(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Analysis of the Game of Chess"

Google 



This is a digital copy of a book that was preserved for generations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's books discoverable online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose legal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia present in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journey from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing tliis resource, we liave taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use these files for 
personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's system: If you are conducting research on machine 
translation, optical character recognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for these purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogXt "watermark" you see on each file is essential for in forming people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it legal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is legal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any specific use of 
any specific book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at |http: //books .google .com/I 



J1- 



'; 3B 




'^■— ^r*— ■ p' ■ ■■ 



; ,M 

■! ih;' ;■/■■" -'l 

-■:r^:._ :' 
■ 'tri^'" 

V-- ■; . 

!,;■ ,; ■•' 

.'i.;.!;- - 

-- " y ■ 

■'• ' '. ' , 

i' "" -\^ 

V ;,;::, 

. ' i: 

•;:.'■ -K 

,:■;;;;- - 3 

'■''"■. ". : r, 

I;:.:; ':. i 

. -r',.' ■■'.' 

.' ' * I 

'-.! i" • •^. 

' •"■.,; 'f 
:-=;!■ ' ''i 

:-, , .• - ^* 

■.:■■. ■ ■ ■*;. 

■,;.■--■» - 3 
i-' ■! I.. 

b n: ■ F r 

»... :i- -r. - 
1- ... .I-- ■ 

■» 
I* .. ■ 

;•:;.,,. -iv ■ 

r -■:■ ■:?. 

1 : 

!.-:.. ., ,'. 

r . J- * 

;! '*■»* ' - ""' 

!,; .- ^.; 

'1-.,.. . it 
;.. : ;i: 

•■■■;. ' t 
■ r 

':'.'.•' ~ ;'' 
I......: .- 

!-.■= " Ji. 

» ■ ■■ ■ 'l. 

^ r - '■- 

^^; 'f 

t;. . . .. if 

'••:■,'■ 1' 




ANALYST 

D U J E U 

O E S 

6 G H E C S 

NouvELLE Edition, 

CONSID^RABLBMINT AUCMEMTiz, 

Par A. D. P H I L I D O B 

Ludimui tffigit ttili. ViDA. 



II 



A LONDRBS. 
Ch» P. ELMSLEY. daos le.SraAtrs. 

UBGOLZXTM. 

J.7TT 



,1,. <ilt« TMI 
fl!»i.lC IHIAIT 



nunfl rwwuuM 



" ■■p 



mm 



1^ 




A U X T R i S 



IL LUSTRES 

E T T R k S 

t 

RESPE-CTABLES 

M E M B R E S 



D U CLUB 



DBS 



£ C H E C S, 

PAR LEUR TRks HUMBLE 

ET TRfes DEVOui SERVITEUR, 



A. D. PHILIDOR. 



i Indrn €i 4 7»»i »777* 






\ « 



\^ 



V .« L J » 



tiM: 



mm 



■^ 



P R^ F A C E. 



jr LUsjEURs Savans ont public leurs re- 
cherches fur lorigine des Echccs. Jc nc d^- 
ciderai point de Icur conformite avec les La-^ 
trunculi de Tanciepne Rome, Les Chinois 
jouent aux Echecs ; mais leur jeu ne refTemble 
pn rien au.n6tre, i)i par la msrche de3 pions, 
ni par la puiflance des pieces/ Les Arabes 
ont introduit vraifemblablemcnt ce jeu ea 
]Surope> & leurs auteurs en attribuent Tin- 
vention aux Indies s* C^oi(|ue depuis plu* 
fieurs fiecles les echecs aient fait Tamufement 
fles plus illuftres perfonnages, les Efpag- 
Dols & les Anglois iemblent s'en 6tre princi- 
palement occupes, puisque les premiers trait(^s 
font imprimes en ces langue;: cependant 
ritalie Temporte fi^r eux pour le nombre 4^ 
volumes; & les IV. Biicber vom Sbacb und 
Konigs Spiel du Dup de Brunfwick^ publics 
ibus le faux nom d? Gujiave SiliniLs^ font ce 
que TAllemagne qpus ofFre de plus con- 
fid^rable. La France a polled^, dans tous 
les terns, d'excellents joueurs; mais ils 
ont n6glige de nou^ faire part de leurs de-f 
couvertes ; & je crois 6tre le premier de ma 
nation qui ait mis au jour la theorie & la 
yraic pratique de ce jeu. Cet ouvrage 
^ ciiyif^ en deux parties ; la premiere eft 



V 



I 



7 



PREFACE. 

une r^impreilion de 1 edition de 17499 avec 
dcs . corrections & obfervations nouveUes : 
l^ulre renlermc une fuite de fins de parties, 
utiles & meme n^cefTaires a connoitre, ainli 
que nombre de debuts nouveaux. Comme 
j'attribue le fucces de mon premier trait^, 
aux notes qui accompagnent le texte, 8c 
dans lesquelles on a dd puifer des regies ge* 
nerales^ j'ai fuivi la m6me m^thode dans ce 
fupplement; & je crois avoir perfe£tionn6 U 
th6orie d'un jeu que beaucoup d'auteurs £^I6^ 
bres» tels que Lcibnitz» 4c€« traiteiit dQ 
fcience. 



■■■WHHP 



AVERTISSEMENT, 

// /aut oi/erver, que dans toutes les notes ^ je 
nomme toujour s les blancs h la Jeconde perfonne^ 
Gf les noirs a la troifieme^ pour eviter toute 
^juivoque. 



SOUSCRIPTEURS. 



MoNsreuR Freredc fa MajesteTfcs Chretibnne, 
Six Eicemplaires. 

Son A. R. Madame TfiLECTRicE DouAiRiiRE'do 

Saxe. 

Son A. S. Ic Prince Charles dc Hesse. 



Let mm marques fepr *fint Memhres du Cluh des Echecs. 



thichefs of Argyle 

Duke of Argyle 

Mrs. Aiflabie * • - 2 

* Duke of Athol 

* Duke of Ancafter 5 

* Earl of Afhburn- 

ham * - - - S. 
Lord Amherft 
Roger Aytoft, Efq. 
Mr. Aufrcpe 

E. Antrobus, Efq. a 
M. R. Amott, Eiq. 

* Mr. d'Ageno 
Le Due D'Ayen 
Mr. d'AguelTeau 

Le Chevalier d'Aguef- 

feau 
Mr. Abel 

B 
Puchefs of Bedford 



Duchefs of Bucclcugh 

* Duke of Buccleugh 
R. H. Lady Di. Beau- 

clerc 
Vifcountefs Beaucixamp 
La Baronnc dc Berlcpfh 
Hon. Mrs. Bouverie 
Mifs Sophia Briftow 
Duke of Bolton 
Earl of Bcfborough 
Lord Edward Bentinck 

* Lofd Bateman - - 3 
Lord Beauchamp 

* Lord Barrington 

* Lord Breadalbane 
Sir Charles Bunbury' 
Edward Barwell, Efg. 

* Nath. Barwell, Efq. 2 
Mr. Broothby 

* Mr. Boyd 
Hawkins Breno, Efq. 

* Colonel Blackwood 



/ 



../ 



f// 



SOUSCfttPTEl/RS. 



John Briunfton, Efq^ 

• Grcneral Burgoyne 

• Mr. Barker 
Mr. Butler 
Bibliotheque de fon A. 

S. £. de Saxe 

• Lc Comtc de Bruhl ( 

• Le Comte de Bel- 
, gioiofo 

Lc Prince de Beauveau 
L'Abbe Billiardi 
Lc Comte de Biffjr 
Mr. de Berkenroode 

• Le Baron da Baggc 
Mr. Bernard 

Mr. Bartolozzi 



Marchionefs of Car- 
marthen 

• Marquis of Carmar- 
then 

' Lord George Caven- 
dilh 

• R. Hon. H. S. Con- 
way 

Lord John Cavendilh 

• John Crawford - 7 

• Hon. Hen. Omway 10 
Col. Crawfurd 

• Lord Clifford 
fflr Thomas Clargcs 

larke, E^. 
unpioni £fq. 



Dodor Coorier 
E. Chamberlayne, "SSt^. 
John Crewe, Elq. 
Rev. Mr. Crofu 

* General Ci^g 

* SirJameiCockburne 

* Mr. Campbell 

* Mr. Cecil 

Le Due de Choifeuil 
Le Comte de CoiAym 

* Le Chevalier de 
Chaftellux 

Mr. de Calonne 
Mr. Collet' 



Duchcls of Devonfhlre. 
Countefs of Derby 
Lady Derby 
Mad. Dillon 
Duke of Devondure 
Earl of Dartnnouth 

• Lord Biftiop of 
Durham 

Sir William Draper 
Hon. Richard Dawfon 

• Rev. Mr. Dutens 
Rich. Davcnpon, Elq. 
William Drake, Efij. 

junior. 

• Lord Denbigh 

Le Marechal Ducde 

Duras 
Le Chevalier d'Eon de 

Beaamont 
Mr. Diderot 



\ 



SOUSCRIPTEURS. 



X. 



Mr. dc Meunier 



♦ Earl of Egremont 

♦ Mr. EkcrftU 

♦ Sir GUbert Elliot - 

♦ Colonel Eldington 

♦ Mr. Erfkine 

♦ Lord Elibank 

♦ Mr. Ellifon 

♦ Mr. d'Emcft 



La Comtefie dc For- 

bach 
Mrs. French 
R. Hon. Lord Fitz- 

maurice 

* Lord Fitzwilliam 
Lord Falmouth 

* Hon. Charles Fox 
General Fitzroy 

* Mr. Fleetwood 
Mr. Faulkner 

* Hon. Mr. Finch 

* General Frazer 
Mr. de Fontenet 



Mrs. Garrick 

Earl Gower 

Hon. Charles Greville 

♦ Ed. Gybbon, Efq. 

^ Sir Alex. Gilmour 



* Mr. Gamier - ^3 
Mr., Golard 

Le Baron de Globig 

H 

Vifcountefs Lady Dow- 
ager Howe 

* Hon. Mrs. Howe 5 
Lady Dowager Hol- 
land - - - - 10 

La Comtefle dc Horfl: 
Earl of Holdernefs 

* Lord Harrowby - 7 
Mr. Hate 

Henry Herbert, Efq. 

* Hon. CoL Hervey 

* Lord HiUfborough 

* John Hatfell, Efq. 
John Heathcote, Eiq. 

* Mr. Hunter 

* Sir George Howard 



Mifs Jennings 

* Mr. Jennings - 

* Governor Johnfton 
Hon. John St. John 

* Richard Paul Jo- 
drell, Efq. 

* Lord Irwine 
Francis Jeremy, »£fq« 

K 

* Lord Kerry^ 

* LordKinnaird 



6 
6 



7 



SOUSCRIPTEURS. 



? Colonel Kcene 
Thomas Knight, Efq. 
De Kcmnur Sire de 

Legalle 
Mr. dc Koenig 



Marchionefs of Lq- 

thian 
Mrs. Lloyde 
Duke of Leeds 
Mr. Leighton 

• Mr. Leyceftcr 

* Mr. Ijafach 
William Lynn, Efq. 
Lc.Comte de Laura- 

gaais - - - - 
Ix Due de Luynes 
Le Chevalier de Lo- 

cenzi 
Mr. La Combe 
Mr. Lcgier 

M 

Duchefs of Manchelter 
Duke of Manchcftcr 

• Duke of MarlboT 
rough 

Duke of Montagu 

* Lord Mountftewart 

* Sij G«orge Macart- 
ney 

Lord March' 

• Mr. Murray 

Sir John MoixlaunC 



* Hon. Charles Marr 
Otam 

John Maddifonj Efq. 

* Colonel Machood 

* Mr. Mono 
Mr. Meynell ■ 
Mr. Macdonald 
Capt. Macclelend 
Capt. E. Medows 

* Dr. Morris 
Mr. Michell 
General Morris 

Le Comte dc Mercy 

* Le Comte de Malt- 
zahn 

* Mr. del^effine 
Mr. de Montribloud 
Mr. de Montulay 
L'Abb^ Maillot 
Mr. de Marmontel 

Le Comte deMarcolini - 

N 
LeMarquisdeNoailles 3 

* Duke of Northum- 
berland 

R. Hon. Lord North 

* Earl of Northington 

* Le Baron dc Nolkcn 
\jc Marcchal Due dc 

Noailles 



Countefs of Oflbry - a 

• Earl of Oflbry - - 4 

• Lord Orford 



sous C R I P T E U R S. 




Countefs of Pembroke 
Gountefs of Powis 
Lady Payne 
Hon. Mrs. Page . . 
Mi:s« Pelham 
Earl of Powis 
Lord PalmerftoA 
iSir Ralph Payne 

* LordPetre 
William Ppintz, Efq. 
^ General Pattifon 
Henry Partridge, Efq. 

* Rich. Pennant, Efq. 
Col. Rich. Phillipfon 

* Col. Pennington 

* Mr. Pcachcy 

* Col. Phillips 
Lord Polwarth 

* Le Comte de Pigna- 
telJi 

f Le Chevalier de Pinto 

R 

^archionefs of Rock- 
ingham 

R. Hon. Lady Cecil 
Rice 

* Marquis of Rock- 
ingham 

* Duke of Richmond 
^ Duke of Roxburgh 
PiVbbc Raynal 



Countefs Spencer' 
Lady Francis Scott 
Mifs .Mary Sanxay 
Earl Spencer 
Lord Chief Baroti 
Smythe 

* R. Hon. Hans Stan- 
ley . , 

Earl of Shelburne 
General Smith 
Hon. Keith Stuart 

* Mr. Sckrine 
Mr. Scott 

John Stuart of B- 

* Hans Sloane, Eh. 
-* Tho. Storrer, Efq. 

* Anth. Storrer, Efq. 

* Mr. Shirley 

^ Lord Rob. Spencer 
Mr. Salvador 
Le Marquis de Segur 
Le Comte de Saarsfield 
Le Baron de Schlabren- 

dorf 
Le Prefident de Saron 
Mr. Scdaine 
Mr. Saurin 
Mr. Suart 



Lord Temple 
* Lord Tirconell 



SOUSCRIPTEURS. 



[ward Page Tur- 


Earl Waldegtave - - 


Bart. 


Lord Willoughby de 


Talbot 


Bmke 


'rier 


Henry Wilmot - - 


Townlhcnd 


Mr. Willis 


iron de Tallcy- 


• Mr. Wedderbura 


l 


• Le Comte de Wel- 


'rudaine 


deren 




• Lord Warwick 


V 


Mr. Watelet 




• Colonel White 


Mrs. Raby Vane 


• Capt. Watfon 


intVilliers 




Vernon, Efq. 


X 


e Voltaire 




uquisdeVillette 


Le Matquis de Xi- 


e Veltheim 


mends 


W 


Y 


Wilmot - - - 2 


• Sir George Yonge, 


Weft 


Bart. 



ANALYSE 



> 



t I .Ay, 



J)U 



• ^ 



JEU DES ECHECS; 



ED ITION DE 1749 



PREMIERE PARTIE, 



« • 



i 



r 



[ » ] 

PREMIERE PARTIE, 

Oit yil a deux Renvois^ I'un au douzieme Coup, 
& f autre au trente-Jeptiemt, 



B. Le Pion du roi, deux pas. 
N. De mdme. 

B. Le Fou du roi \. la quatrieme cafe du foa 

de fa dame, _ 
N. De m£me. 

3- 
B. Le P. du fou de la dame, un pas. 
N. Le Cavalier da roI ^ la troifiemc cafe de 
fon fou. 

4- 
B. Le P. de la dame» deux pas. {a) 
N. Le P. prend le pion. « 

B. Le P. reprend le pion. (^) 

N. Le F. du roi \ la troiiieme cafe du cavalier 

de fa dame, (c) 

6. 
B. Le C. de. la dame a la troiiieme cafe de 

fon fou, , 
N. Le Roi roque. 

7- 
B. Le C. du roi a la fecoode cafe de fon 

roi. (J) - 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. 



i 3 1 



NOTES. 

{a) Ce pion fe poufle deux pas, pour deux 
lailons. ,La premiere a fin d'cmpechcr le fou 
du roi adverie d^ battre fur Ic pion du fou de 
votre roi. La fcconde pour porter la force dc 
vos pions dans le centra de lechiquier. 

(i) Lorsgue vous yous trouvez dans la 
iituation prefente, favoir, deux pions de front, 
il faut bien fe garder d'en pouter aucun des 
deux, avant que votre adverfaire ne vous pro- 
pofe d cchanger Tun contre Tautre, ce que vous 
^viterez alors en poufTant en avant le pion 
attaqu^. 

(c) Si, au lieu de fe retirer, ce fou donne 
^chec, il faut couvrir di; fou; & s'il prend 
votre fou, il faut reprendre du cavalier, qui, 
par ce moycn, defend le pion de votre roi.* 

* Dmu cette oMcienne edition^ VAuieur avoit era qu*il ftwruoit 
mt fus fmire toujour s joutr le coup juficj pour avoir Voccafeon dt 
donmr det exempUs fre^uens/ur la manierc dt bitnpuir Us pions ^ 

(J) II faut fe garder de le jouer a la troifiemc 
cafe de ion fou, avant que le pion de ce fou, 
n*ait ^te poufTe deux pas, parce qu'autrement 
le cavalier emp6cherait fa marche. 

• Let noifiSf fur ce coup^ pourroient prendre le pion du roi des 
ilancSf l^ poujfer enftdte le pion de la dame deux pat ; ce ^ui 
rptnpraii le centre d09 bUna* 

Bij 



I 

¥1 



[ 4 ] 

8. 

B. Le F. du roi ^ la troifiieme cafe de la 

dame. '(f) 
N. Le P. de la dame, deux pas. ' 



B. Le P. du roi» un pas. 

N. Le C. du roi a la cafe de fon roi. 



B. Le F. de la dame a la troifieme cale du roi. 
N. Le P. du fou du roi, un pas. (f) , 



B. La Dame ^ fa fecondc cafe. {£) 

N. Le P. du fou du roi prend le pion. ih) 



B. Le P. de la dame reprend le pion. 
N. Le F, de la dame a la troificme cafe de 
fon roi. (*) ^ 



fi. Le C. du roi si la quatrieme cafe du F. 

de fon roi. {k) 
N. La Dame a la fcconde cafe de fon roi. 



C 5 1 



NOTES. 

{e) Lc fou fe retire pour ne point 6trc 
attaque par le pion de la dame adverfe, parce 
qu'alors vous fcriez contraint dc prendre fon 
pion avcc le votre, ce qui feparerait ros pions. 

fyj II joue ce pion pour faire une ouverture 
a la tour ; & cela ne peut manquer, foit qu'il 
prenne ou que vous prenniez. 

{g) II ne faut pas prendre le pion qui vous 
eft offert, parce qu'alors le pion dc vbtre roi 
perdrait fa colonne ; au lieu qu'en le laiiTant 
prendre, vous le remplacez par celui de votre 
dame, & le foutenez enfuite par celui du fou 
de votre roi, Ces deux pions lies enfemblc 
doivent produire le gain de la partie. 

{h) II prend le pion pour fuivre le projet 
de faire place k ia tour. 

(/) II joue ce fou pourpouvoir poufTer 
enfuite le pion du fou de fa dame. Vous 
pourriez bien lui faire; doublcr un pion en 
prcnant le fou de fon roi avec celui de votre 
dame, mais cela mettrait en jeu la tour de fa 
dame. D'ailleurs un pion double, lorsqu'il eft 
li^ avec d autres, n eft point d^fayantageux. 
Je fais neantmoins, fur ce coup, un renvoi en 
lui faiiant prendre le fou de votre dame avec 
celui de fop roi. 

(i) Le pion de votre roi n'^tant point encore 
en danger, votre cavalier attaque immediate-^ 
nient fon fou pour le faire retirer, ou le 
prendre, B iij 



[ 6 ] 

B. Lc F. dc la dame prcnd Ic fqu noir, (/) 
IST. Lc P. prend lc fou. 

B. Le Roi roque avec fa tour, (m) 
N. Lc C. dc la dame' a la feconde cafe do 
fa dame. 

i6. 
B. Lc G, du roi prcnd lc fou. 
N. La Dame rcprend lc cavalier. 

B. Le P. du fou du roi, deux pas. 
N. Lc C. du roi a la feconde cafe du fou de 
fa dame. 

i8. 
6. La Tour dc la dame a la cafe dc fon roi^ 
N. Le P. du cavalier du roi, un pasl {n) 

19- . 
B. Le P. dc la tour du roi, un pas. {a) 

N. Le P. dc la dame, un pas. 

20. 

B. Le C. a la quatrieme cafe dc fon roi. 
N, Le P. dc la tour du roi, un pas. {f>) 

21. 

B. Lc P. du cavalier dc la dame, un pas. 
N. Le P. de la tour de la dame, un pas. 

22. 

B. Le P. du cavalier du roi, deux pas. 
N, Le C. du roi a la quatrieme cafe de ia 
dame. 

B. Le C. k la troifieme cafe du cavalier dc 

fon roi. (^) 



[7 ] 
NOTES. 

(/) II eft toujours dangcreux de laiflcr Ic 
fou 4^ roi adverfe fur la lignc dircdte qui 
attaque le pion du fou de votre roi ; & lorsque 
le pion de votre dame nc peut pas fermer 
cette diredion, il faut oppofer le fpu de votre 
dame, & prendre fon fou, pour toute autre 
pi^ce, d'abord que I'occafion s'en prefente. 

{m) Vqiis roquez de ce c0t^ pour foutenir 
ll'autant mieux 1? pion du fou de votre rqi^ 
que vous avancerez deux pas, dans le moment 
que celui de votre roi f^ra attaque. 

(«) Jl eft forc^ dopouffer ce pion pour 
cmpecher que vous n'avanciez fur fa dame 
celui du fou de votre roi, ce qui vous 
donneroit deu^ pions de front fur fon terrein« 

{o) Ce pion fe joue pour pouvoir poufler 
celui du cavalier de votre roi. 

{p) II joue ce pion pour empecher votre 
cavalier d'entrer dans fon jeu, & de faire de^ 
placer fa dame, ce qui donneroit ^h% Tinftant 
mem^ un champ libre \ vos pions. 

{q) Vous jouez ce cavalier pour pouflei 
cnfuite le pion du fou de votre roi, qui alors 
ft trouve foutcnu pj^r trois pieces, la tour, Ic 
fou, ^ le cavalier, 

Bi? 




1 



[ 8 ] 

N* Le C. du roi a la troifieme cafe du rol 
advcrfc. (r) 

24* 
B. La Tour de la dame prend le cavalien 
N. Le P. reprend la tour. 

B. La Dame prend le pion. 

N. La Tour de la dame prend le pion de la 

tour oppofcfe. 

26. 
B. La Tour a la cafe de fon roi. (j) 
N. La Dame prend le pion du cavalier de la 

dame advcrfc. 

. 87- 
B. La Dame a la quatrieme cafe de fon roi. 

N. La Dame k la troificme cafe de fon 

roi. (/) 

28. 
B. Lc/P. du fou du roi, un pas* 
N. Le P. prend le pion. 

29. 
B. Le P. reprend le pion. 
N. La Dame a fa quatrieme cafe. («) 

30, 
B. La Dame prend la dame. 
N. Le ?. reprend la dame. 

B. Le F. prend le pion en prifc, 
N. Le C, a fa trpifieme cafe. 

B. Le P. du fou du roi, un pas. {x) 
N. La Tour de la dame a la fccoridc cafe du 
cavalier de la dame adverfc. 



C 9 ] 
NOTES. 

{r) II joue ce cavalier, pour coupcr la 
comunication cntre vos pieces, & rompre vos 
pions, cc,qu*il ferait furement en avan9ant 
ie pion du cavalier de fon roi ; mais ea facri- 
fiant votre tour, vous prevencz fon.deflein, 

(/) Vous jouez cettc tour pour foutenir le 
pion de votre roi, qui refterait en prife en 
pouiFant celui du fbu de votre roi. 

(/) La dame revient a cette cafe, pour parcr 
le mat qui fe prepare. 



(u) La dame o£Fre Fechange, pour rompre Ic 
projet' du mat par le fou & la dame adverfe. 



(x) On doit obferver que lorsqu'on a un 
foil blanc, il faut ranger fes pions fur les 
cafes noires, ou ii c'efl un fou noir, il faut 
les ranger fur les cafes blanches ; parcequ Ma- 
jors le fou empecbe les pieces de votre ad-r 
verfairc a fc porter entre vos pions. Cette 
regie efl comme indifpenfable dans les cas 
oil Ton attaque, & ou Ton a des pions ]^aff6s : 
dans lecas de defenfe, elle eft contraire; il 
faut alors que les pions foient places fur U 
(rpuleur du fou. 



[ 10 J 

S3- 
B. Le F. i la troifieme cafe de (a dame. 

N. Le Roi i la feconde cafe de ion fou. . 

.34- 
B- Le F. ^ la quatrieme cafe du fou du ro! 

adverfe. (x) 

N. Le C. a la quatrieme caie du fou de la 

dame adverfe. 

35- 
3. Le C. a la quatrieme cafe de la tour da 

roi adverfe. 
N. La Tour da roi donne ^chec« 

B. Le Fou couvre Techec. • 

N. Le C. a la feconde cafe de la dame adverie* 

37-, , 
B. Le P. du roi donne cchec. 

N. Le Roi ii la troifieme cafe de foti ca^ 

valier. {y) 4^ 

38. 
B. Le P.\du fou du roi, un pas. 

N. La Tour ^ la cafe du fou de fon roi« 

B. Lc C. donne echec a la quatrieme cafe du 

fou de fon roi, 
N. Le Roi a la feconde cafe de fon cavalier. 

40. 
B. Le F.^ la quatrieme <:aie de la tour du 

roi adverfe. 
^. Ce qu'il voudra : le blanc pouiTe ^dame* 



. J 



♦ ^ 



( " 1 



N O 



E S. 



{x) Voici un excmple de la note d^deflus : 
fi votre fou ^tait noir, le roi adverfe pourratt 
fe placer entre vos d^ux pions, 

{y) Le roi pouvant fe retircr k la cafe de 
fon fou^ nous en ferons le fujet d'un renvoi. 



* 



PREMIER RENVOI 

J)e la frmiere fartiep qui change m i a**** ccufi 

que le Noirjoue. 

Blanc. 12. 

N. Le F. 4u roi prend |e F, de 1» dan^e 
adverfe. 

« 

6. La Dame reprend le fou. 
N. Le F. de la dame k la troifieme cafe de 
ion roi. 

14. 

B* Le C. du roi ^ la quatrieme cafq du foa 

de fon roi. 
N. La Danie \ la feconde cafe de ion roi. 

B. Le C. prend le fou. 

rf • La Dame pren4 Ic cavalier. 



L ' 



[ « ] 

i6. 
B. Le Roi rocque du cdt^ dc fa tour. 
N. Le C. de la dame a la feconde cafe de fa 
dame. 

17. 
B« Le P. du fou du roi, deux pas. 
N. Le P. du C. du roi, un pas. 

18. 
B. Le P. de la tour du roi> un pas. 
N. Le C. du roi a ia feconde cafe, 

19. 
B, Le P. du ۥ du roi, deux pas. 
N. Le P. du F. de la dame, un pas, 

20. 
B. 'Le C. \ la feconde cafe de fon roi. 
N. Le P. de la dame, un pas.. 

21. 
B. La Dame a fa feconde cafe, 
N. Le<^. de la dame a fa troifieme cafe. 

22, 
"B. Le C. a la troifieme cafe du C. de fon roi, 
N. Le C« de la dame a la >quatrieme cafe de 
fa dame. ^' 

B. La Tour de la dame a la cafe de fon roi, 
N- Le Cavalier de la dame a la troifieme cafe 
du roi adverfe. 

24* 

B. La Tour prcnd le C, 
N. Le P. reprend la tour, 

25- ^ 
B. La Dame reprend le pion.* 

N. La Dame prcnd le P. de la tour de la 

dame adverfe. 



i 



26. 
B. Lc P. du fou du roi, un pas* 
N. La Dame prend le P* 

27. 
B. Le P. du fou du roi, un pas.. 
N. Le C. k la cafe de fon roi. 

28, 
B. Le P. du C. du roi^ un pas. 
N« La D^une k la quatrieme caft de la danKi 
adverfe. 

29. 
B. La Dame prend la dame. 
N. Le P. reprend la dame. 

B. Le P. du roi^ un pas. 

N. Le C. a la troifieme cafe de fa dame. 

B. Le C. k la quatrieme cafe de ion roF. 
N. Le C. a la quatrieme cafe du fou de 
ion roi. 

3^- 
B. La Tour prend le cavalier. 

N. Le P. reprend la tour. 

.33- 
B. Le C. ^ la troifieme cafe de la dame adverie. 

N. Le P.- du fou du roi, un pas i ou totitc 

autre choie, la perte ^tant inevitable. 

34- 
B. Le P. du foi, un pas. 

N. La Tour k la cafe du C. de fa dame. 

35* 
B. Le F. donne Echcc. - 

N. Lc Roi fc retire, n ayant qu un fcul endrgit. 



t »4 1 

36- 
B» L6 C. donne echec. 

N. Le Roi ou il peut. 

37- 
B. Le C. i la cafe de la dame adverfe ddniiO 

^hec ^ la d^coUverte« 

N. Le Roi ou il peut. 

38. 

B. Poufle le P. du roi k dame & donne eche<{ 
& mat. 



SECOND RENVOI 

De la premiere Partie^ commengant au 37"*** 

Coup. 

, 57- 
B. Le P. du roi donne cchcc. 

N. Le Roi ^ la cafe de fon fou^ 

38. 

B. La Tour a la cafe de la tour de (a dame. 
N. La Tour donne echec a la cafe du C. At 
la dame adverfe. 

39- 
B. La Tour prend la toUr. 

N, Le C. reprend la tour. 

40. 

B. Le Roi a la feconde cafe de fa tour. 

N. Le C. ^ la troifieme cafe du fou de la 

dame adverfe. 



t is ] 

B. Le C. ^ k ^uatrietne cafe du fou de 

fon roi, 
N. Le C. ^ la quatrieme cafe du roi adverie. 

' 42. 
B, Lc C. prcnd le P. 
N. La Tour k la quatrieme cafe du C, de 

fon roi. 

43- 

B. Le P. du roi un pas &; donne echec. 
N. Le.Roi a la feconde cafe de fon fou. 

44. 
B. Le F. donne ^chec k la troiiieme cafe du 

roi adverfe. 
N. Le Roi prend le fou* 

45- 
B. Le P. du roi poufTe a dame, & gagne la 

partie. 




t >6 ] 

SECONDE PAR TIE, 

Dans laquelle il y aUra trots Renvois ; unfuf 
U troifiemcy f autre fur le Jbmtieme, fif /e 
dernier fur le vingt-fxieme Coup^ 

I. 

B. Le P. du roi, deux pas. 
N. Dc m6me. 

B. Le F..du roi \ la quatrieme cafe du .£btt 

de fa dame. 
N. Le P« du fou de la dame, ua pas. 

3- 
B. Le P. de la damo, deux pas. {a) 

N. Le P. prend le pion. {b) 

B. La dame reprend le pioh. 
N. Le P. de la dame, un pas. 

5- 
B. Le P. du fou du roi, deux pas. 

N. Le F. de la dame a la troiiieme cafe de 

fon roi. {c) 

6. 

B. Le F. du roi a la troiiieme cafe de fa dame. 

N. Le P. de la dame un pas. 

7- 
B. Le P. du roi, un pas. 

N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

• 8. 

B. La Dame a la fcconde cafe du fou de 

fon roi. 
N. Le C. de la dame a la trqifieme cafe du 

fou de fa dame. {d). 



[ 17 3 
NOTES. 

(a) II eft abfolument n^ceflaire dc poufTer . 
cc pion deux pas, pour I'cmpScher de porter 
fes pions au centre^ ce qu'il feralt en pouiTant 
lui-mSme le pion de fa dame deux pas, en 
attaquant votre fou, & gagnerait, par ce coup, 
Tavantage du trait fur vous. 

{6) S'il eut poufle le pion de fa dame deux 
pas, au ]ieu de prendre, cela changerait to- 
taJement la partie: nous en ferons le fujet 
d'un renvoi. 

{c) II joue ce fou pour deux raifons ; la 
premiere, pour pouvoir pouflcr le pion de fa 
dame, & par-R faire place au fou de fon roi ; 
la feconde, pour s'oppofer au fou de votre roi, 
& s'en d^faire dans 1' opcafion, felon la regie 
deja prefcrite dans la premiere partie. 

(//) Si, au lieu de fortir fes pieces, comme 
il fait en jouant ce cavalier^ il continuait de 
pouiTcr fes pions en avant, il pourrait perdre 
facilement la partie : il faut obferver qu'un 
pion, ou meme deux, lorsqu'ils font trop 
avanc^s, ^ I'exception que toutes les pieces 
n*ayent un champ libre pour les fecourir, 
ou que ces memes pions ne puiffcnt Stre fou- 
tenus ou remplaces par d'autres, il faut les 
compter comme perdus : cela fera le fujet d'un 
renvoi, par lequel on fera convaincu que deux 
pions de front, a la quatrieme cafe, de 
rechiquier, valent bcaucoup micujf qu'a U 
fixi^Oie cafe, 

C 



[ i8 1 

9- 
B. Le P. du fou de la dame^ un pas. 

N. Le P. du cavalier du roi, un psis. 

10. 

B. Le P, de la tour du roi, un pas. 

N. Lc P, de la tour du roi, deux pas. (e) 

II. 
B. Le P. du cavalier du roi, un pas. ^/J 
N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fa tour. 

12. 

B. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou. 
N. Le F. du roi a la feconde cafe de fon roi, 

B. Le P. de la tour de la dame, deux pas. 
N. Le C. du roi a la quatrieme cafe de fon fou« 

B. Le Roi a la cafe de fon fou» 
N. Le P. de la tour du roi, un pas. 

B. Le P, du cavalier du roi, un pas. 

N. Le C. donne echec au roi & a la tour, 

i6. 
B. Le Roi a la feconde cafe de fon cavalier, 
N* Lc C, prcnd la tour, ^ 

B- Le Roi prend le cavalier, (g) 
N. La Dame a la feconde cafe, 

i8. 
B- L^ Dame a la cafe du cavalier de fon 
* roi. (Jb) 
N. Le P, de la tour de la dame, deux pas. 



C 19 ] 

NOTES. 

[e) l\ pouffe ce pion deux pas pour em- 
pecher que les v6tres ne viennent fur Ics fiens, 
II faut obferver que dans la pofition prefcnte, 
deux corps ^gaux de pions fe trouvent fur 
r^chiquicr. Vous en avez quatre du c6t6 de 
votre roi, contre trois des fiens ; & il en a 
quatre contre trois des votres du cote de fa 
dame. Celui des deux qui poiirra le premier 
ieparer les pions de fon adverfaire, oii ils font 
Ic plus nombrcux, deit indubitablement ga- 
gner la partie. 

ffj Cc coup eft tres-eflentiel parce qu'en 
poufTant un pas le pion de la tour de fon roi> 
il couperait la communication de vos pions. 
Celui du cavalier de votre roi ne pourrait 
jamais joindrc celui de votre fou, fans s'ex- 
pofer a etre pris par le pion de fa tour. 

(g) Quoiqu'une tour foit une piece plus 
importante^qu'un cavalier, votre jeu' eft peut- 
^tre meilleur que le fien, parce que malgre 
cette perte, votre roi eft en lurete, & que vous 
€tes en ctat de former votre attaque, dc quel- 
que c6te que le roi adverfe puiffe roquer. 

{£) .11 eft eflcntiel de jouer votre dame pour 
Ibutenir le pion du cavalrcr de votre roi, a fin 
d'empecher qu*il ne facrifie fon fou pour vos 
deux pions, cc qu'il ferait indubitablement. 
La force de votre jeu confiftant prefentement 
dans vos pions ; il ferait done de fon avantage 
de les rompre, d'autant plus que par cc moyeri 
il gagnerait fur vous une attaque qui pourrait 
caufcr la perte dc la partie. . C ij 



19. 

B. Le F. de la damp i }a troifiome cafe do 

fon roi. (/) 
N. Le P. du cavalier de la dame, un pas. 

20. 
B. Le C. de la dame a la trpifieme cafe de 

fa tour, 
N. Le Roi roque du c^t^ de fa dame. (Jk) 

21. 
B. Le F, du roi donne ^chec, 
N. Le Roi a la feconde cafe du fou de fa ^me^ 

22. 
B. Le C. de la dame a la feconde cafe de 

.fon fou. (/) 
N, La Tour de la dame a fa cafe. 

Bf Le F. du roi k Ja quatriepie cafe du ca^ 

valier de la dame adverfe, 
^. La Dame a fa cafe, (m) 

24. 
B* Le P. du C. de la dame, deux pas. 
N. L^ Dame a la cafe du fou de fon roi. 

B. Le P. du cavalier de la dame prend le 

pion du fou de la dame adverfe. 
N. Le P. du cavalier de la dame reprend Ip 

pion 

26. 
B. Le C du roi a 1^ feconde cafe de fa 

dame. («) 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. {0) 

27. 
B. Lp C. du roi» a la troifiepie cafe de fon fou« 
N. Le P. du fou du roi, un pas. (/) 



[ " 1 



NOTES. 

(/) Vous jouez ce fou dans Tintention dc faire 
pouffer a votre adverfaire le pion du fou de fa 
dame, ce qui vous donnerait la partie en pcu 
de coups ; en ouvrant le paffage k vos ca« 
valiers. 

{6) II roque de ce c6t^ pour eviter la force 
de vos pions fur fon roi, d'autant qu*ils font 
dej^ plus avanc^s que ceux du cot^ de votre 
dame. 

(/) Si vbus euffiez donne T^chec avec ce 
cavalier, vous auriez embarraff^ votre fou, & 
perdu plufieurs terns. II vaut done mieux 
r^trograder. ♦ 

(m) II remet la dame i fa cafe, pour la 
porter enfuite a celle du fou de ,fon roi, & 
mieux foutenir le pion du fou de fa dame, 

{n) Vous Jouez ce cavalier pour fuivre votre 
attaque fur fon pion. 

(o) II joue ce pion pour gagner un coup, 
& pour empecher le cavalier de votre roi de 
fc porter a la troilieme cafe du cavalier de 
votre dame ; mais comme ce coup pent fe jouer 
differemment ; il fera le fujet d'un renvoi. 

(p) Toute autre piece qu'il puifle jouer,, 
il perd la partie, vos cavaliers ayant une libre 
entree dans fon jeu. 

Ciij 



B. Le F. de la dame donne cchcc. 
N* Le Roi ^ la feconde cafe du cavalier de 
fa dame. 

29. 
B. Le F. prend le C. & donne echec. 
N. Le Roi reprend Ic fou. 

B. Le C. du roi donne (^chec. 

N, Le Roi a la feconde cafe de fa dame, {g} 

B. Le P. du fou du roi, un pas. 
N. Le F. a la cafe du C. de fon roi. 

32. 
B, Le P. du roi donne echec, 

N. Le Roi a fe cafe. 

B. Le C. du roi k la quatrieme cafe du cavalier 

de la dame adverfe. 
N. Le F. du roi a la troiiieme caie de ia 

dame. 

34- 
B. La dame a fa quatrieme cafe, (r) 

N. Perdu. 



m 

NOTES. 

[q) Si fon roi prend le fou dc votrc dame, 
il ,perd la fieane par un echec a la decouvertc ; 
& s'il retire fon roi ailleurjs, il pcrd le fou de 
fa dame. 

(r) La dame prend enfuite le pion de la 
dame adverfe, met toutes les pieces en prife, 
& gagne la par tie. 

PREMIER RENVOI, 

Sur la feconde fartie oil troifievte coup des noirs. 

3- 
B. Le P. dc la dame, deux pas. 

N. Dc mfimc, 

4- 
B. Le P. du roi prend le pion. 

N. Le P. du fou de la dame reprend Ic pion. 

, , 5- 
B. Le F. donne ecihec. 

N, Le F. couVre Techec. 

B. Le F. prend-le fou; 
N. Le C. reprend fe fou. 

7- 
B. Le P. de la dame prend le pion« 

N. Le C. reprend le pion. 

8. 

fi. La dame \ la feconde cafe de fon roi. 

N. Dc m6me. 

C iv 



[ 24 } ' 

9- 
B. Le C. de la dame ^ la troifieme cafe de 

fon fou. 

N. Lc Roi roquc. 

lO. 

B. Le F. a la quatrieme cafe du fou de fon rof. 
N. Le C. de la dame a la troifieme cafe de 
. fon fou. 

II. 
B. Le Roi roque. 
N. La Dame prend la dame. 

12. 

B. Le C. du roi reprend la dame. 
N Le P. de la dame^ un pas. 

6. Le C. de la dame a la quatrieme cafe de 

fon roi. 
N. Le P. du fou du roi, un pas. 

14. 

B- Le P. de la tour du roi, deux pas. 
N. Le P. de la tour du roi, deux pas. 

IS- . 
6. La Tour du roi a fa troifieme cafe. 

N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fa tour. 

16. 
B. Le F. prend le cavalier. 
N. La Tour reprend le fou. 

17- 
B. La^Tour du roi ^ la troifieme cafe de (k 

dame. 

N. La Tour de la dame ^ la cafe de fon roi. 



i is J 
i8. 
fi. L% C. du roi prend lepion. 
N» Le C. a la quatrieme cafe du * C. dd la 
dame adverfe. \ 

19. 
B. La Tour du roi ^ la troifieme cafe de 

fon roi. 
N. Le C. prend le pion de la tour, & donnc 
echec. 

20. 
B. Le Roi a la cafe du C. de fa dame. 
N. Le C, fe retire. 

21. 

Le C. donne dchec au roi, & ^ la tour, &c« 
SECOND RENVOI 

Sur le buitieme Coup des noirs. 

8. 
B. L%Dame a la feconde cafe du fou de 

fon roi. 
N. Le P. du fou de la dame, ua pas. 

B; Le F. du roi a la feconde cafe de fon roi. 
N. Le P. de la dame, un pas. 

10. 
B. Le P. du fou de la dame, un pas, 
N. Le P. de la dame, un pas. 

11. 
B. Le P. du roi \ fa troifieme cafe. 
N. Le F. de la dame ^ la .quatriemip cafe de 
fa dame. 



f 26 ] 

12. 

B. Le P. da cavalier de la datne, uii pas; 
N. Le P. du cavalier de la damej deux pas* 

B. Le P. de la tour de la dame^ deux pas. 
N. Lc P. du fou de la dame prend le pion. 

14. 
B. Le P. de la tour de la dame reprend le 

pion. 
N. Le F. de la dame prend le fou adverfe. 

15- 

B. Le C. du roi reprend le fott. 

N. Le C. de la dame ^ la feconde cafe de 
ia dame. 

16. 
-B. Le F. de la dame a la troiiieme cafe de 

ion roi. 
N. La Tour a la cafe du cavalier de fa dame. 

B. Le P. du fou de la dame, un pas. 
N. Le C. de la dame i fa troifieme ca%b ' 

18. 
B. Le C. de la dame ^ la feconde cafe de ia 

dame. 
N. Le F. du roi ^ la quatrieme cafe du cava** 

Her de la dame adverfe. 

B. Le Roi roque, & doit enfuite gagner la 
partie, parce que tous fes pions ^ la droite 
font foutenus, & que les deux pions de 
fon adverfaire, etanc fepares^ doivent £tre 
perdus. 



-_-#• 



i ^7 ] 

TROISIEME & DERNIER RENVOI, 
Sur la feconde partie^ au 26™*- coupdes noirs^ 

26. 

B. Le C« du roi a lafeconde cafe dc fa dame« 
N, Lc P. du fou du roi, un pas. 

B« Le C. du roi a la troiiieme cafe du cava* 

lier de fa daihe. 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

28. 
B< Le F. de la dame donne ^chcc. 
N. Le Roi a la feconde cafe du cavalier de (a 

dame. 29. 

B. Lc C, du roi donnfe cchec \ la quatricme 

cafe du fou de la dame noire. 
N. Le F. du roi prend le cavalier. 

B. Le F. de la dame prend le fou, 
N. La dame a la cafe de fon fou. 

B. La Tour a la cafe du cavalier de fa dame* 
N* Le Roi 4 la feconde cafe du fou de fa dame« 

B: Le F. de la dame donne ^chec a la troi^ 

fieme cafe de la dame adverfe. 
N. Le Roi ^ la cafe de fa dame; 

33- 
B. La Dame donne ^cnec a la troiiieme cafe 

du cavalier de la dame adverfe. 

N« Le Roi a fa cafe, ou a Tautre : perd la 

par tie. 



[ 28 i 

TROISIEME PARTIE, 

Commenfant par les noirs. 

Cette par tie tieji pas eouiSiement correSte ; mats 
U aibut des blancs eft trh^bon^furtout lorsquoh 
Jait avantagem 

I. 

N. Le P. du roi^ deux pas. 
B. De meme. 

N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou. 
B. Le P. de la dame^ un pas. 

N. Le F. du roi a la quatrieme cafe du foa ' 

de fa dame. 
B. Le P. du fou du roi» deux pas. {a) 

4- 
N. Le P. de la dame» un pas. 

B. Le P. du fou de la dame, un pas. 

5- ^ 

N. Le Pion du roi prend le pion. {b) 

B. Le F. de la dame reprend le pion. 

6- 
N. Le F. de la dame a la quatrieme cafe du 

cavalier du roi adverfe. 
B. Le C. du roi a la troifieme cafe de ion 

fou. {c) 

7- 
N. Le C. de la dame a la feconde cafe de fa 

dame. 
B. Le P. de la dame, un pas. 



[ 29 ] 



NOTES. 

{a)- C'eft toujours un avantage d'^changcr 
]e pion du fou de votre roi^ contre celui du 
roi adverfe^ puisque^ par ce moyen^ le pion de 
votre roi, & celui de votrc dame, peuvent fe 
placer au centre de Techiquier, De plus, en 
roquant k la droite, votre tour fe trouve en 
Jibert($, & en ^tat d'agir d^s le commenceipent 
de la partie, comme on le verra par un renvoi 
fur ce meme coup. 



{6) Si votre adverfairc refufe ^ prendre Ic 
pion du fou, vous devcz le laifTer en prife, & 
DC le poufler en avant que lorsqu'il a roque, 
& enfuite former I'attaque fur les pions qui 
couvrent fon roi avec vos pions de la droite, 
comme il eft explique par un renvoi fur ce 
coup, II faut obferver, & prendre pour r^gle 
generale, que Ton ne doit point aifement fc 
determiner a poufler les pions de droite & d? 
gauche, avant que le roi adverfe p'ait roque, 
parce qu'il fe retirera toujours du c6te ou vos 

{)ions font le moin's avances, & par confequent 
e moins/en ^tatde lui nuire. 



(c) S'il prennait le cavalier avec fon fou, 
il faudrait reprendre de votre pion, pour porter 
Ja for(:e de vo$ pions vers le centre. 



C 30 1 

N. Lc fau fe retire. 

B. Le fou du roi ^ la troifieme cafe «de fa 
dame. (4/) 



N. La Dame ^ la feconde cafe de ion roi. 
B. De m6me. 



IQ. 

N. Le Roi roque du c6t^ de fa tour, {e) 
B. Le G. de la dame ^ la feconde cafe de fa 
dame. 



II. 



N- Le C. du roi a la quatneme cafe de fa 

toun ffj 
B. La Dame a la troifieme cafe de fon roi. 



12. 



N. Lc C. du roi prend le fou. (g) 
B. La Dame reprend le cavalier. 



[ s^ 3 

NOTES. 

(d) C'eft la meilleure cafe que puiflc oc* 
cuper le fou de votre roi, apres cellc de la 
quatrieme du fou de votre dame. Dans ccttc 
place, il pcut vous fervir a former lattaque 
fur le pion de la tour de fon roi^ au ca$ qu'il 
roquc a fa gauche, 

(e) S'il avait roqu^ du c6te de fa dame, il 
aurait fallu neceffairement roquer du c6te dc 
votre roi, pour attaquer enfuitc plus aifement 
avec les pions de votre gauche. II eft bon de 
donner encore ici pour r^gle g^n^rale, que 
comme il eft fouvent dangereux d'attaquer 
trop t6t fon adverfaire, vous ne devez pas 
vous prefler dans votre attaque, qu'au pr^a- 
lable vos pions ne foient tous bien fdutenu^ 
& par eux-mSmes & par vos pieces, fans quoi 
ces fortes d'attaque. devicnnent entierement 
inutiles, ainfi qu'on le verra par un renvoi 
fur ce coup. 

fJJ 11 joue le cavalier pour faire place au 
pion du fou de fon roi, a deifein de le poufTer 
enfuite deux pas, pour tacher de rompre la 
ligne de vos pions. 

__ (g) Si au lieu de prendre votre fou, il avait 
poufle le pion de fon roi deux pas, il aurait 
fallu attaquer fa dame avec le fou de la votre ; 
& le coup d'apr^s, poufler le pion de la tour 
de votre roi fur fon fou, pour 'le forcer a, 
prendre votre cavalier. En ce cas, votre 
avantage aurait ^te de reprendre fon fou avec 
Je pion, pour foutenir d'autant mieux celui 
dc votre roi, ^ le remplacer s'il eft pris. 



[ 3^ ] 

N. Le F. de la dame prend le cavalier. {B) 
E. Le P. reprend le rou, 

14. 

N- Le P. du fou du roi, deux pas* 
B. La Dame a la troifieme cafe du cavalier de 
fon roi. 

15- 
N. Le P. du fou du roi prend le pion. 
B. Le P. du fou le reprend,. 

16. 

N. La Tour du roi k la troiiieme cafe du 

fou de fon roi, (1) 
B. Le P. de la tour du rbi^ deux pas. {i) 

17. ' 

N. La Tour de la dame i la cafe du foa de 
fon roi. 
% B. Le Roi roque du c6t^ de fa dame. 



> 

i 



18. 

N. Le P. du fou de la dame» deux pas« 
B. Le P. du roi, un pas. (/) 

19. 

N. Le P. de la dame prend le pion, 
B. Le p. de la dame, un pas. 



NOTES. 

'(ift) S'il ne prenait pas ce cavalier, fon fou 
fe trouvcrait enfer me par vos pions^ ^Xi, 1^^ 
perdrait trois cqups inutilement, Ce qui <i^h 
ca^onerait la ruine entiere de fon jeu. 

{ij 11 joue cette tour pcur attaquer & d^- 
- placcf- Vbtre dame, ou 1^ doubler, au befoin, 
avec fon autre tour. ,., . 

/* (i) Vous pouflez ce pion deux pas pour 
faire place d votre dame, au cas que votre ad^ 
/ vcrfaire raftaque avec la tour de fon roi, ^ 

(/) Voici un coup difficile i bien com- 
prendre, & i bien expliquer ; il s'agit pre- 
mierement d'obferver, lorsqu'on fe trouve 
avoir un cordon de pi6tis iitues les uns apres 
les atsftreSy' il feut que celui qui eflf ch tel!^ 
tache toujours de confer ver fon pofte, Le jrfbn 
de vot^e foi ni^fc trbuvant poi^e fm* |rf itaimS 
couleur, ou en rang oblique avec tes autrcs, 
votre adverfaire a pouffe le pion du fou de fa 
daoie pour deux raifons : la premiere, pour vous 
engager a poufTer en avant celui de votre dame, 
qui alors ferait arr6te par le pion de la itenne, 6p 
parli faire e^forte que* le pion de votre roiy 
reftS en arriere," vous deviennc inutile: la 
/feconde, pour empecher en meme terns le fou 
ide votre roi, de battre fur le pion de la tour 
de fon roi : c*eft pourquoi vous devgz poufler 
en avant le pion de votre roi fur la touj, & 
meme le facrifier, parce que votre adverfaire, 
<|n Ic'-prcnant, ouvfc uri'paflagfe libfe au'ploa 






« « 

I 



I 34 ] 



20« 

N. Le F. k h feconde cafe du fou de fa dame* 
B* Lc C. i la quatrieme cafe de fon roi. (jn) 



21. 

N. La Tour du roi ^ la troifieme cafe da fou 

du roi adverfe. 
B. La Dame i la feconde cafe du cavalier de 

fon Toi. 



N. La Dame a la feconde cafe du fo« de fya 

roi. (n) 
B. Le C. k la quatrieme caie du cavalier <iu 

roi adverie* 



^3- 
N. La Dame donne ichtc. 
B. Le Roi k la caie du cavalier de fa dame. 



24- 
N. La Tour prend le fou, {oj 
B« La Tour reprend la tour« 



»•• 



w 

[ 



^ 



f 35 ] 

NOTES. 

dt vbtre dame ; que vous avancerez d'abord, 
& que vous pourrez foutenir par vos autres 
}Hons^ pour tdcher enfulte de le mtncr 4 datnei 
ou d'en tirer un avantage aflez confiderable 
pour gagner la partie. II eft yrai que le pion 
de fa dame^ occupant la ligne de ion roi^ z, 
felon toute apparence, It tnfeme alrantage de 
poovoir poiiflcr d danie» fans Toppofition, de 
vbs pidnsj iriaiy la diflKrence eft grande, en 
ce que fon pion ^tant f^par^, & ne pouvant 
plus 6tre reuni ni foutenu par aucun dcs 
autres, fera toujours en danger d'etre pris, 
chemin faifant, par chacune de vos pieces,, 
qui lui ferait U guerre: ce coup, com me je 
fc remarque, eft difficik, & il faut 6tre bon 
joucur pour pouvoir bien en juger. 

{m) Il^tait ni^ccflalre de jouer ce cavalier 
pour arf^ter le pion de fon roi, d autarit plus 
que ce meme pion, dans fa pofition aftuelle, 
bouche le paiiage a fon fou, 6c mSme a ion 
cavalier. 

(») II joue fa dame pour donner enfuite 
cchec ; mais au lieu de la jouer, s'il cut poufle 
le pion de la tour de fon roi, pour parer le 
coup de votre cavalier, il aurait fallu pouflcr 
un pas le pion de votre dame, ce qui vous pro- 
curcrait le gain de la partie. * 

{o) II prend ce fou, pour fauver le pion de 
la tour de fon roi, d'autant plus que ce fou le 
g6ne plus que toutes vos autres pieces, & que 
par ce coup il peut tenir en cchec la tour 
dc votre dame, avec fa dame. 

D ij 



r 



t 36 1 

N. La Dame a la quatriicm^ cafe du fou clft 

ion roi. 
B. La Dame a la quatrieihe caie de 6xk 

N. La Dame prend la dame. 
B. Le C. reprend la dame. 

27. 
N. La Tour a la quatrione ca/e du fou da 

roi adverfe. 
B. Le C, a la quatrieme ca/e du cavalier do 

roi adverfe. 

28. 
N. Le P. du fou de la dame» un pas. ; 
B. La Tour de la damtf a la troiiieme cafe du 

cavalier de fon roi. 

29. 
N* Le C. a la quatrieme cafe du fou de & 

dame. 
B. Le C. a la troiiieme cafe du roi adverfe. 

N» Le C. prend le cavalier. 
B. Le P. reprend le cavalier. 

3^- 
N. La Tour a la troiiieme cafe du fou dc 

fon roi. 
B. La Tour du roi a la cafe de fa dame. (;) 

N. La Tour prend le pion. 
B. La Tour du roi a la ieconde cafe de k 
dame adverfe, & g^gne la partie. 



y^ 



J 



L 37 1 
N O T E S. 

• 

ip) Ayant une tour pour lin fou a la fia 
d'une pa^tie^ c*cft votre avantage d'cchangcr 
la dame, parce que la lienne vous gSne daiis 
fa pofition afhielle j & pour ^vitcr le mat, 
il fe trouvie forc^ de la prendre. 

{g) II faut ft'emparer des ouverturcs poiir 
mettre en jeu les tour$> fur*tout dans les fins^ 
de-parties. 

9 

PREMtER RENVOI 

De la tretfieme pdrtie^ commenfant iHi. troi/kmt 

coup des noirs. 



I <• 



3 
N. Le P. de la dame, deux pas. 

6. Le.P. da fou du roi> deux pas. 

4- 

N. Le P. de la dame prend le pion. 

B. Le P. du fou du roi prend le pion« 

. .^ 5- 
N. Le C. du roi a la quatrieme cafe du cfava- 

lier du roi adverfe. 
B. Le P. de la dame, un pas. 

6. 
N. Le P. du fou du roi, deux pas. 
B* Le F. du roi a la quatrieme cafe dufou de 

fa dame. 

N. Le P. du fou de la dame, deux pas* 
B. Le P. du fou de la dame, un pas. 

D n} 



[ 3^ ] 

N, Lc C. 4c la dame a la troifiefnc ca^ ^e 

fon Fou. 
6. Le C« du roi a la fecqnde cafe de fon roi. 

9- . , 

N, Lc P. de la tour du roi^ deux pas, 

fi. Le P. de la tour du roi^ un pas. 

lo. 
N. Le C. du roi ^ la troiiieme cafe de fa tour. 
B. Le .Roi roque. 

II. 
N. Le jC. de la dame a la quatrieme cafe de 

fa tour. 
B. Le F. donne ^chec. 

12. 

N. Le F. couvre Techec. 

B. Le F. prend le fou. 

• « 

N, La Dame reprend le fou. 
B. Le P. de la d^me, un pa«. 

14. 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. 
B. Le P. du cavalier de la dame^ deux pas, 

15. 
N. Le P. du fou dela dame prend en paffant. 
B. Le P. de la tpur reprend le pion. 

16. 
N. Le P; du cavalier de la dame, un pa8« 
B. LeF/ dela dame a la troifiemc cafe de 
fon roi. 

N. Lc F- ^ la fecoiide cafe de fon roi. 
B. Le C. du roi k la quatrieme cafe du fou dc 
fon roL 



[ 39 ] 

€8. 

N. Le C- du roi I fi cafe. 
B* Le C. du roi ^ la troiiieme cafe da cavalier 
da roi adverfe« 

N. La Tour du roi ^ fa feconde cafe. 
B. Le P. du roi^ un pas. . 

20. 
N. La Dame a la feconde cafe de fon cavalien 
B. Le P. de la dame^ un pas* 

21. 
N. Le F. du roi a fa troiiieme cafe. 
B. La Tour du roi prend le pion. 

22. 
N. Le Roi roque. 

B. La Tour du roi prend le cavalier de la 
dame adverfe. 

N. Le P. reprend la tour. 

B. La Tour de la dame prend le pion. 

24. 
N. Le P. de la tour de la dame^ un pas. 
B. La Tour donne ^chec. 

N. Le Roi fe retire. 

B. La Tour a la feconde cafe du fou de la 
dame adverfe. 

26- 
N. La Dame k la quatrieme cafe de fbn ca-« 

vdicr. 
B. Le C. de la dame ^ la troifieme cafe de 

fa tour, D 17 



1 r 



f « 3 

87. 

N. La Dame a la quatrietqe cafe, du fqx^ im 

. ioQ coi. 

B. Le C. de la dame d la quatrj^ine de Cqii feu. 

28. 
N. La Dame pread Ic favalieii ne pouvaat 

faire mieux. 
B. Lc F, donne ^chcc. 

29. 
N. Lc Roi fe retire. 
B. Le C« donne ^chec & mat^ 



SECOND RENVOIt 
jiu cinquieme coup dei noin^ 

N. Lc Roi roque. 

B. Le P. du fou du roi, un pai* 

.6. 
N. Le P. de la dame, un pas. 
B. La Dame a la troifieme caie du fou dm 
{on roi. 

N« Le P. de la dame prend le pion. 
B. L^ p. de la dame reprend le pioQ. 

N« Le P. de la tour de la dame, deux pas, 
B« Le P. du cayalicr du roi, deux pa6% 

9- , 

N. La Pame ^ fa troifieme cafe* * - i 

. Le P» dtt cavalier du ror, un p^sw, '?| ' 



V'. .. 



( 4' J 

10. 

N. Le £!• du roi ^ la cafe dc foo ^oi. , 
^^ Le f . du roi a la ^uatrieme cafe du fou de 
fa dame. 

K, Le P, du fou de la dame^ . un pas. 
B. La Uame a la quatrieme cafe de la tour 
du roi adverfe. 

12. 

N. Le P. du cavalier de la dame, deux pas. 
B. Le ^, du cavalier du roi, uo pas. 

13- . 
N. Le P. de la tour du roi, un pas. 

B. Le F. prend le pion du fou du roi adyerie* 

14. 

N. Le Roi a la cafe de fa tour. 

B. hp F « de la dame prend le pion de la tour 

du roi adverfe. 

15; 

K* Le C. du roi a la troifieme cafe de fon ft)u» 
B. La Dame a la quatrieme cafe de la tour de 
^^ fon roi^ & g^gne enfuite la partie. 

TROISIEME RENVOI 

JDe la troifieme fartie, commenfont fur h 
^ diocieme coup des noirs. 

10, 

N. Le Roi roque du cote de fa dame«. 
B. Le'Roi roque du c6t^ de fa tour. 

II.. 
N- Le P. de la tour du roi, un pas« 
B* Le C. de la dame ^ la feconde caie de fa 
damCt 



£ 4* ] 

12. 

N. Le P. du cavalier du roi^ deux pas. 
B. Le F. de la dame a la troiiieme cafe de 
fon roi. 

N. La Tour de la dame ^ la cafe du cavalier 

de fon roi. 
B. Le P. du cavalier de la dame, deux pas. 

14. 
N^. Le P. de la tour du roi, un pas. 
B. Le P. de la tour de la dame, deux pas« 

N. Le F. prend le cavalier^ 
B. La Dame reprend le fou. 

16. 
N. Le P» du cavalier du roi, un pas. 
B. La Dame a la feconde cafe de fon roi. 

17. 
N. Le r. du fou de la dame, un pas, 
B. Le P. de la tour de la dame, un pas, 

j8. 
N. Le F. a la feconde cafe du fou de fadame« 
B. Le P. du fou de la dame, un pas. 

N- Le P« de la tour du roi, un pas. 
B. La Tour.du roi a la cafe du cavalier de fa 
dame. 

20. 

N. La Tour du roi a fa quatrienie caic, 
B. Le P.' du fou de la dame, un pas* 

21. 

l^f .. Le P. de la dame, un pas, 
p. J^pT* du roi, unpas, 



• w '» 



J 



f 43 ] 

22. 

- Nn Lc C. du roi a la cafe de fbn roi. 

fi. J^a P. dM cav^ier de la dame^ im pas# > 

23, . . 

* N* Le P. prend lc pion. 

B. La Tour de la dame reprend le pion. 

N. Le P. de la tour de la dame/ nn pas. 
B. La Tour de la dame a la quatrieme cafe 
de fon c^valier^ 

N. Le P, du fou du roi^ un pas, 
B. Le F. tlu roi prend le pion de la tour do 
la dame. 

26. 
N. Lc P. reprend le fou. 
B. La Dame reprend le pion^ & donne ^hec« 

27. 
N. Le Roi fe retire. 
B. La Dame donne ecbec* 

28. 
N, Le C. couvre T^chec. 
B. Le P. de la tour de la dame^ un pas* 

29. 
- N. Le Roi ^ la fecohde caie de fa dame. 
B. La Dame prend le pion de la dame 
adverfe^ ^ dpnne ^chec. : 

N. Le Roi fe retire. 

B. Le P. de la tour dc la dame^ un pas, & 

J>ar pluiieurs mojens gagne aflez yifiblsmei|fi 
a partte, fans allbr plus loxQt 



i; 44 I 



QUATRIEME PARtlE, 

Ou ily aura deux Renvois ; tun ati cinquUki 
eoup^ G? r autre aujfxkme. 



1. 



N. Le P. du roi, deux pas. 
B. De metne» 



2. 



N. Lc P. du fou de la dkmt^ un pas. {a\ 
B. Le P. de la dame^' deox pas. 



. 3- 
N. Le P. prend le pion. 
B. La Dame reprend k pidn. 



N. Le P. de la dame, «n pas. {t) 
B. Le P. du fou da Foi^ dteux pas. 



■ 5*' 

• 

N-- Le P. dir foil da roi, deux pas. (c) 
B« Le P. du roi, uti pas. {d) 



f 45 1 

. N. 4X ^.T E 6.: 

{a) C6 pion eft mal joue ^ir ficond coup,- 
parce qu'en pouflant le pion de votre dam^ 
deux^pas, vous rcj^g^nei Tavant^ge du trait. 

(5) 8i, an lieu de ce piorr,il-<tiit joiie fe . 
cavalier du roi i la fecond? . cafe de ion roi^ 
VOUS' auriez aterf pouflc en* avaiit te- piorr dcr 
votre roi, qi^ vous aurie2f foutenu enCpito. 
par cekii du fotr de inotre Tof. i . . -^ 

ic) S'h aa Uejj ile Bouflfcr ce- y iqu, - jl e^t jpu|t 
le lou de ia dame a la troiiieme cafe de fon roi, 
yoHs auriez duJpucc le fou de: votre rei k hk 
troiiieme cafe de ia dame, & al6c$, la poiitlDa 
ferait feinbla Wc a, CfiUc durfijfifrne cou,p der 
la feconde "partie mais s'il attaquait votre 
<lame avec le piop du.fbu de In fieqne, il joue-^ 
rait mal^ parce qiie le pion qui eft en tete 
c]e cei)^ qui J(bnt ducOte de fa dame refterai^ 
eri'arfierfe. Voyez a ce fujet la rcmarque (/) au 
dixhuitieme coup de la troifieme partie r nous 
en ferons neanmoins le fujet d'un renvoi* , 

{J) C*eft une reglp generalc, qu'il faut tou- 
jours eviter d'echangerlc pion de votre roi 
contfT cciui du fbu du roi adverfe.- La mSme' 
r^lfj.dojit s'abifervcr i rcgard.dupion de. la. 
dame contre celui du fou dc la dame, parce 
qu'il eft demontre que ks pionsdu roi &' de"^ 
la dame ont plus de .^aleur que lea iutres ; . 
puis qu'en occupant le centre, ils empfichent 
les pieces de votre advcrfaire dc prendre des. 
poftes avantageux, • 



C 4« 1 

6. 
N. Le P. de la datoe^ un fh^. {e) ^n 
B. La Dame ^ la feconde cafe da fda dd 
] fon roi* 

N. Le F. de la dame a la troifieaxe cite de 

fba roi. 
d*. Le C. du roi a la troiEemecafe de ion fbu^ . 

* 8, ^ 

N. Le C. de la dame 4 la feconde cafe de ia 
. dame. 
B. Le C. du TQi a la quatrieme cafe de fa dame.. 

9- . • 
N. Le F. du roi Ji la quatrieme cafe 'du fou 

de fa dame. . 

B. Le P. du fou de la dame, un pas. 

10. 

N. La Dame ^ la troifieme cafe de fan ca-' 

valier. 
B. Le F. de la dame a la troifieme cafe de 

fon roi. * * : 

II. 
N. Le F. da roi prend le cavalier. 
B. Le P. reprend le fou. ^fj 

12. 

N. Le C. du roi a la feconde cafe de fon roi« 
B. Le F. du roi k la troifieme cafe de fa dame. 

N. Le Roi roque du cot6 de fa toun 
B. Le P. de la tour du roi, un pas. 

14. 
N. La Dame a la feconde cafe de fon fou. {g) 
B. Le P. du cavalier du roi, deux pas. 



f: 47 ] 

(^) Si^ au lieu de poufler ce pion, il eiit 
pris celui de votre roi^ voos auriez dii a}oA 
prendre fa damci & enfuite reprendre fon pion ; 
en Tempfechant de roquer, vous confervez 
Tattaque fur lui:« mais comme il pourrait 
jouer fa dame si la feconde cafe de fon foa, nous 
lerons de ce coup Ic fujct d*un renvoi. 



(f) Lorsqu'on a deux corps de pions fe- 
parif$> il faut toujours augmenter celui qui eft 
le plus fort, en rduniflant au centre le plus dc 
pions qu'il eft pofiible* 



(^) Sa dame n'^tant d'aucune utilitiS ou elle 
fe trouve, il la retire pour faire place \ fes 
pions^ & les pouiler fur vous, 



ft 48 1 ^ 

N. Lc P. da cavalier du roi, uri pa$. ' 

B. Le P. du cavalier da roi^ im pas. {£) 

16. 

N. Le P. du cavalief dc k dathr,- txti pas. 
B. Le C. de la dame a la troi^ehie cafii de - 
fon fou. 

N. Le P. du fou de la dame^ un pas. 
B. Le Roi roque du c6t6 de fa dame* {t) 

18. 

N. Le P. prend le pion. 
B. Le F. reprend le pion. 

10. 

N. Le C. de la dame \ k quatrieme^ cai^ du 

fou de fa dame. "''* 

B. Lc P. de la toor du roi, tth p'atf. (i) 

20. 

N. Le C. prend le fou du roi. 
B. La Tour reprend le cavalier. 

21. 

N. Le F. de la dame a la ieconde cafe du fpu 

de fon roi. (/) 
B. Le P. de la tour du roi>, un pas. 

22. f 

N. LjD P. du cavalier de la dame^ iffi pas. (/Rr)> 
B. La Tour de la dame i la troifieme cafe.d^ 
la tour de fon roi. 






J 



[ 4^ I 
NOTE S. 

■ 

(i) En pouffant ce pfiori, vous former le jeu;* 
tnais vous ferez toujours maitre de faire une 
ouverture av« Ic pion de la tour de Votre roi, 
d^s que ?os pieces leront prates a fof mer & i 
foatenir votre attaque. 



(/) Vous roque« 4*1 c6te de votre dame 
pour avoir Tattaque plus Ixbrfe a votre droite ; 
mais fi, au lieu^ dt 'roquef» vous preniez le 
pion qui vous efl ofFert^ vous reuniriez alors 
au centre les pions de votre adverfaire^ lesquels 
gi^n^raieiit tput«$>&8 pieces. 



: (i) Si Toiis enffiez pris le cavalier avec le 
fou de votre dame, vous auriez fait la faute 
annonc^ cyrdeflus en r^unifiant {cs pions au 
centre. 



(/) II joue ce fou pour remplacer le pion 
du cavalier de fon roi en t2LS qu'il foit pris. 



{m) II joue ce pion pour attaquer le ca- 
valier qui couvre votre roi, ne^pouvant micux 
faire, car U perdrait de mSme ea prenant 
votre pion, 

£ 




f 50 1 

^. Le p. dtt cavalier de la damci ufi pas^ 
£|. Le P. du roi^ un pas. 

24. 
N. Lc F, si la cafe dc foh roi. {n) 
B. Le P. de la tour du roi prend le pion« 

N. Le F. reprend le piod. 
B. La Tour prend le pion de la tour du roi 
adverfe, 

26. 
N* Le F. prend la tour. 
B. La Tour du roi prend le fou<^ 

27. 
^ N. Le Roi prend la tour. 
B. La Dame donne ^hec k la quatrkme cafe 
de la tour du roi adverie. 

28. 
N. Le Roi a la place de fon cavalier, n'ayant 

d'autre place. 
B. La Dame donne ^chec & mat. {0) 






r 51 ] 

N O f E ty , 

(n) S'il prend votre pioh avec foti fbd, il 
^i-d i^galement. ' . 

(&) II eft I rtinarquer que Idr scju'dii feiiffifi 
h. faire une ouverture ftir le roi avec deux pii 
trois pions, la par tie eft abfdlu^eiii gagh^e^ . 

PREMIER RENVOI, 

♦ • 

J>€ la gmtrieme pdrtk . au cinfuieme coup 

des Hoirsk 

N. Le I^. du fbu de la dame, iiii pas» 
B. Le F. du roi donne dehec» 

6. 
N. Le*P/cbuvrc T^chcCi ] 

Bv Le Fk l^rend le fou« 

N. La ])aine reprehd le fbii. 
B. La Dame ^ £1 troi&eme caiJb^ 

Nk Le C. de la dame k k troifieme ca^ 4^ 

fon fou. 
B. Le P. du fou de la datxie, deux p^t 

9- 
. Le C. de la dame a la quatrieme cafe do 

clvalier de la 'danle adverle^ 

B. La Dame k }a feconde cafe de Con tou 

io* 

N. Le I^. du roi k la feconde cafe de ion roi^ 

B» Le C. de la dami ^ la troifieme cafe de 

fon fou» 

E ij 



L 



[ s* ) 

JJ. 1^9 F. 4^ foi ^ & tr()ifieme cafe^ 
B. Le C. de la dame k la quatrieme cafe d^ 
la dame adyeirfe. 

N. Le C« PC la dame prend le cavalier.; 
fe. Le P. du roi reprend le cavalier^ 

N. Lt C. a la feconde cafe de fbn roi. 

li* Le C*' d^ roi ^ la ti^oifitpme cafe df fda fOo^ 

N. Le Roi roquc du c6t^ de fa tour. 
B. La Dame ^ fa troifieme cafe.. 

• • r 

N. La Tour du roi ^ la caHrde fon ror. 
B. Le Roi a la feconde cafe. Be fon fau* 

N. Le C. a la quatrieme cafe du fduAt foil rofc- 
B. Le P. de la tour du roij» deux pas.. 

17. 
. N. Le C. a ia quatrieme cafe de la danle 
adverfe. 
6. Le F. de la dame ^^ la troiiieme caft dicr 
fon roi. 

18. ' 

N. Le C. prend le cayalier, ... 
B.' Le Roi rcpreftd It cavalieri 

N. Le F. prend le pion du cavalier de h dainC* 
B. La Toiu: de la dame attaque le fov« 

±0. 
N. Le F. fe retire a fa troifieme calb. 
B. Lc P.. du cavalier du roi, deux pa$; 



r 53 r 

N. Lc P. du cavalier da roi^ an ffas; 
£. De in^me. ' 

22. 

N*. Le F. a la ieconde cafe du cavalier dc 

foh roi. 
fi. Le P. de la tour du roi, un pas. 

N'. La Tour du ro; a la feconde cafe de fon roL 
B. La Totkr du roi ^ fa quatrieme caie. 

24. 
N. La Tour de la dame ^ la cafe de fon roi« 
B. Le F. a la feconde cafe de fa dame. ^ 

N. La Tour du roi a la quatrieme cafe du roi 

adverfc. 
B. Le P. de la tour prend le pioa. 

26. 
N. Le P. de la tour prcnd le pion. 
6. La Tour de la dame a la cafe def la tour 
de fon roi. 

N. Le P. du cavalier xie la dame> deux pas. 
B. Le F. a la trdficnac cajfe du fou de ia 
dame. 

2S. 
N. La Tour doiine ^chec. 
B. Le Roi 4 la feconde cafe.de fan fou«: 

29. 
N. La Tdur prend la dame. 
hr La Tour donne ^chec & mat> i k cafe 
de la tour du roi adver&. 

E uj 



I » ] 

SECOND RENVOI, 
Jjii la ^uatriem^ par fie, aujixieme coup its noirt. ' 

N« La Dame II la feconde cafb de fbn fou, 
9? Le Foq du fpi a la quatrieqtic gafe du fou 
4e fa dame. 

7- 
N- Le P, de la ()ame prend le pion^ 

B. Le P. reprend le pion. 

8- 

N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

Bt La Dame ^ la quatrieme cafe d^ la dame 

advcrfe. 

N. Le C. de la dame k la troifieme cafe d^ 

fon fou. • 
S. Le C. du roi ^ la troifieme cafe de fon fou, 

JO. 

N. Le C. de la dame k la quatrieme cafe da 

cavalier de la dame adyerfe. 
B. La Pf^me ^ fa cafe, 

II. 
N. Le P. de la tour de la dame, un pas. 
B. Le P. de la tour de la dame, deux pas^ 

12. 

N. Le C. du roi a la feconde cafe de fon foi<i 
p. Le Roi roque, 

N • Le P. du cavalier du roi, un pas, 
]3. L9 F. de \9.^ d^me ^ h qusi^trieme c%fe 4u 
Cay^ier du roi a4verfe. 



i ss J 

N« Le 1?. du roi a la feconde cafe de Con 

cavalier. 
B. Le F. de la dame ^ la trolfieme cafe du 
* fbtt du roi adverie. 

N. Le C. du roi ^ fa cafe. 

B. Le F. de la dame prend le foil. 

i6. 
N. LasDame reprend le fou. 
B. Le C. du roi ^ la quatrieme cafe du cava-- 
lier du roi adverfe. 

17. 
N. Le C« du roi ^ la troifiemQ cajfe; de & 

tour* 
6, Le C« dc la dame ^ la troiiieme cafe de 
fon fou. 

18. 

N. Le C. de la dame X U troidemc cafe de 

fbn fou, 
B. La Dame k la quatrieme cafe de la dame 

adverfe. 

19. 

N. Le C. de la dame i la feconde cafe do 

ion roi. 
6. La Dame i la troifiemc cafe de la dame 

^dverfe. 

N, Le F. de la dame a la deuzieme cafe do 

fa dame. 
6, Le P. du roi, uo pas. 

El? 



t J* I 

21. 

']^* Lc F. dc la dame i f» trolficme cdfe* 
B. La Tour dc la dame a la cafe de (k damd. 

1^. Le C. du roi a la quatiieppue cafe du ca- 
valier du roi adverfe. 

B. La Dame donne ^chec ^ h fecoAde caib 
de la daii)6 adverfe. 

N. Le F. prend la dame. 

B. Le P. reprend le fou en donoant 6chtc^ 

24. 
N. Le Roi i la cafe de fa dame. 
B. Le C. donhe echec & mat ^ la troifienxQ 
• cafe du rot adverfe* 



r 






\fi 



J 



t 5?1 I 
PREMIER GAMBIT, 

Dans kquel il y afept renvois i deux au qua^ 
trieme coup, un au ci^quieme, un aufixteme^ 
deux aufeptieme^ & le dernier au buitieme. 

1. 

B . Lc P. du roi, deux pas. 
N. Dc meme. 

B^ Le P. du fou du roi^ deux pas* 
N. Le P. du roi prend le pion. 

3-. 
B. Le C. du roi ^ la troifieme cafe de fon fou« 

N. Le P. du cavalier du vox, deux pas. 

B. Le F. du roi a la quatrieme c^e du /ou, 

de fa dame, (a) 4A 
N. Le F. du roi k la ieconde cafe de fpn ca^* 

valier. {&) ^ 

NOTES. 

(a) Vous auriez pu» au lieu de ce coup» 
pouter deux pas le pion de la tour de votre 
roi, ce qui changerait la partie: nous ea 
ferons le fujet d'un renvoi. 

(i) Si, au lieu de jouer ce fou, il eAt pouS6 
un pas le pion du cavalier de fon roi ; ce coup 
formerait une autre partie. Nouveau .fujet 
d'un renvoi. 



i 



I s8 3 



B. Le P. de la tour da rol, deiix pas. (c) 
N. Le P. de la tour du roi, un pas. {J) -t* 



6, 



B. Le P. de la dame, deux pas. 

N. Lc P. de la dame, un pas. (e) <* 



B. Le P. du fou de la dame, un pas. 4» 
. N. Le P. du fou d? la dame, un pas. (fj •«* 



[ 59 3 



N 



S. 



(tf) Enjouant ce pion, vous le forces d 
dcfendre celui du cavalier de fon roi, par 
cclui dc fa tour, & par ce coup vous tcnez 
renferm^ le cavalier de fon roi, qui ne peut 
plus fortir fans laifTer fes pions en prife. 

(d) U avait deux autres manieres de jouer 
cc coup ; Tunc, de pouffer un pas le pion du 
fou de fon roi, au quel ca$ il auralt fallu 
iacrifier votre cavalier> en prenant le pion du 
cavalier de fon roi^ pour donn^r enfuite echec 
avec votre dame, ce qui vous procurerait lo 
ggin de la partie ; Tautre, de pouiler un pas le 
pi6n du cavalier de fon roi fur votre cavalier } 
autre fujct d'un renvoi. 

{e) Si au lieu de ce coup il eut pouff^ un 
pas le pion du fou de la dame, il eut fallu 
pouiler cclui de votre roi pour ppu voir prendre 
enfuite en paflant le pion de fa dame, au cas 
qu'il . voulut le pouffer deux pas, dans le 
defiein de barrer le fou de votre roi ; nouveau 
fujet d'un renvoi, 

II efl bon d'obferver, que dans Tattaque des 
gambits, la meilleure piece efl fans contredit 
le fou du roi 6c le pion du roi le meilleur 
pion. 

fyj Si, au lieu de ppufTer ce pion, il eut 
joue le fou de fa dame, foit ^ la troifieme cafo 
de fon roi, foit ^ la quatrieme du cavalier de . 
votre roi ; il . eAt perdu la partie de deux 
inanieres : c*eft le fujct de deux renvois {\\r cq 
{n^me coup. 



k 



C 60 1 
8. 
B* La Dame \ la feconde cafe de Ton rx>i. . 
N. Le F. de la dame a la quatrieme cafe d\jt 
cavalier du roi adverfe, (g) *i 

B. Le P. du cavalier clu roi, un pas. 
N, Le P. du roi prend le pion. (6) 

lo, 
B. Le P. de la tour du roi prend le pion^ 
N. Le P. de la tour reprend le pion« 

II. 
B. La Tour prend la tour* 
N. Le F. reprend la tour. 

12. 

B. Le F. de la dame prend le pion du ca-^ 

valier du roi adverfe. 
N. Le F. du. roi k fa troiiieme cafe. (/) 

B- Le F. prend le fou. 
N. La Dame prend le fou. 

B. Le C. de la dame a la feconde cafe de Gl 

dame. 
N. De mfeme. 

B. Le Roi roque. 
N. De mSme. 

i6. 
B. La Tour ^ la cafe du cavalier de fon roi. 
N. La Dame a la cafe du fou du roi adverfe. 

17. 
B. La Dame a la feconde cafe du cavalier de 

fon roi. 
N. Le P. du fou du roi, deux pas. 



I 6i> } 

N O T^ E 5, 

{g) II pcut pr^cntcmcnt jouer fans danger 
fon fou k cctte cafe ; votrp dame ne pouvant 
plus venir doubler Ic fou de votre roi, en at- 
taquant fes deux pions ; mais fi, au lieu de cc^ 
coup, il cAt joue cc m6me fou ^ la troificmc 
cafe de fon roi, il eut perdu la partic, Sujct 
*d'un rcAvoi, 



{h) n eft important dans Tattaque du gam- 
bit de ne point manager vos pions du c6t^ da 
roi, 6c xr^t$e d^ les iacrifier tous, s'il eft befoin, 
pour le ieul point du roi adverfe, parceque co 
pion empSche le fou de votre dame d'entrer 
en J0U4 & de fe joindrje aux pi^es qui forment 
votre attaque. 



(/) Si au lieu de jouer ce A)u, H edt pris le 
votre avec fa dame, ou qu'il eiit pris votre 
cavalier avec le fou de fa dame, il eiit perdu 
la partie. 



( 6i ] 

i8. 
B. La Dame prend le pion/ 
N. La Dame prend la dame. 

B ^ 

. . La Tour reprend la dame. 

N* Le P. prend Ic pion- 

B. Le F. du roi prend le cavalier. 
N. Le F*. de la dame prend le cavalien 

21. 

B Le C. prend le fou. 

N. Le P. reprend le cavalier. 

22« 

fi. Le P. ^ la feconde cafe du fou du rot 

adverfe. 
N. La Tour i la cafe du fou de fon roi4 

B. La Tour prend le pion. 
N. Le Roi a la feconde cafe du fott de fa 
dame. 

24. 
B. Le Roi A la feqonde cafe de fa dame, (i) 
N. Le P. du fou de la dame^ un pas. 

B. Le P. a la quatrieme cafe de la^ tottr du 

roi adverfe. 
N. La Tour prend la tour. 

26. 
B. Le P. reprend la tour. (/) ^ 



» , «« •• 



f «3 1 



N 



S. 



{i) Si, au lieu de jouer votre roi vous ^uS^ez 
pouffi^ le pion du fou de votre dame, vous 
auri^z ^perdu la partie, parceqite votre adver-> 
faire, en pouflant le pion du fou de fa dame, 
vous aurait forc^ de prendre avec le pion 
de votre dame> 6c il aurait enfuite attaque 
votre tour & votre fou avec fon cavalierl 

(I) Le fou avant repris la tour, 11 efl viiible 
que la partie eft remife ^ ^ moins d'une tr^s 
grandefaute. Cette partie fait voir qu'ua 
gambit bien attaqu^ &' bien defendu, n'eft 
Jamais une partie decifive, pour un c6t6 ou 
pour un* autre. II efl vrai que celui qui 
donne le pion, ^ le plaifir d'avoir toujours 
Tattaque & Tefperance de gagner. Ce qui 
ne manquerait pas d'arriver, fi Te defenfeur ne 
jouait pas regulierement bieui les dix i^ douzc 
premiers coups. 



P R ^'M I e R R E N«V O I, 

Du premier .gambit^ fur k quatrieme emp 

des blancs. 



B'. Lc P. de la tour du roi, deux pad* 
N. Lc P. du cavalier du roi, un pas. . 

5- 
B. Lc C. du roi a la quatrieme c'hfe du fot 

advcrfe. 
N. Le P. de la t6ui^ du roi, deu3f pas. 

6. 
B. Lc P. du iroi \ la quatrieme cafe du fou 

de fa dame. 
N. Le Tour did roi \ fa feconde cafe« 

7- 
B. Lc P. de la dame, deux pa$« 

N. Le P. de la darhe^ un pas. 

8. 

d. Le C. du roi i la troifieme cafe de fa dame« 

N. La Dame a la fccondc cafe de fon roi. 

9- 
B. LeC.de la dame a la troifieme cafe de 

fon fou. 

N. Lc C. du roi a la troifieme cafe de fon fou« 

10. 

B. La Dame a la feconde cafe de fon roi. 
N. Lc P. du roi^ un pas^ attaquant la dame 
advcrfe. 

II. 
B. Le P. du cavalier du roi prend le pion. 
N. Le P. du cavalier du roi reprend le pion* 



f <M 

12. 

&. La 13ame pr^nd \k pidn. 
N. Le F. de la dame a la quatrleme cafe da 
cavalier du roi adveffc, 

Bi. La pame ^ la tootiienYe tafe de foil roi. 
N. Le F. du roi a la troifieme c^fe de i^ tofur^ 

B. Le C. dii roi a la quatrieme cafe du fbu 
. de ibo roi. - , 

N. L^ P. du foil de la dame^ lin pas. 

B. Le F. de la dame a la ieconde ca(e de fi 

dame. 
N. Le F. du roi prend le cavalier. 

i6. 
B» La Dame reprend le fou. 
N. Le P. de la dame^ ua pas* ' 

K Le F. du roi \ la troifieme cafe de fa 

dame» . . 

N. Lie G» du rbr prend le pica du foL 

rs; • - 

B. Le C. ou le fou prend le cavalien 
N. Le P. du fbu du roi, deux pasr; 







V 

c 



I 

L 



r <5« J 

SECOND renvoi; 

St^ lefremkrgamAit, an quattieme coup des noirS. 

B. Le F. du roi a It, quatfiebie cafe du foa 

de fa dame. 
N. Le P. du cavalier du roi^ un pas* 

B. Le C. du roi k la quatrieme cafe du roi 

adverfe. 
N. La Dame donne echec. 



m • 



6. 
B. Le Roi \ U caic dfc fon ibii. 
N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fa toun 

• - * 

B. Le P. de la dame, deuxpasr. 

N. Le P. de la dame, un pa;. 

8. 
B. LeC. du roi ilU.troifieme cafe de fa dame. 
. Le P. du roi J un pas, ' 

B. Le P. du cavalier 4u roi* tun pas* 
N. La Dame donne echec. 

ID. 

B. Le Roi a la feconUe cafe de ion foo. 
N. La Dame donne ^chec. 

II. 
fi. Le Roi a fa troiiieptie C^Scp 
N. Le C. da roi ^ fa cafe. . 



It 67 1 

12. 

B. Le C. dii toi\, la quatrieme cafe dii fbu 

dc fon roi, 
N« Le F« du roi a la troifieme cafe de fa tour« 

B. Le F. dtt roi a fa caie^ attaquant la dame 
^ la force* . 

K. La Dame prend la tour, nft |)6uvant faife 
mieux. 

.14. 
B. Le F» do roi donhe^chec, &; prend enfuite 

la .dame. 



» * 



TROISIfiME RENVOI, 

Zur U cinquieme CQUp des noirs. 



B. Le P. de la tour du roi^ deux pas* 
N. Le P. du cavalier du roi, un pas. 

C 

B. Le C. du roi k la quatrieme cafe du cav9'< 

Her du roi adverfe. 
N. Le C. du toi ^ la troiueme cafe de fa tour« 

7* T ' 

B. L»e P. de la dame, deux pa$.. . : 
N. Le P. du fou du roi« un pas. 

B. Le F. de la dame prend le pioii. 
Nt Le P. de la dame> un pas. 



'**• 



t « 1 

9- 
,B. Le P. du fou de la (kmci un juan 

N. Lc P. prend le cavalier. 

lo. • 
B. Lc P. reprend le pion. 
N. Le C« du roi k fa cafe. 

II. 
B. La Dame a la troiiieme cafe de fon ca^ 

valicr. 
N. La Dame k la feconde cafe de foh roL 

1 2« 

B. Le C. de la dame 1 la feconde cafe de 

fa dame. 
N. La Dame ^ la cafe du fou de fon roi« 

B. Jt'f ^oi roque du t6(£ de fa tour. 
N. Pcrd la partie. 



Q^U ATRIEME RENVOI 

Jiu premier g^ambit^ aujixieme coup des nmrt. 

♦ - f . . . 

*F. Lie P. de la dame^. deux pas. 

N. Le P. du fou de la dame, nvt p». - 

B. Le P. du roiy un jpas. 

N. Le P. du*cataliertlc la Aunc, deux pft5^ 

B. Le F. a la troifieme cafe du cavalier d« 

fa dam<f. ' 
N. Le P« de 1» tour de lia dame, deux p*^ 



*.• ^ 



m 9^ 



1^1 

9- 
B. Le P. de la tour dc la dsme,, dear 

N. Le P. du cavalier de la dame^ on pas. 

B. Le C. de la dame ^ la ieconde ca& de f^ 

dame. 
N. Le F. de la dame a la troiiieaxe cafe de 

fa tour. 

IK 
B. Le C. de la dame a la quatrteme cafe de 

fon roi. 
N. La Dame ^ la troiiieme cafe de foa Ca-< 

vaUer; ou tout ce qu^^il voudrai il perdi 

la partie.. 

12. 

B. Le C. doBBe ichtck h troifiemc cafe d^. 
la dam^ adverfe^ 



CINQJJIEME RENVOI 
Du premier gambit 9 au ftf^tiemf coup des mirs^ 

■» • 

B. Le P.'du fou de la dame> un pas. 

N*. Le F.'de la dame k la cafe du cavalier dui 

. roi adverfe. 

8. 
B. La Dame \ ^ troifiemc cafe de foa ca« 

valier. 
N. Le F. de la dame d la quatrleme cafe de 
la tour de fon roL 

FU] 



f 7^ ] 

B. Lc P. de la tour du roi prend le piofi« 
N. Le P. de U tour reprend le pion. 

ID. 

B. La Tour du roi prend le rou. 
N, La Tour reprend la tour. 

II. 
B< Le F. du roi prend le pion en donnant 
lichee au roi, &; a la tour^i gagne une piece» 
& par confe(]^uent la partie. 



SIXIEME RENVOI^ 
Dupreifuer gambit pjur lefeptieme couf des nairs^ 

7- 
B. Le P. du fou de la dame, un pas. 

N. Le F, de la dame i la troifietnc caie do 

ion roi. 

8. 

6. Le F. du roi prend le fou* * 

N. Le P. reprend le fou. 

9- 
B« La Dame i la troifieme cafe de fi>n cavalier^ 

N* La Dame a la cafe de (on fou pour garder 
les deux pions attaques. 

10. 

Bt L^ P. de la tour duToi prend le pion* 
N. Lc P. de la tour reprend le pion^ 



i 7i ) 

II. 

B; |.a T* du rpi pwfid looftTv 
K. Le F. pread la tour. 

12. 

B. Le C. du roi prend le pion*. 
N. Le Roi a fa fecondd cafe.. 

m 

B. Le F. de !a dame prend le pion. 
N. Le C. de la dame i la troiileme cafe db 
ion fou« 

. 14- 
B. LeC.de la dame k la feconde cafp de 

fa dame. 

N. Le P. de la tour dc k damej,^ deux pas. 

15. 
B* Le Roi roque. 
N. Le P. du cavalier de la dame, deux pas, 

i6, 
B« La T. i la cafe de la tour de fon roi. 
N. Le C« du rQi dja tXQiiieme cafe de fon fou^ 

17. 
B. La T. prend le fou. 
N. La D. reprend la. tour. 

18. . ^ 
B. La D. prend le plon du roi, &; donne echec. 
N* Le R, fe retire ouil veut, ^tant mal fur 
• Tunc ou Vatrtrc cafe, oil il peut aller. • 



< 



f 7^ I 



SEPTIEME ft DERNIER RENVOI 

Hu premier gamkit^ au buitieme amp des nnru 

8. 
6. La Dame a la feconde cafe de ion roi« 
N. Le F. de la dame a la troifieme cafe do 
fon roi, 

9; 
B. Le F. du roi prend le fou« 

N. Le ?• rcprcnd le fqu* 

lO. 

B. Le P. du roi^ un pas. 

N* Lc Pm 4fi K dame prcn4 Ip )f^<m. 

II. 
B. Le P. de la dame teprend le pion. 
N. Le C. de la dame a la ffconde cafe do 
ia dame. 

12. 

B. Lc P* dy cavalier du roi, ur^ pas« 
N. Dcmfirae. 

B. Le P. du cavalier du roi prend le pioo% 
N. Le P. rcprend le cavalier •' 

B. La Dame rcprend le pion, 

N. La Danje a la feconde cafe de fon ioi« 

IC. 

«B« LeC.de la danje a (a icccnde caie d% 
fa dame, 

N, Le Roi roque. 



i6. 
^. Le P. du cavalier de 1^ damcy dqux pat^ 
pour empecher le cavalier adverije d avancer* 
N. Le P. de la tour du roi, un pas« 

B. Le C. de la dame a la quatrieme cafe dm 

fon roi. 
N* Le C, de la dame 4 fa tiroifiqtne cafe. * 

i8. 
B« Le F. ^ la troifieme cafe de fon roi. 
N. Le C. du roi i la troifieme cafe de fa tour« 

19. 
B. Le F. a la quatrieme cafe du fou de la 

dame adverfe. 
N. La Dame i la fecoode cafe de fon fon. 

20. 

B. Le P. de la tour de la dame, deux pas* 
fJ. Le f. du roi d fa cafe. 

21. 
B. Le P. de la tour de la danae, un pas« 
N. Le F, prend le fou. 

22. 

B. Le P, reprend le fou, 
N. Le C. de la dame i la fcconde cafe dc. 
ia dame« 

23. 
B. Le C, donne ^hcc. 
N. Le Roi fc retire. 

24. 
B- La Tour de la dame a la cafe de fan ca* 
valicr. . 

N. Le C. de la dame prend le pion* 






1 



C 74 J 

fi. Le C. prend le pion du cavalier de la dame% 
N. Le C. de la dame preqd le cavalier. 

26. 
B. Le P. de la tour de la dame^ un pas. 
H. Le Roi i la cafe de la tour de ia dame« 

27. 
B. La Tour prend le cavalier. 
N. La Dame i la cafe de fon fou. 

28. 
3* La Tour du roi i fa feconde cafe. 
N. La Tour de la dame i la feconde cafe de 
fa dame. 

29. 
B. La T. du roi a la feconde cafe du cavalier 

de fa dame. 
N. La T, du roi ^ fa feconde cafe. 

B. La D. prend le pion du fou de la dame 

adverfe. 
N. La D. prend la dame. 

B. La T. de la dame donne ^chec & mat^ 




.-A 

t 7S J 
SECOND GAMBIT 

Dans leqiiel ily a qmtre renvois, deux au t^ 
coup, un au p™- & k dernier <»» n"* 

. I. 
B. Le P. dtt roi, deux pas«. 

N. De mime. 

6. Le P. du fou du roi, deux pas. 
N. Le P* prend le pion, 

6« Le F. du rdi \ la quatrieme cafe du foa 

de fa dame. 
N. La Dame donne i6chec. 

4- 
6« Le Roi a la cafe de fon fou. 4:4 

N. Le P. du cavalier du roi> deux pas. [d) ^ 

5-. 
B. Le C/ du roi d la troiiieme cafe de fon fou« 

N* La Dame \ la quatrieme ' cafe de * la tour 
de foA roi. {b) 

ft 

NOTES. 

{d\ n a deux autres manieres de jouer ce 
coup : la premiere^ en jouant le fou de.foo roi a 
la quatrieme cafe du fou de fa dame ; la feconde, 
en pouiTant un pas le pion de cette m6mc 
dame^ ce^qui fera le fujet de deux renvois. 

{!)) II a deux autres cafes pour retirer f^ 
dame : mais celkrci eft la meilleure, car s'il 
Teut joude a la quatrieqie cafe du cavalier de 



V 



^ 7fi } 

6. 
B. Le P, ip l^'dtme^ dcQx pas, 
N. Le P. dq la dame^ un pas. 



B. Lc P. du fou dc la dame, uh pas. (c) 
N. Le F. de la dame a la (][uatrxeme cafe du 
cavalier du roi adverfe^ 



8, 

B. Le Roi k la ieconde cafe* de fba fou. 
N. Le C. du roi ii U troiiiomc cafe da foi^ 
de fon roi. (</) <P 



B. La Dame ^ la feconde cafe de fon poi. ^ 
N. Le C. de la daxnc a k fecoade cafe de Qk 
dame. 



10. 



B. Le P. de la tour du roi, deux pas. 
N» Le F!. prend le cavalier. 



II. 



B. La Dame prend le fou. 

N. La Dame prend la dame, (e) <» 



>* 



t n y 

t^ O T E S. 

votre roiy vouz auriez pu prendre le pion da 
fou de fon roi, ea donnant echec^ & pcu^» 
€tre enfuite forcfe /a dame. Et i'll Teut jou^ 
}L la troiiieme cafe de fa tour defonroi^'il 
aurait fallu attaquer le pion du fbu de ce 
mSme roi avec le cavalier du v6tre, C9 am 
eilt entierement decide la parQe en votre 
faveur. 



{c) II eft efieaftiel dans les gambits de )ouer 
ce pion» pour pQOvoir enfuite pUeer totr^ 
dame ^ la troifieme cafe de fon cavalier. 
Dans ce pofle, oeU augmente k fotce de totfb 
p6fition, et embftrafle votre adverfaire, fur** 
tout 8'il a jou^ le fou de fa dame (an$ attaquer 
4iDe de VQg pieces : voyez ^ ct fujet le ciii«- 
quieme et fixieme renvoi du premier gambit. 



{J) Sip au lieu de jouer ce cavalier, il eut 
pfis cdui de votre roi, un troifieme renvoi v 
vous indiquera la maniere de fuivre la partie 
tn pareil cas. 



(r) Si, au lieu de prendre votre dame, il eAt 
donn^ ^cheCj un quatrieme renvoi vous fera 
voir comment il perdait la partie. 



< 7« 3 

B. Lc Roi reprend la dame, (f) 

N. Lc P. du cavalier du roi donne ^chec« 

3. Le Roi prend le pion du roi adverfe. 

N. Le F« du roi donne ^chec 4 la troiiieme 

cafe de fa tour. 

14. 
B. Le Roi a la quatrieme cafe du fou du roi 

adverfe. (^) 
N. Le F. du roi prend le fou de la dame 

adverfe. 

B. La Tour du roi reprend le fou. 
N. Le P. de la tour du roi^ deux pas« 

16. 
B; Le C. \ la feconde cafe de fa dame. 
N. Le Roi \ fa feconde cafe. 

B. La Tour du roi a la cafe du fou de iotk 

roi. {h) 
N. Le P. du fou de la dame^ un pas. (/) 

18. 
B. La Tour de la dame \ la cafe de fon roi. 
N. Le P. du cavalier de la dame^ deux pas. (i) 



• 



19 
B^ Le F. \ la troifieme cafe du cavalier de fa 

dame. 
N. Lc P. de la tour de la dame^ deux pas, 

20. 
3« Le P. du roi, un pas. 
N,. Le P. prend le pion. 



L 



I 79 J 
NOTES. 

mm . - » \ 

ff) J'ai donn^ pour r^gle generale d^unir 
et de porter toujours les pions au centre; mais 
il y a iqi une. exception a cette regie, pour deux 
raiibns : la premiere eft, qu'en reprenant da 
roi, vous gagnez un pibn fans que votre ad- 
verfaire puiffe Teviter ; la feconde eft, que les 
dames etant cchang^cs, vptrc rpi ne cpu;^ 
aufcurr riiquc d^'Stre inquire?, 'ct qu'cn ic 
mettant en adion^ il peut ,vous fervir autanc 
qu'aiicune autre dc vbs pieces. 

{£) Votre roi fur cette cafe, ne ferait^ pas 
en luret^, fi votre adveriairc avait un fou blanc; 
^nais n en ayant plus pour Ic deloger dc ce 
pofte, votre roi foutient tous vos pions. 

{b) Vous auriez pu jouer cette tour a ta 
cafe de votre roi; mais dans ce cas, la tour de 
votre dame, vous aurait it6 presque inutile^ 
il vaut done mieux retarder votre attaque, & 
mettre toutes vos pieces en adtion. 

(/) II fe prepare a poufler un pas le pion 
de fa dame, pour rompre votre centre ; il eft 
nec^ftaire de le pr^venir en }eibr9ant lui-m6me 
a fe d^fendre. 

{k) n chercha. a vous attaquer fur votre 
gauche, et faire une ouverture pour fes tours. 



t 8» J 

21, 

B. Le P. d£ la dame reprend le pi6&. 
N. Le C. du roi k la quatrieme cafe de (a 
dame. 

Bi Le C. ^ la quatrieme cafe de fon roiJ (/) 
K. Le C. de la dame a fa troifieme cafe* 

B. Le C. a la trotiieme cafe du fou du foi 

adverfe. 
N. La iT'our de la d^me \ la cafe de fa 

dame, (m) 

B. Le P. du roiy un pas. ^ . 
N. La Tour de la dame a la troideme cafe dt 
fa dame, {n) 

25- 
B. Le P. prend le pion en dpnnanit ichtt dc 

la tour. 
N. Le Roi prend le pron» 

26. 

B. Le Roi* a la quatrieme cafe du cavalier da 

roi adverfe. 
N. Le Roi a la feconde cafe de fon cavalier 

pour eviter Fcchcc a la decouverte. 

B. Le C. prend le pion de la tour du roi, & 

. donne ^chec. 

N. Le Roi a la feconde cafe de h, toiin 




r it 1 

NOTE 8. 

(I) Voufe auriez mal joue, en preiiint jtcA 
cavalier avec votre fou, parce qu^cn reprenant 
votre fou avec fon pion, ce meme pion em« 
pdoheiait la niarche de votre cavalier; il ^taic 
done n^ceflaire de joufer d'abord Ge cavalier 
|iour n*avoir point de pieces inutile$« 



{m) S*il eiit pris votre cavalier, vous attrie« 
repris du pion, & attaqu6 enfuite le pion du 
£ou de fon roi, en jouant la tour de votre 
dame ^ la deuxieme cafe de fon roi. 



{n) Si an lieu de jouer la tour, il eut pris 
votre pion, vous auriez gagn^ la partie en peu 
lie coups, parce qu'il perdrait le pion du fou 
de fa dame. De meme que s'il eut pris votre 
cavalier avec le lien, vous auriez pris fon pion 
avec le votre, en donnant ^chec a la d^« 
couverte* ' 

G 



[ 82 ] 

28. 

B. La T. du roi donne echec. 

N. Le Roi i la caiib de fon cavalier. 

B. La Tour du roi ^ la feconde cafe du ca« 

valier de la dame adverfe. 
N. La TQur de la dame ^ la cafe de fa 
. dame, {o) 

B. La Tour prend le cavalier de la dame ad* 
verfe, & gagne la partie* 



^^, y*v #wx ^T> *wN ^^ #v% 

^^^^^ 

^^^ ^^v, y^\ #^x ^w% 



r 83 1 

N O T E S- 

(a) Sll eiit )o\i6 fon roi itu lieu de k tour 
de fa dame^ vous auriez pu donner ^hec avcc 
la tour de votre dame, Sc prendre celle de fbn 
toi. II eft i propos d'obfcrver ici> que ce qui 
a d^cid^ la partie en faveur des blancs, eft 
que le roi s'^tant trouv^ pofte de maniere ^ 
pouvqiragir, a ferri autant que la meilleure 
de ies pieces* 



PREMIER RENVOI 

Dufecond gambit 9 fur le quatrieme coup des noirur 

B. Le R. k la cafe de fon fou. * 
N. Le F. du roi i la quatrieme cafe du foo • 
de fa dame. 

5- 
B. Le P. de la dame, deux pas. 

N. Le F. du roi d la troifieme cafe du cava<^ 

lier de fa dame. 

6. 
6. Le C du roi a la troiiiem? cafe de ioa fou«: 
N. La D. a la quatrieme cafe du cavalier da 

roi adverfe. 

B. Le F. du roi prend le pion du fou da rpi^ 

& donne ^hec. 
N. Le R. i la cafe de fon foUi* parcequc s'il 

reprend, il perd fa 4iine« , . . 

O y 



t »♦ I 

B. Lc P. d* la tour da roi, ton pasi 
N. La D» ^ la troifieme ca£B da cardier do 
roi odfcric, 

9- 

B« Le C. dc la dame k la troifietne cale da 

fon fott. 
N^ Xa B^- prend k fbu* 

JO. 

B. Le C. de la dame a la fecopde cafe da 

fon roi. 
N. La D. a la troificme cafe da cavalier de 

fon roi, Q>yant d'autre place. 

II. 
B/Xe C. da roi donne ^chcc aa roi & Jk la 

dime, & gagne la partic. 



SECOND RENVOI 

Du Jecond gambit^ cononencant an quatrkme 

C$up 4es notrs. 



•*i>" A»^ 



4- ^ 
B. Le R. a la cafe dc fbn fou. 

N. Le P. dc la Aame> un pis. 

B, Le C. du roi i la troificme cafe de (oft ifett. 
N. Le F. de la dame \ la quatrieme pafe da 
cavalier d^ VoS adverse. 

B.- Le.P. dela'datnfc, deux pas. * * 

^. Lc P. du cavaltet dii ito^/ detfx pas^ ' 



i • 



^,* 



t «5 J 

B. Le C; ^U dame a k trolfieme cali^ ia 

fon fou. 
N. La D. a la quatrieme caiir de la tour db 

fon rot. 

8. 
B. LcP. dch tour du nn, <ki» paa. 

N. Le P. de la tour du roi, un pas. 

9- 
B. Le R. a la feeonde cafe de fon feu. . 

N. Le F. de la dame prend le cavalier da roi 

adverib. 

lO. 

B. Le P. reprcnd le fou» 
N. La D. ^ la troiiieix^ caie du cavalier d9 
fon roi, 

B. Le P. de la tour prend le pioa« 
N. La D. reprcnd lepion. 

12. 

fi. Le C. i la ieconde caie de ion roi, 
N. Le C, de la dame ^ la feconde cafe de iSt 
dame. 

13. 
B. Le C« prend le piori« 
N. La D. a fa cafe. 

fi. Le P. du fou de la dame, un pas. 
N. Le C. de la dame a fa troifieme cafe,' 

15- 
B. Le F. du roi a la troifieme cafe de fa dame« 

K. La D. a fa feconde cafe. 

Giij 



( 8« ] 
16. 

B. LeF.de la dame I la troifieme caTe de 
ion roi. 

N. Le R. roque. 

17* 
B. Lc P. dc la tour dc la dame^ deux pas^ 

N. Le R« )i la cafe du cavalier de fa dame, 

18. 
B. L^e P. dc la tour dc la dame, un pas. 
N. Lc C* dc la dame k la cafe de fon fou, 

19. 
B. Le P. du cavalier de la dame, deux pas^ 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

20. 

B. Le P. du cavalier de la dame, un pas, 
N. Le P. prend le pion. 

21. 
B. Le P. de la tour de la dame un pas, pour 

rcmpScher de pouvoir foutenir le pion dvi 

fou de fa dame. 
N. Le P. du cavalier de la dame, un pas, 

22. 

B. La D. a la troifieme cafe de fon cavalier. 
N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon foq, 

B. Le F. du roi prend le pion. 

N. La D. ^ la feconde cafe de fon fou,' 

24. 
B. Le P. de la dame» un pas. 

N. Lc F, du roi a la feconde cafe de fo« ca-. 
valier. 



f 



> * 



25. 

B. Le F. du rol a la trolfieme cafe dp fo a de 

la dame advcrfe. • 
N. Le C.^ du roi a la feconde cafe de fa dame. 

26. 
B, Le C. a la troifieme cafe de fa dame. 
N. Le C, du roi a la qiiatrieme cafe de fon roi. 

27. 
B. 'Le C. prend le cavalier. 
N. Le F, rcprend le cavalier. 

28. 
B. Le P. du fou du roi, un pa^. 
N. Le F. a la feconde cafe du cavalier dc 
^ . fon roi, 

29. 
B. Le F. de la dame a la quatrieme cafe de 

fa dame. 
N. Le F. prend le fou. 

B. Le P. reprend le fou. 

N. La D. a la feconda cafe de fon roi^ 

B. Le R. ^ la troiiieme cafe de ibi> fou. 
N. La T. de la dame a la cafe du cavalier de 
fon roi. 

B. La T. de la dame d la cafe de fon foil. 
N. La T. de la dame a la troifieme cafe du 
cavalier de fon roi. 

33- 
B. Le F. a la feconde cafe du cavalier de la 

dame advcrfe. 

N« La T. du roi a la ca'e ds fon cavalier. 

G iv 



3+ 



t • 



^. Lt T. praid le 

N. La T* reprend la tour. 

, , 35- 
B. Le F, prend la tour. 

N. Le R« reprend le fou« 

36. 

B* La T. donne dchec. 

N. Le R, ^ la cafe du cavalier de fa damQ< 

.37- 
B. La D. a la quatrieme cafe de fon fou. 

N« La D. ^ fa feconde cafe. 

38. 

B« Le P. du fou du roi» un pa8» pour em« 

pechcr I'^chcc de la dame.\ 
N. La T. a la cafe du' cavalier de fon roi. 

39- 
B* La D, a la troiiieaie cafe du fQ^ dt ]% 

dame advcrfe. 
N. La p. prend la dame* 

4.0, 

B. Le P, reprend la oame, 

N. Le R. a la feconde cafe du fou de ia dame« 

41- 
B. Le P, de la dame^ un pas. 
N. Le P. de la tour du roi, un po, 

B. La T. St la cafe de la tour de fon rol« 
N. De m^me, 

43- . 
B« La T. ^ la cafe du cavalier de ion rok 

Nf La T, a fa feconde cafe* 



I «9 I 

44- 
B. La T. I la caie du cavaljer inm a^i^ib, 

N. Le P. du cavalier de la damei un pa$« 

45- 
B« La T. ^ la cafe de la tour de la dame 

adverfe. 

N« Le R. \ la troifiemc cafe du cavalier de 

fa dame« 

46' 
B« La T- donne ^cbec. 
N. Le R. i^ la feconde cafe ^u fou de & dani9, 

47* 
B. La T, donne dchec* 

N. Le R« a la cafe de fa dame* 

48. 
B. Le P. du roi, un pas, 
N- Le P, prend le pion, 

49» 
B. Le P. de la dame^ un pas, 

X^. Le R, ^ la cafe du fou de la dame pour 

eviter le mat de la tour. 



5 



o. 



B« Le P. de la dame donne echec. 
N. Le R. i la cafe de fa dame. 

B; LaT. donne ^chec, &; enfuite pouile 4 

dame & gagn<;. 



i: 90 1 

TROISIEME RENVOI 
Dufecond gambit 9 fur k buitiemecoup des noirs. 

8. 
B. Le R. a la feconde cafe de (on fou. 
N. Le C. du roi a la troiiieme cafede fon fou« 

9. 
B. La D. a la feconde cafe de fbn roi. 
N. Le F. prcnd le cavalier. 

10. 
B. La D. reprend le fou. 
N. La D. reprend la dame. 

II. 
B. Le P. reprend la dame. 
N. Le F. du roi a la feconde cafe de fon ca* 
valier. 

12. 

B. Le P. de la tour du roi, deux pas. 
N. Le P.^de la tour du roi, un pas. 

B. La T. du roi^a la cafe de fon cavalier. 
N. Le C. du roi a la feconde cafe de fa tour. 

14. 
B. Le F. de la dame prend le pion du gambit« 
N. Le F. du roi prend le pion de la dame, & 
donne echec. 

B Le P. prend le fou. 

N. Le P. du cavalier du roi prend le fou. 



[ 91 1 
i6. 

B« La T. du roi ^ la feconde cafe du cavalier 

du roi adverfe. 
N. Le C. de la dame k la troifieine cafe de 

Ton fou. 

B. Le C. de la dame a la troifieme cafe de 

fon fou. 
N. Le C. de la dame prend le pion. 

i8. 
B. Le F. prend le pion, & donne echec. 
N* Le R« ^ la cafe de fon fou. 



19- 
B. La T. de la dame 4 la cafe du cavalier de 

fon roi. 

N. Le C. de la dame \ la troiflcme cafe de 

fon fou« 

- 20. 

3* Le F. a la trpifieme cafe du cavalier de 

fa dame. 
N. La T. de la dame \ la cafe de fa dame. 

21. 

6. La T. du roi donne ^chec a la ftconde 

cafe du fou jdu roi adverfe. 
N« Le R. a fa cafe, 

B. La T. de la dame \ la feconde cafe du ca* 

valier du roi advcrfc. 
N. Le C. du roi ^ la cafe de fon fou. 

B. Le C. ^ la quatrieme cafe de la dame ad- 
vcrfc, & gagne aiTez vifiblemeot la partie« 



L 



t 9* J 

QUATRIEME RENVOI 

Du fecondgamtit^ fur le ii"^ €OUp des nolrs^ 

II. 
B. La D. pread le fou, 
N* Lc C. du roi donne echcc \ la ^uatrieme 
cafe du cavalier di^ roi adverfe, 

12. 

B. Le R. a la cafe de fon cavalier, 

N. Le P, du cavalier du roi prend*le pion. 

B. Le F. de la dan>e prend le pion. 

N. Le C. du roi a la troiiieme cafe de fon fou« 

B, Le C. \. la troifieme cafe de la tour de fa 

dame. 
N. La D* prend la dame, 

IS- 
B, Lc P. rcprcnd la dame. 

N. Le C» du roi ^ la quatrieme cafe de fa tour« 

B. La T. du roi prend le pion, 
N. Lc C. du roi prend lc fou, 

B. La T. reprend le cavalier. 
N. Le P. du fou du roi, un pas. 

i8. 
B. Le R. ^ la feconde cafe de fon fou« 
N. Le R. roque. 



f 93 J- 

B. Le F. a la troifieme cafe du tdi adreffe, 
N. Le F« i la feconde cafe de fon roi. 

lo. 

B. La T. de la dame a la cafe de la tour dc 

fon roi. 
N« Le R« i la cafe du cavalier de fa dame« 

21. 

B. Le F. prend le cavalier. 
N. La T. rcprend le fou. 

22. 

B. La T. de la dame a la tfoifieme cafe de la 

tour du roi adverfe. 
N. Le P. du cavalier de la dame» un pas. 

B. La T. du roi i la q^uatrieme cafe du fou 

du roi adverfe. 
N. Le F. d la cafe de fa dame. 

24. 
B. La T. du roi ^ la quatrieme cafe de la 

touff du roi adverfe. 
N. Le Rf a la feconde cafe du cavalier de A, 

dame. 

B. Le Pr du fou du roi, uii pa$. 
N. Le P. du fou de k daaie^ ufi pas. 

B. Le P. du fou du roi, un pas,. &; gagnr 
• la parti0« ' ; 



*• - • 



« . • 



r 94 ] 

m 

TROISIEME GAMBIT, 

Ou il y aura trots renvois ^ un fur le fecond 
caup^ unfur le irotfieme, G? le dernier fur U 
CHZietae. 

I. 

B. Le P. du vox, deux pas. 
N. De mSine. 

2. 

B- Le P. du fou du roi, deux pas. 

N. Le P. dc la dame, deux pas. {a) ^ 

B. Le P. du roi prend le pion* 
N. La D. preod le pion. {b) 4^ 

B. Le P. du fou du roi prend le pion* 

N. La D. reprend le pion, & donne echec. 

B. Le F. couvre Techec. (r) 

N. Le F. du roi i la troifieme cafe de fa darne^ 

6. ' 

B. Le C. du roi \ la troifieme caie de fon fou. 
N. La D. a la feconde cafe de fon roi« 

B. Le P. de la dame, deux^pas. 

N. Le F. de la dame a^ la troifieme cafede fon 

roi. 

8. 
B. Lc R; roqne. > ' 
N. Le C. de la dame a la feconde cafe de 

fa dame. 



• • 



[ 95 1 



N 



S. • 



(a) S'il n'eAt poufliJ cc pion qu'un pas, 
changerait totalement la partie : c eft pour 
j'en fais Ic fujct d'un renvoi. 



cela 
pourquoi 



(i) S'il cAt pris Ic pion du fou de votre roi 
avec le pion de fon roi^ cela nous procurerait 
encore une partie nouvelle : ce fera le fujet d'un 
renvoi. 



• « 
{cy Daiis cette pofition reciproque la partie 

ne peut que paraitre entierement ^ale de part 
& d'autre. Cependant il fajUt obferver quo 
vous aVisz Tavantage, parce qu'a votre aile 
gauche^ vous coAfervez quatre pions da cdte 
de votre dame, tandis que votre adverfaire a les 
fiens divifi^s trois par trois, ' 6c tous (Hoign^s 
du centre, • ^ • « a - 



C 96 j 

9- 
fi. Le P» dtt fou dc la dame^ deux pa$« 

N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

io« 
B. Le C. de la dame a la troiiieme caie in 

ion fou. 
N. Le C« du roi k la troiiieme cafe de fon fou«' 

II. 
B. Le F. du roi a la troifieme cafe de fa dame« 
N. Le K. roque du c6te de fa toun {J) 

12. 

B. Le F. de la dame a la quatrieme cafe du 

cavalier du roi adverfe. {e) 
N. Le P. de la toiir dii roi« ua {las« 

B. Le F. de la daftie a la quatrieiint cafe de 

la tour de fon roi* 
N. La D. a fa cafe. 

14. 
B, Le C. de la dame a la quatricme cafe de 

fon roi. f/J 
N. Le F« du roi a la feconde cafe de fon roi« 

B. La D* ^ la feconde cafe de fon roi« 

N« La D. i k fiicoiide caft d« M f6tt. {£) 

• • • t 

10. 

ft. Le C. dc la dalne prend le cavalier* 
iJ. Le C. reprend le taValier* 

^4 Le F. prend le cavalier. - : 
N. Le F. rep rend le fou* 



■■■■"ViilVHH 




r $> 1 

NOTES. 

{J) Comme il etoit aflez ^gal poilr lui (!fl 
foguer du c6t^ de &. dame/ oa de fon roi# 
)'ai deja donn^ en pareil cas una regie generale 
pour Tattaque des pions : cependant pour plu^i 
ample inflrudion^ je fais ^n feiiyoif fur c« 

CQUp« • 



(^) Ce coup aurait ^t^ mal joue^ s'll ed^ 
roque du c6t^ de fa dame^ parce qu'en pouf-^ 
(%nt le pion de la tour de fon roi^ il forceraie 
votre fou i fe retirer > mais dans la iituation 
prefente 11 eft avantagetix pour vous de lui fiiifa 
pouifer les pions qui couvrent fon roi» pour 
pouvoir former plu; facilemeni votre attaque. 



f/J S*il n*e\it pas range fa dame pour 
itiettre k fa place le fou de fon roi^ vous auriez 
fort embaraffii fon jeu en jouant ce cavalier^ 



ijg) Si, au lieu de jouer fa dame, il evit pris 
votre cavalier, il ayrait fallu reprcndre de la 
dame pour lui faire parer le mat, dont il ferait 
menace. 

H 



\ 



4 



[ 98 J 

18. 
B. La D* i. la quatrieme cafe de foil roi. 
N. Le P. du cavalier du roi, un pas. 

19. 
B. Le C. a la quatrieme cafe du roi adverfe* 
N. Le F. prend le citvalien (j^) ■ 

20. 
B. Le P. reprend le fo\x* 
N. La T. de la dame i la cafe de fa dame^ {i) 

21. 
B. La T. du roi ^ la troifieme cafe du fou du 

roi adverfe. 
N. La D. a fa ieconde cafe* {k) 

22- ^ 

B. LaT. prend le pion du cavalier du roi 

adverfe, & donne ^chec« 
Nf Le P« reprend la tour. 

B. La D. reprend le pion» & .dotine ^chec. 
N. Le R, a la cafe de fa tour. (/) 

24. 
B. Prend le pion iie la tour^ & donne un ecbec 
perp^tueL 






t 99 . 3 

NOTES. 

• (i&) Si au lieu de prendre il eut retir^ fori 
foil, vous auriez gagn^ le pion du cavalier de 
ion roi, en le prenant avcc votrc cavalier, cc 
qui vous donnerait le gain de la partie. 

(/) S'il avait attaqu^ votre ddme avec fon 
fbu, au lieu de jouer fa tour, Vous aurier 
du prendre le foa arec la tour de votre foi, ce 
qui vous faciliterait Fattaque, en vous donnant 
une Oliver ture fur fon roi« 

■ 

' (i) S'il h Wait paS joUe fa dame a cette cafe, 
vous auriez pris fon fou avec votre tour^ & 
gagne indubitablement la partie. 

(/) Si au lieu de retirer fon roi, il Teut 
couvert de fa dame, vous auriez pris fon fou 
en lui donnant 6chec, & il vous ferait enfuite 
TcA6 deux pions, & un fou contre une feula 
tour^ avec la fuperiorit^ de Tattaque, ce qui 
ferait fuffifant pour gagner la partie; mais ayant 
jou^ ion roi a la place de ia tour, vous ne 
pouvez mieux faire que de terminer cette 
partie, par un refait, en donnant V^chec per« 
p^tucl. 



I 

1 



\, 



Hij 



[ roo ] 

PREMIER RENVOI, 

Sur le troifieme gambit ^ aufecond coup des ndirs. 

2. 

B. Lc P. du fou du roi, deux pas. 
N. Le P. de la dame, un pas. 

B. Le C. du roi \ la troifieme cafe de Ton fou. 
N. Le F« de la dame a la quatrieme cafe da 
cavalier du roi adverfe. 

B. Le F. du roi a la quatrieme cafe du fcm de 

fa dame. 
N. Le C. de la danje a la troifieme cafe d« 

fon fou. 

B. Le P. du fou de la dame, un pas. 
N. Le F. prend le cavalier. 

6. 
B. La D. reprend le fou. 
N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou, 

7- 
B. Le P. de la dame, urt pas. 

N. Lc C. de la dame a la quatrieme cafe de 

fa tour. 

8. ^ 

B. Le F. du roi donne echec %, la quatrieme 

cafe du cavalier de la dame adverfe. 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

B. Le F. 'du rpi d la quatrieme cafe de la 

tour de fa dame. 
N. Le Pr du cavalier de la dame, deux pas. 



B. Le F. da roi a la feconde caife do fou de 

« ia dame 
N. Le F. du roi a la feconde cafe de fon roi» 

B. Le P. de la. dame, un paff. 

N. Le P, du roi prend le pion de la dame« 

12. 

B. Le P. du fou de la dame reprend le pibn« 
N* Le R, roque. 

B. Le F. de la dame d la troiileme cafe de 

fon roi. 
1^. Le Cf <le la dame d la quatrieme cafe du 

fou de la dame adverfe, 

]^. Le C, de la dame a la feconde ca& de fa' 

dame. ... 

N. Le C. de la dame prend le pion du ca-. 

valier dc la dame adverfe. 

B. Le P, du cavalier du roi, deux pas. 
N. l^C de la dame a la quatriexhe caic du 
fou de la dame adverie. [ . 

i6. 
p. Le C. prend le cavalier. . 
N, Le P. reprend le cavalier, 

B, Le P, du cavalier du roi, un pts. 
^. Le C. a la feconde cafe de fa dame. 

B. Le P. de la tour du roi, deux pas^ 
N« La D. donne ^chec, 

H iij 



[ 102 J 

19. 

B* Le R. d la cafe de fa dame. 
N. La D. a la troiiieme cafe dc la tour de la 
dame adverfe, 

20. 
6. La T. de la dame a la cafe de fon fou. 
N. La D. prend Ic pion dc la tour. 

21. 
B. La D. i la quatrieme cafe de la tour du roi 

adverfc. 
N. La T. de la dame i la cafe dcfon cavalier, 

22. 
B. Le P. du roi, un pas. 
N. Lc P. du cavalier du roi, un pas* 

23. 
B. La D. '1 la feconde cafe de fbn roi. 
N. La T« de la dame a la feconde cafe du ci« 
valicr de la dame adverfe, 

24* 
B- L^ P. de la tour du roi, un pas. 
N. Le P. du fou de la dame, un pas« 

25- 
B. Le P. de la tour du roi prend le pion« 

N. Lc P. du fou du roi reprend le pion, 

26. 

B. La T, du roi prend le pion de la tour da 

roi adverfe. 

N. Le R. prend la tour. 

27, 

B. La D* donne echec a la quatrieme cafe dtj 

la tour du roi adverfe, ^ 

N. Le R. ou ii peut, 

28< 

B* La D. donne echec en prenant le pioOi & 
U coup fuiyant dpone mat« 



J 



■ III ^iVHW< 



[ i03 1 

SECOND RENVOI 

Z)« trtnJUme gambit y fur k troifieme ciup 

des Mtrs. 



3- 
B. Le P. du roi prend le pion de la dame 

adverfc* 
N* Le P. du ix)i prend le pion du foa» 

4- 
B. Le C, du roi i la troifieme cafe de fon foor 

H. La D. prend le pion. 

5. 
Bi Le P. de la d&me^ deux pas. 
N* La D. donne 6chec a la quatrieme cafe dix 
roi adverfe, 

6. 
6. Le R. d la feconde cafe de fon fou. 
N. Le F« du roi a la feconde cafe de fonroi^ 

B. jLe F. du roi i la troifieme cafe de fa dame. 
N. La D. i la troifieme cafe du fQU de f|k 

dame, 

8. 
fi. Le F. de la dame prend le pion. 
N. Le F. de la dame a la tromeme cafe da 

fon rpi« 

• 9. 
B. La D, d la feconde cafe de fon roi. 
N. La P, ^ & ftconde caie. 

H it& 



lO. 

B. Le P. du Fou de la dame, denx jM* 
J^. Lc P. du fou dc la dame, un pa$i 

6. LeC.de la dame i la troifieme. cafe de 

fon fou. 
$i. Le C. du roi a la troifieme cafe de ion fou* 

B. Le P. de la tour du roi, un pas.' 
N. Le R, roque^ 

13. . 
B. Le p. du cavalier du roi, deux pas* 
N. Le F» du roi a la troifieme cafcde fa dame; 

14. 
B. Le C, du roi a la quatriemc cafe du roi 
- adverfe. 
N. Le F. prend le cavalier* 

15. 
B#. Le P. reprcnd le fou, 
N. Le C. du roi k la cafe de fon rbU 

B. La T, de la dame d }a cafe de fa damei; 
M'* La D« a la feconde cafe de fon roi, 

B. Le P, du. cavalier du roi, un pas, 

H^ Le C\ de la dame i la ieconde cafe de n 

- 'dame, 

18. 
6. La D^ ^ la quatrieme cafe de la tour dv 
roi adverfe. 

Nf Le P. du cavalier du roi, uti pas; 



J 



19. 

B. La D. k la troifieme caic ck la tour du roi 

adverfe. 
N. La D. donne echec. 

20. 
B. Le R. a la troifieme cafe de fpn cavalier^ 
N. Le C« de la dame jprend le pion du roi 

adverfe. 

B- Le C. a la quatrieme cafe de ion roL 

N. La D* ^ la quatrieme ,cafe de la dame 

adverfe, 

22. 
B. Le C, donne ccTiec ^ la troifieme cafe da 

fou du roi adverfe.. 
N. Le C. prend le cavalier.- 

23. ^ 
B. Le P. rcprend le cavalier. ' 
N. Perdu, le mat ctant forctS* 



TROISIEME RE N VO I, 
Sur le troifieme f^ambit 9 au onzieme cmp des notrji^ 

II. 
B. Le F. du roi i la troifieme cafe de £1 dame» 
N« Le R. jsoque du c6t^ de fa dame. 

12. 
B. La T. du roi k la cafe de fon roi. 

1^* LaD* fe retire a la cafe du fou de ion roi. 



\ 



I io6 ] 

.13- 
B. La D. a k-quatrieme cafe de fa tour. 

N. Le R. a la cafe du cavalier de Gidame; 

14. 
B. Le F. de la dame a la troifieme cale dQ 

fbn roi. 
X^. Lc P« dti fou de la dame, un pas. 

B. Le P. de la dame, un pas. 
N. Le F. dc la ddtne a la ^uatrieme cafe da 
cavalier da roi adverlb. 

16. 
B. Le P. du cavalier de la dame, deux pas« 
N. Lc F* prend le cavalier, 

B. Le P. reprend le fou. 

N. La T* de la dame a la cafe de fon fou, 

B. Le C. a la (^uatrieme cafe du cavalier de U 

dame adverfe. 
N. Le P. de la tour de la dame, un pas. 

19. 
B. Le C. prend le fou. 
N. La D.. reprend le cavalier. 

20. 
B. La T. de la dame a la cafe de fon cavalier« 
N« Lc C. de la dame a la quatriemp caie de 
fon roi* 

21. 
B. Le F. du roi a la feconde cafe de fon roi,. 
N« Jl? C. du roi h la feconde vafe ^c ia dam<^ 



[ "7 ] 

£. La D. ^ la quatriem^lcaie de la tour de la 

' dame advcrfe. 
N. La D, donne ^chcc h la troliicme pSc du 
cavalier de fon roi. 

23. ' 
B. Le R, a la cafe de fa toun 
N. La D. a fa troiiieme cafe« 

' B. Le P. prend le pion. 
1^. Le C. reprendlepion. 

B. La T. de la dame a la troiiieme cafe da 

cavalier de la dame adverie. 
N. La D. ^ la cafe du fou de fon roi. 

26. 
. B. La T. du roi i la cafe du cavalier de fa 

dame, 
N. Le C. de ja dame k la fecoude cafe de & 
dame. 

27, 
B. La T. de la dame prend le pion de la tour 

de la dame adverfe. 
Ni Le C. prend la tour* ^ 

' 28. 
B. La D| reprend le cavalier. 
K- La T. de la dame k la fcconde cafe do 
fon fou, 

29. 
B. Le P. de la dame, un pas, & g^gne la 
partie. 



L 



J 

GAMBIT DE CUNNINGHAM, 

t 

bh il y a deux renvois ; Fun au feptieme coup, 

Sf r autre au onzieme. 



I. 



B. Le P. du roi, deux pas. 
N. Dc mdrnc. 



S* Le P. dn fbu du roi^ deux pas« 
N. Le P. du roi prend le pion, 

3- 
B. Le C. du roi \ la troifieme cafe de fon fou* 
N. Le F. du roi a la feconde cafe de fon roi. 

4- 
B. Le F. du roi k la qaatrieme cafe du fou 
\ de ft dame. 

N. Le F. du roi donne A:hcc. 

5- 

B. Le P. du cavalier du roi^ un pas^, 
K'. L^ V. preird le pion. 

6. .r • . ' 

B. Le R. roque,^ 

N. Le P. du roi prend le pion dc la* tour ^u 
roi adverfc. 



I 

^ 7* 

B. Lc R. a la cafe dc fa tour. 

N. Lc F. diLroi ^ fa troificme eaie. (ix) 4^ 

8, 

6. Le P. du roi, un pas. 

N. Le P. de la dame» deux par* (6) 



B. Le P. du roi prcnd le fou. 
N« Le C. du roi prend le pion» 

ro. 

fi. Le F. du roi i la troiiieme caie du ca- 
valier de fa dame. 

N. Le F. de la dame i la troiiieme cafe de 
fon roi. 



NOTES. 

{a) Si, au lieu de jouer ce fou, il Tavalt 
jouc 4 la deuxicme cafe de fon roi, vous 
auriez gagne la partie en peu de coups ; ce que 
vous verrez par un renvoi. 

{6) S'il ne facrifiait pas ce fou, vous gagnc- 
riez indubitablement ; mais en le perdant, & 
confervant trois pions pour cette piece, il doit 
gagner la partie par la force dc fes pions, 
pourvu qu'il ne fe prefle point deles pouiJer 
avant que toutes fes pieces ne foient ibrtics^ 



L^ 



V. 



I "o 1 

II. 
B% Le P. de la dame, un pas. (c) ^ 
N. Le P. de la tour du roi, un pas. {J) 

12. 

B. Le F. de la dame k la quatrieme caie dtt 

fou de fon roi. 
N. Le P. du fou de la dame^ deux pas« 

B. Le F. de la dame prend le pion pr^s de 

fon roi. 
N. Le C. de la dame a U troifieme cafe de 

fon fou. 

B. Le C. de la dame k la feconde cafe de fk 

dame. 
N. Le C. du roi ^ la quatrieme cafe du ca«« 

valier du roi adverfe. {e) 

B. La D. a la feconde cafe de fon roi. /"/J 
N. Le C. prend le fou. 

^ 1 6. 

B. La D. prend le cavalier. 
N. La D. a la cafe de fon cavalier, (g*) 

B. La D. prend la dame. (A) 
N. La T. rcprcnd la dame. 

B. La T. de la dame a la cafe de fon roi4 
N*. Le R. d la feconde cafe de fa dame^ 

B. Le C. du roi donneechec. 
N. Le C. prend le cavalier. 



/ 



f. tu ] 



N O T E S. 

m 

(c) En pouffant ce pion deux pa?, vou^ 
auriez donne a fes cavaliers * une entr^ libre 
dans votre jeu, ce qui lui ferait gagner la 
partie. Sujct d'un renvoi. 

(d) Ce coup eft importact pour le gain de 
fa partie, parce qu'il vous empdche d'attaquer 
le cavalier de Ton roi avec le fou de votre daine« 
Ce coup vous donnerait les moyens de divifer 
fes pibns en facrifiant une tour pour un de 
fes cavaliers^ ce qui vous donnerait Tavantage* 

(^) -11 joue.cc cavalier pour prendre le fott 
de votre dame, qurrincommoderait s'il roquait 
da c6t£ de la fiienne. II eft bon de donner 
ici pour regie gcncrale, que iors qu'on a des 
pions paftHs, il faut ticner de fe defaire des 
fous adverfes, parce qu'ils peuvent s oppofer 
aux pions, &c tes arrdter dans leurs marches, 
mieux que tout autre pi^ce. 

fjy Ne pouvant confcrver votre fou, vous 
joue2; votre dame pour le remplacer. 

{g) II propofe de faire dame pour dame, 
pour 6ter la direction de la votrcj & placer la 
fienne i fa troifieme cafe, ii vous refuQez^ 
Tecfaange. 

{b) Si vous ne preniez pas la dame, votre 
partie ferait encor moins bonne« 



t J^* I 

B. La T. de la* dame reprend le cavalier « 
N. Le R. a la trolfiemc cafe de fa dame« 

21. 

B. La T. du roi i la cafe de fbn roi. 

N. Le P. du cavalier de la dame^ deux pas« 

22. 

B« Le P. du fou de la dame» un pas. 
N. La T. de la dame ^ la cafe de fon roi«. 

23. 
B. Le P. de la tour de la dame, deux pas« 
N. Le P. de la tour de la dame, un pas. 

24. 
B. Le C. a la troifieme cafe du fou de Ton 

roi. / 
N« Le P. du cavalier du roi» deux pas« 

B. Le R. 4 la feconde cafe de fon cavalier.; . 
N. Le P. du fou du roi^ un pas. (/) 

26. * 

B. La T. de la dame ^ la feconde cafe de 

fon roi. 
N. Le P. de la tour du roi> un pas. 

27. 
B. Le P. de la tour de la dame prend le pioxi« 
, N. Le P. rcprend le pion. 

NOTES. 

(1) S'il cAt poufTe ce pion deux pas^ vous 
gagniez celui de fa dame, en le prenant avec 
votre fou i ce qui rendrait votre partit meiU 
Icure. 




r "3 ] • 

28. 

B. La T. dff roi ^ la cafe de la tour de fa dame. 
N. La T« de la dame 4 fa cafe« (i) 

29. 
fi. La T. du roi revieiKt a la cafe de fbn roi« 
>T. LeF. i la feconde cafe ^e fa dame. 

B. Le P. de la dame^ un pas. 

ISr. Le P. du fou de.la damie» un pas. 

: 3 ^ • • 

B. Le F. i la ieconde cafe du fou de {a dame. 
N. Le P. de la tour du roi, un pas. (/) 

32. 
B. La T. du roi ^ fa cafe. 
N. La T. du roi a fa quatrieme cafe« (m) 

NOTES. 

{i) n ne faut Jamais c^der les pafTages; ni 
laiffer doubler les tours a ion adyerfaire ; c eft 
pourquoiy il pr^pofe piece' pour pi^ce. 

(/) II joue ce pion pour poulTer enitiite 
celui du cavalier de fon roi fur votre cavalier, 
afin de le forcer a quitter fon pofle ; mais s'il 
avait poufl*6 le pion de fon cavalier avant que 
de joucr celui-ci, votre cavalier allant fe poftcr 
i la quatrieme cafe de la tour de votre roi, 
aurait arrSt^ la marche de fes pions. 

{m) Si, au lieu de ce coup, il vous avait 
donn^ dchec, avec le pion de fa tour^ il aurait 
p^h^'contre rinftrud:ion que je donne dans 
M premiere partie. Voycz la remarquc (x) 

I 



4 



\ 



C i;4. I 

B. Le P. da cavalict dola.dame^^un pas. , 
N. La T. de la dame i la cafe, de la tout de 
fon roi* 

^ 34- • 
B. Le P. du pavalier«de la.dame» un pa^.* 

N. Le P. du cavalier du roi, un pas* 

* 

35- 
B. Le C. i la feconde cafe-de ik dame^ > ^ 

N. La T. du roi a la qi^atrieme cafe du cava- 

lie^ de fon roi.r 

B. La T. du roi i la cafe du fou de fon roi. 
N. Le P. du cavalier du roi^ un psis. 

. .37- • d ^ 

B. La T. prend le pion, & donne ^chec. 
N. Le R. a la feconde^cafe du foude fa dame. 

B. La T. du ftti a la troifieme cafe du dth- 
'' lier du r©i adveffe> 

N. Le P. de :1a toilr du roi, ' un pa^^ & dt)^nc. 
cchcc. ... 






• I 



.... 29* 
B. Le R. a la cafe de fon cavalier. 
N.Xe P. du cavalier du roi^ un pas. . 

• '. 40. 

B* La T, prend la tour. 
N. Le P. de la tour donne ccheC- - 

41. 

B. Le R. prend le pion du cavalier. 

N. Le P. de la tourdemande dame, & donoe 

cchcc. 



Is. Le R. 4 la kcoadc cafe de fonfou, 
N. La T. donne dchec d la cafe du fou . ds 
fon roi. 

.43- 
B. Le R« d fa troi^eme ca&. 

N. La D. donne echec a. la troKiexqe caife de 

la tour du roi adverie^ 

44- 
B. Lc C* couvre r^cfaec> n*ayant point d'autrd 

jeu. 
N. La D. prend le cavalier^ enfuite la tour, & 

donne mat au fecond coup. 



PREMIER RENVOI 

Du gambit 4i Cunningham, fur Je Jk^tUmefQU^ 

dts noirs^ 



fi. Le R« 4 la cafe de fa tout. 

N. Lc F. d la fcconde cafe de fon roii 

8. 
B. Le F* du roi prend le pion & donne ^chec« 
N. Le R. prend le fou\ 4:^ 

fi. Le C. du roi i la c[uatrieme cafe du roi 

adverfe, donnant double ^chec. 
Tt. Le R . a fa troificmc cafe, ailieure il perd 

fa dame« 



r 



[ n« ] 

lO. 

B. La D. donne ^chcc i la quatrieme cafb du 

cavalier de fon roi. 
N. Le R. prend le cavalier. 

it« 
B« La D. donne ^hec i la quatrieme cafe da 

fou du roi adverfe. 
N. Le R. d la ttpifieme cafe de fa dame. 

12. 

B. La D. donne ^chec & mat i la quatricmfi 
cafe de la <iame adverfe. 



SUPLEMENT 
A ce premier renvoi , au buitieme coup des noirs. 

8. 
B. Le P. du roi prend le pion 6c donne ^chec 
N. Le R. k la cafe de fbn fou. 

B. Le C. du roi a la quatrieme caie du roi 

adverfe. 
N. Le C. du roi a la troifieme cafe du fou de 

fon roi, 

lo* 
B. Le F. du roi a U troiiieme.cafe du ca^ 

valier de fa dame. 
N. La D. a la cafe de fon roi. * 

II. 
B. Le C. du roi a la fecondi cafe du fou do 

roi adverfe. 
N. La T. a la cafe de fon cavalier. 



i: "7 } 

12, 

B. Le P. du Toif un pas. 

N. Lc P* de la daiQe> deux pa$< 

B. Lc P. prend lc cavalier, 
N. Lc P. rcprcnd lc pioq, 

14. 
B. Le F. prend le pion. 
N. Le F. de la dame a k quatrieme cafe du 
cavalier du roi adverfe^ 

B. La D. ^ la cafe de fon roi* ' 
N* Le F. de la dame k la quatrieme cafe do 
la tour de fon roi. 

B. Le P« de la dame^ deux; pai^ 
N« La F. prend le cavalier« 

B. Lc F. do U datne donne ^cbec« 
N. La T. couvre V^chec* 

'Q. Le C. ^ la troifieme cafe du fou de fa dame^ 
N. Le F. prend le fou. 

19. 
B. Le C. reprend le fou.. 
N. La D. ^ la feconde cafe du fou de fon roi« 

20. . 

B. Le C. prend le fou. 

N« La D, reprend le cavalier^ 



I "8 r 

B- La D. prend la dame. 
N. Le R. reprend la darac^ 

22. 

B* Le F. prend la tour, & enfuitc doit gagner 
avec la fuperiorit<i d'uiie toui; & une tr^ 
bonne fitutation. 



SECOND RENVOI 

Du ^amhit de Cunningham, commenfanf a 

onziemc coup des blancs. 



II. 
B. Le P, de la dame, deux pas, 
N.Le C, du roi d la quatricmc cafe duroi 
adverfc. 

12. 
B. Le F. de la dame 4 la quatrieme cafe du 

fou de fon roi. 
N. Le P, du fou du roi, deux pas* 

6. Le C, de la dame a la feconde cafe dc 

fa dame. 
N. La D. a la feconde cafe de fon rou 

14. 
B, Le P. du fou de la dame, deux.pa&. 
N. Le P. du fou de la dame, un pas, 

B* Le P. prend le pion. 
Nt Le P,, reprend Ic piou. 



^ 



I ii9 1 

i6. 
B. La T^.de la dame a la cafe de (on fou. 
N. Le C. de la dame d U troifieme caie d^ 
fon fou. 

17. 
B. Lc C. de la dame prend Ic cavalier adverfe. 
N, Lc P. du fou du roi reprend le cavalier* 

18. 
B. Le C, .prcnd le pion noir pr^s de fon roi. 
N. Le R. roque du c6ti de fa»tour. 

19, 
B. La D. ^ fa feconde cafe. 
N. Le P. de la tour du roi, un pas. ' 

2p. 
B. La T. de la dame ^ la quatrieme cafe du 

fou de la dame adveiffe. 
N. La T. de la dame a la cafe de fa damcr 

21. 

B. Le F. du roi a la quatrieme cafe de la tour 

de fa dame. 
N. Le P« du cavalier du roi» deux pas. 

22. 
B. Le F. de la dame ^ la troifieme cafe de 

fon roi. 
N. La T. prend la tour. 

B. Le C. reprend la tour. 
N. La D. d fa .troifieme caie. 

24. 
B. La D.. k la feconde cafe de la tour de fon ^ 

roi. 
" N . Lc R . a la feconde cafe de ion cavalier^ 

I iv 



i 



I 



i 120 ] 

B. La D. prend la dame, 
N* La T. reprend la dame^ 

26. 
B. Lc ?• dc la tour de la dame, un pas, 
N. Le R. i la troificme cafe dc fon cavalier. 

B. Le P. du cavalier de la dame, deux pas. 
N, Le P. de la tour du roi, un pas« 

28. 
B. Le P. du cavalier de la dame, un pas» 
N. Le C. k la feconde cafe de ion roL 

29. 
B. La T. a la feconde cafe du fou de k dame 

adverfe. 
N. La T. a la feconde cafe dc fa d3mc« 

B. La T. prend la tour, nc prcnant point cdjl 

revient au m£me. 
N. Le F. reprend la tour, 

B. Le R, ii la iecondc cafe de ion cavaliert 
N. Lc P, de la tour du roi, un pw, 

B. Le F. de la dame d la feconde cafe du fo« 

de fon roi, 
N. Le R, i la quatrieme cafe dc fa toun 

33- 
B. Le F, du roi donne ^chec« 

N. Le F. couvre T^chec. 

T. 34- 

B. Le F. prend le fou. 

I^t Le R, reprend k fou. 



f . 



J 



I 121 ] 

35* 
B. Le C. donne ^chec «i la troifieme qafc de 

fon roi. ' /. , . 

N. Le R, I la quatricme cafe du fou du roi 

adverse. 

36. 
B. Le R. i la troifieme cafe de fa tour. 
N. Le R. i la troifieme cafe du fou du roi 

adverfe. 

37- 
B. Le C. a la quatrieme cafe du cavalier de 

fon roi. 
N. Le C. Jl la quatrieme cafe du fou dc 

fon roi. 

38. 
B. Le F. 5l la cafe du cavalier de fon roi. 

N. Le P. du roi, un pas. 

39- 
B. Le P. de la tour de la dame, uil pa«. 

N. Le P. du roi, un pas. 

.40. 
B. Le F. a la fecohde cafe du fou de fon roi. 
N. Le C. prend le pion de la dame, & gagne 
la partie. 



O 



X I" J 

GAM 3 IT DE LA DAME, 

Ou le gambit d'Alep. 



I. 

B. Le P. de la dame, deux pas. 
N. De meme. 

2. 

B. Le P. du fou de la dame, deu^f pas. 
N. Le P. prend le pion. . 

3- 
B. Le P. du roi, deux pas. [a) •« 

N. Le P. du roi, deux pas. {b) ^ 

B. Le P. de la dame, un pas. [c] ^ 
N. Le P. du fou du roi, deux pas. {d) 

5- 
B. L« C. de la dame ^ la troifieme cafe de 

fon fou. 

N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou. 

6. 
B. Le P. du fou du roi, un pas. 
N. Le F. du roi ^ la quatrieme cafe du fou 
de fa dame. 

7; 
B. Le C de la dame a la quatrieme cafe, de 

fa tour, [e) 4A 
N* Le F. prend le cavalier du roi adverfc. (f) - 



C 123 ] 

NOTES. 

(a) Si vous ne poufliez ce plop qu'un pas, 
Totre adverfaire ticndrait le fou de votrc dame 
renferme pedant la tnoitie de la partie. 
Sujet d'un renvoi. 

{i) Si, au lieu de jouer cc pion, il avait 
fou ten u celui du gambit, il aurait perdu la 
partie, comme on le verra par un renvoi; mais 
en ne faifant ni Tun, ni Tautre, vous devez 
alors pouffer deux pas le pion du fou de votre 
roi, pour avoir trois pions de front. 

{c) Si, au lieu de pouffer ce pion en avant, 
vous avie2 pris celui de fon roi^ vous perdiez 
Vavantage de Tattaque. Sujet d'un renvoi. 

(J) S'il avait joue tout autre coup, il aurait 
fallu pouffer deux pas le pion du fou de votre 
roi, ce qui aurait procure une entiere liberty k 
vos pieces. 

{e) Si, au lieu de jouer ce cavalier pour 
vous defaire du fpii de fon roi, felon la regie 
prefcrite dans la premiere partie, remarque {c) ; 
vous aurie2 pu prendre le pion du gambit, 
mais vous auriez perdu la partie. Sujet d'un 
renvoi. 

f/J Si, au lieu de prendre votre cavalier, 
il avait joue fon fou k la quatrieme cafe do 
votre dame, vous auriez pu Tattaquer avec le 
cavalier de votre roi, & le prendre au coup 
fuivant. 






[ "4 ] 

8. 
B. La T. reprend le fou. ' 

N. Lc R. roque^^ (g) ^ 

. 9- 

B. Le C. a la troifieme cafe du fou de fa dame. 

N. Le P« prend le pion« 

B. Le F. du roi prend le pion di> gam- 
bit. (i6) ^ 

N. Le P. prend le pion du fou du roi adverfe. 

II. 

B. Le P. reprend le pion. (/) 

N. Le F. de la dame a la quatrieme cafe du 
fou de fon roi. 

12. 

B. Le F. de la dan>e a la troifieme cafe de 

fon roi. 
N. Le C. de la dame a la feconde cafe dp k 

dame. 

B. La D. i fa feconde cafe. 

N. Le C. de la dame a fa troifieme cafe. 

14. 
B. Le F. de la dame prend le cavalier. 
N. Le P. de la tour reprend le fou« 

15; 
B. Le R. roque du c6te de fa dame« 

N. Le R- i la cafe de fa tour. 

16. 
B. La T. du roi a la quatrieme cafe du ca-^ 

valier d\i roi adverfe. 
N. Le P. du cavalier du roi^ un pas. 



J 



r "5 ] 



NOT E S. 

{g) , S*il avait poufli^ deux pas le pion dti 
cavalier de &, dame pour foutenir le pioa 
du gambit^ il perdrait la partie ; (fujet d'uii 
renvoi) : & fi, au lieu d'un de ces deux coups, 
il avait pr^f^re de prendre le pion de votre roi^ 
en reprenant le iien, il n aurait pas ofe re« 
prendre Ic vptre avec ion cavalier, parce qu'ea 
donnant ^nfuite echec avec votre dame, il 
aurait perdu. 



(£) Voici un coup fingulier qiii demandc 
un renvoi. Si vous eiifliez repris le pion du 
fou de fon roi avec celui du votre, vous auricz 
perdu la partie. . 1 



(/) En reprenant de ce pion, vous pro- 
curez a votre tour une ouverture fur Ton roi. 



r 



I 



[ I^ ] 

B. La D. i la troiiieme cafe de Ton roi. 
N. La D. k ia troifieme cafe« 

i8. 
B. Le C. k la quatrieme cafe de foa roi. 
N. Lc F. prend Ic cavalier. 

19, 
B^ Le P. reprend le fou pour fe reunir a celui 

d^ la dame. 
N. La T. du roi ^ la cafe de Con roi. 

20. 
B. Le R. ^ la cafe du cavalier de ia dame. 
N. La D. ^ la quatrieme cafe de fon fou. 

21. 
B. La D. prend la dame. 
N. Le P. reprend la dame. 

22. 
B. La T. de la dame ^ la cafe de ion roi. 
N^ Le R.. a la icconde caie 46 i^a ca:vaKer« 

23. 
B« Le R. ^ la ieconde cafe du fou de fa dame. 
N. Le P. de la tourdu roi, un pas* 

24. 
B. La T. du roi k la troiiieme cafe de fon 

cavalier. 
N. Le C. a la quatrieme cafe de la tour de 

fon roi. 

B. La T. attaqu^e par le cavalier a la troifieme 

cafe du cavalier de fa dame. 
N. Le P. du cavalier de la dame, un pas. 



« 



J 



• 1 i *<* • 



I: '27 ] 

26. 

B/.IrfJ P. de la daii\^. un pas, po^r feire ou-* 

verture d votre tour & a votre fou. 
N. Lc.Pi pjrend Icipiop. • 

B. La T. du roi prend le pion; 

N. La T. de la dame i la cafe de Tadame* 

• 28. 

B. La T< de la dame a la cafe de fa dame. 
N. Le C. d la troifieroe cafe du fou dc^fon ro^ 

B. La T* du roi donnc ^cbec* 
N. Le R. a la cafe de.^: tour. 

■ ' ' •:. t:.. 3 • 

B. Le F. d la quatrieisre ca^ ^ Xn, dann^ 
adverfe, pour empScher les pions de Tad* 
verfaire d'ava?iccr. j , ' f , ; 

N. Le Cpjeodle fpi|. ■..':-.):^ .•; ' ' \ 

31- 
B. La T. reprend le ca^^alier. , , . 

N. La T. du roia kcafedefofi'foti.'!i .: ; 

B. La T, de la dame i la ^econde cafe cic 
la datne. •--'* • -* - '^^ * -' *.l l? 

N. La T. du ro^ \ Vi quatrieraei^ cafe du^fou 
du roi adverfe. 



» • '■ 






- 33 ^ 

B. Xa T. de la dame a la fecoi^dq gafe .4e 

fon roi. 
N. Le P» de la dame* un pas. ' 

34- 
B. Le P, prend le pion. 

N, La T* de la dame reprend le pion, . 



r 



<* 

I 



[ "g I 

35- 
B. La T. du roi h, la dcuxieme cafe du roi 

ad7erfc4 

N. Le P. du cavalier du roi, un pas. S'U 

foutenait le pion, il perdrait la partie. 

B. Une dcs tours prend le pion.. 
N. La T, prend Ja tour. 

'37- 
B. La T. reprend la tour. 

N. La T. donne ^chec k la feconde cafe da 

fou du roi adverfe. 

38. 

B. Le R. i la troifieme (^afe du fou de fa dame, 
N. La T. prend le pion. 

39- 
B. Le P. de la tour, deujf pas. (i) ^ 

N. Le P. du cavalier du roi, un pas. - 

40. 
B. Le P*.,de la tour, un pas. 
N. Le r.du cavalier, un pas. 

B. La T. ^ la cafede fon roi. 
N. Le P. du cavalier, un pas. 

B. La T. a la cafe du pavalier de fon roi« 

• ,, * 

N. La T. donne 6chec. 

43- 
B. Le R. ^ la quatrieme cafe du fou de & 

dame. 

N. La T. i la troiiieme cafe du cavalier du 

roi adverfe. 



44. 

B. Le p. de la tour, un pas. . ' 

N. La T. a la feconde cafe de fcli'cavfafief*- • 

6. Le R. prend le pion. 
N. h€ P. de \z t6at, un pas^^ 



4^ 
B. Le R. k la troifieme cafe dit tt^T^tti de \i 

dame adterfe. * . . 

N. Le P. de la tour, . nxn pas* 

47- 

B. Lie P. de la tour, un pas. 
1^. La T. prend le pion. (/) 

48. . 
B. La'T. offend le pron. (>wV '' •- ^ 

N. La T. a la feconde cafe de k tduY du' ifbh 

1 

, N O T E S. 

{k) Si, au lieu de pouiTer ce pioir, vous 
atiez pris le fiea avec votre tour, vous auriez 
perdu la partie, parce que votre* roi aurait 
emp&ch^ votre toUr de venir fermcr le paflagc 
au pion de fon cavalier. 

(/) S*il ne prenait pas votre pion, en 
prenant le fien il perdrait immediatement la 
partie. 



{m) Si, au lieu de prendre fon pion, \ 
icz pris fa tour, vous perdiez la partie. 

Iv 



8. Le P. deux pas. 
N. Le P. un pas. 



I ^30 ] 

49. 



SO 



B. La T. ^ la feconde caie dc. la tour de Ton 

roi. 
N. Le R. a la feconde ca/e de ion cavalier. 

B. Le P. un pas. 

N. Le R. i la troifieme caft de fon cavalier. 

B. Le R. k la troiiieme cafe du fou de (a 

dame adverfe. 
N. Lt R* 2 la qaatrreme cafe de fon cavalier. 

- 53- 
B. Le P. no pas. 

N. Le R. a la quatrieme cafe du cavalier du 

roi adverfe. 

54. 
B. Le P. avance. 
N. La T. prend le pion, & jouaflt enfuite fon 

roi fur la tour» il eft vifible que c'eft un 

refaitf parce que fon pion vous content ki 

^tour. 






i I3i ] 



PftEMIER RENVOI 

2)u gambit de la dame, au triafiemt ctuf det UaMtt 

6. Le P. dti roi, un pas. 

M» Le P. du fou du roi, deux pa9» 

B. Le F. da foi pi^nd le pion> 
N. Le P. du rpi, un pasi 

B. Le P. du fOtt du roi, Un pa$. 

^. Le C. du roi d la troifieme cafe de ^n fba« 

■ 6. 

; B. Le C. de la dame ^ la troifleme cafe de 

fon fou. 
! N. Le P. du fotl de la dame^ deux p»« 

7- 
B. Le C. du roi ^ la feconde cafe de fon rbL 

N. Le C* de la dame 4 la troiiieme cafe de 

ion fou. 

8. 

B. Le R. roijue* 

N» Le P« du cavaliet du foi, deux pas* 

9- 
B» Le P. de la dame prend le pion* 

N. La D» prend la d^me* 

10. 

B* La T. reprend la daihe. 
N. Le F. du roi prend le pion* 

K ij 



/ 



^ 



1 






II- 

B. Le ۥ dvt roi a la quatrieme cafe de fa 

dame« 
N. Le R. ^ fa itconde caie^ 

12. 

B. Le C. de la dame a la quatrieme cafe de 

fa tour. 
N. Le F. du roi a la troiileme cafe de f^daae. 

B. Le C. du roi prend le cavalier. 
N. Le P. rcprend le cavalien 

14. 
B. Le P. du fou du roi, unr pas. 
N. Le P. de la tour du roi, un pas« 

B. Le F. de k dame k la feconde cafe de £r 

dame. 
N. Le C. ^ la quatrieme cafe de fa dame« 

16. 
B. Le P. du cavalier du roi, un pas. 
N. Le F* de la dame a la feconde cafe de 6 
dame. 

* 17. 

B. Le R. a la feconde cafe de fon foil. 
N. Le P« du foa de la dame, uu pas« 

B- Le C. a la troifieme cafe du fbu de fa dame* 
N. Le F. de la dame i fa troiileme cafe. 

B. Le C. prend le cavalier. 
N. Le P. reprend Ic c'avalier. 



i 



20. 

< < 

B. Le F. du roi ^ la XecoiJLcie c^C ,de ^on roi^ 
N, *La T. de la dame k la c^fe du cavalipr 
de fon roi, v 

# 21. 

B. Le F. de la dame k ia troifierae cafe. 
N. Le P. du cavalier du roi prcnd Icpioa. - 

22. 
B. Le F. frend la tour. . : . . .^ ._ 

N. Le P, prend le pibn du roi, donosinC ^cjbec* 

B. Le R« reprend le pion« 

N. La T. prcnd le ibu, , 

B. Le F, du roi a f? troifienje cafe. 
N. Le R, a fa troifieme cafe, 

B, La T. du roi a ^a feconde.cafe de fa dame. 
N. Le P, de la dame donne ^hec. 

B. Le R. a la feconde cafe de fon fou« 
N. Le F. de la dame i la quatrieme cafe du 
roi adverfe, 

B. La T. de la dame a la cafe de fon roi, 
N. L^e R. a la quatrieme cafe de fa 4iame* 

28. 
B. La T, du roi a la feconde cafe defbnroI« 
N. La T. a la cafe de fon roi. 

29. 
B. Le P. du cavalier du roi, un pas, 
N. Le F, prcnd le fou* 

. Yr •••• 

K uj 






[ '34 ) 
30. 
B. La T. prend U tour. 
N. Le P. prend le pion. 

31- 
B. Le P. de la tour da roi, on pfts. 

N.Lc P, du fou de la dame, uo p9s« 

B. La T. du roi ^ la cafe de la tour du rol 

. adverfe. 

N* LrC Pf dc la dame^ un pas, 

33- 
B. lire R. a fa troifieme cafb. 

N* Le F. du roi donne (fcbec it la quatrieme 
cafe du fou de fa dame. 

. 34- 
B, Le R. i la quatrieme cafe de fon foUj etant 

la meilleyre place, 

N* Le P. de la damei un pas^ ^ g^gne la 

^partic, 



SECOND RENVOI 

J)u gambit de la dame^ au troifieme coup des nm^ 

3- 
B. Lc P. du roi, deux pas, 

N* Lc P. du cavalier dc la dame, deujt pai, 

4- . 
B. Le P. de la tour dc la. dame, ^ deu:? pii, 

N. J-e P, du fou de la damc^ uft pw. 



1 



\ 



5- ' 

B. Le P. du cavalier de la dame> un pas. 

N- Le P, du gambit prend fe pioh> • 

'6* - 

£« Le P. de la tour prend le pion^ 

N. Le P. du fou de la dame reprend le pion. 

7. 

B. Le F. du roi prend le pion & donne ^chec.^ 

N. Le F, couvre I'^chec, 

. 8. 

B. La D. prend le pion, 

Jf . Le F. prend le fou, 

9. 

B. La D. reprend le fou & donne echec« 

N. La D, couvre T^chec. 

ID, 

B. La^D. prend la dame. 
N. Le C. reprend la dame« 

II. 

B* Le P. du fou du toi, deux pas« 
N. Le P« du roi^ un pas, 

12. 
B« Le R. ^ fa feconde cafe. 
N. Le P. du fou du toi, deux pas^ 

B. ^e P. du roi, un pas. 
I N. Le C. du roi k la teconde cafe de foa roi. 



14. 
B. Le C, de la dame ji la troifietiil|||rafe de 

fo|) &>u. 
N. Le C. du rpi ^ la qualrieme cafe de fa 

Kiv 



I «* 1 

15- 
B. Ii«.G...prepdIfsc{ivalier, 

N. Le P. pr«pdie cw^i^r. 

B. Le F. 4^ h ^ttxiSiii .h^ ^rmSfiaxp cafe Je & 

tour/ - • 

N. L'c F. prcnd Ic fou, 

B. La T. prcnd le fou^ . , • 

N. Le R. a fa feconde cafe, 

B. Le R. i la troifierne c^fSbide^^n fpti. . ; 
N. La T. da roi a la. cafe du cavalier de^i 

dai»C|. \ ' .:•..:■■ 

B. Le C. ^ la feconde oafe de fon roi, 
N. Le R. ^ fa troifietus cafti. 

. 20. 

B. La T, du roi a la ca& de la tour de fa dame, 
N. La T,.dii:Toi a^afecoiide cafe du cavalier 
de fa dame, ' ■ 

21. 

B. La T. de la dan^e donne ^chec, 
N. Le C, couvTC richeo. 

B. La T. du roi a la qnatricme caifc'cie \k 

tour iie b dame:adA2crfeu -• 
N, Le P. du cavalier 4u roi^ un pas, 

a la troifieme cafe du (wx de fa 
. . daine« ^ r. . , u . T . i . 

N. La T. de k dame a la cafe de fa dame« 



J 



T ^n 1 

B. La T. de la Azoic fpead le pidn de la tour 

adverfe. 
K. La T. prend la tour. 

25- 
B. La T- Tcprend, & doit ^c«i(f»ite gagncr^ 

ayant un pioade piijis. 



TROISIEMP RE NY Of 

Sur le gambit de la dame^ au ^uatrieme coup da 

blancs^ 



4* 
•B. Lc P. dc la dame prend le pion^ 

N. La D, prend la dame, 

B. Le R. reprend la d^e. 
^. Lfi F. de Ig dame ,a )a troificme c^e de 
fon roi, 

6. 
B. Le P. du fou du roi, deusc pa$. 
*N. Le P. du cavalier du roi^ ua p^ s, 

B. Le C« Qie la dame ^ la troiiiemc cafe de 

fon fou. 
^. Le C. de la d^me a la feconde cafe de i4 

dame, , ' 

B- Le P. de la tour du ror, un pas. 
N. Le P. de la tour duroij deuxpas. 



t 138 .] ■ 

9- 
B. Le F- de la dame a la troifieme cafe dc 

fon roi. 

N, Lc R. roque. 

JB« Le R« i la feconde cafe du fou de fa dame. 
K. Le F. du roi i la quatrieme cafe du fdu de 
fa dame. 

II. 
B, Lc F. prcnd le fbu* 
N. Lc C. rcprend le fou. 

12. 
B. Le C. du roi a la troiiieme cafe de (on fpu« 
N. Le P. du fou de la dame» un pas. 

B. Le C. du roi i la quatrieme cafe du ca- 
valier du roi adverfe, 
N. Le P. du cavalier de la dame^ deux pas. 

B. Le F. du roi a la feconde cafe de fon. roi. 
N. Le C. du roi a la feconde cafe de fon roi« 

. IS- 
B. Le C, prcnd le fou. 

N. Le P. rcprend lc cavalier. 

16. 
B. Le P. de la tour'dc la dame, deux pas. 
Nf Le C. dt la dame d la troificme cafe da 
cavalier de la 3amc adverfc. 

6. La T.^ de la dame a fa feconde cafe. 
N, Lc P. dc.la toiu:de ladamc. un pas. 



J 



C 139 1 
18. 

B. I^ P* deU tour de la dame prend lepion, 
N. Le P, de la tour de la dame reprend le pton, 

B. La T. donne ^chec. 
N. Le R, d la fecQQde cafe du cavalier de ik 
dame. 

20, 
B. La T. prend la tour, 
N. La T. reprend la tour, 

21. 

B. La T. k la cafe de fa dan^e, 
N. Le C de la dame donne ^chcc. 

22. 
B* Le R. a la cafe du cavalier de fa dame, 
N. Le R. ^ la troifieme cafe du cavalier de 
fa dame. 

23. 
B« Le P. du cavalier du roi^ deu^ pas« 
N. Le P. prend le pion. 

24. 
B* Le P. reprend le pion« 
N» Le P,^u fou de la dame, un pas. 

B. Le P. du cavalier du roi, un pas. 

N. Le C. du.roi k la troifieme cafe du fou dc 

fa dame. 

26. 
B^ Le F. i la quatrieqie cafe du cavalier de 

fon roi. 
Nr Le p. du cavalier de la dame^ un pas. 



B. Le C. a la iecondec^de foQ-roi. 

» - . 

N. Le C. du rpi k la qu^trkme caTe de la 
tour de fa' dame. 

28- 

B. Lc C* prcnd le cavalier. 
N. Le ?• repreod le cavalier, 

29. 
B, Le F. prend le pion. 
N. Le R. a ia quatrieme caie du fbu de fx 
dame. 

B. Le P. du fou du roi, ua pas. * 
X*^. Le P. de ia dame, un pas. 

B. Le P. du fou du roi prend le pion. 
^^. Le C* a la txoi^eme caj^du caval^ex de Ja 
dame adverfe. 

B. Le P» avance ane pas. 

N. La T: a la cafe de la tour de f^ dame. 

,, 33- 
B. La T. prend le pion. 

N. La T. donne ecncc. 

• ' ' ' 34- 
B. Le R. a la feconde cafe du fbu, n ayant 

point d'a!)tre retraite. 

N. La T. donne ichec & mat, ^ la caie da 

fou de la dame. 



QUATRTEME RENVoJ 

Sur le gambit de la dame^ au Jepfkfhe caup des 

blancs. 



7- 
B» Lc F. du roi pferid k pioi^ da gambits 

N. Le P- du fou du roi prend le pion. 

8. 
B. Le P. du fou du roireprend le pion, 
N. Le C. du roi k la (juatrietne cafe du dk^ 
valier du roi adverfe. ' 

9-. 
B. Le C. du roi a la troifieme cafe de fa: toun 

N. La D. dontie echec. 

ID. . 

B. Le R. a la feconde cafe de £1 dame. 

N. Le C. 4u roi a la troifieme cafe du roi 

adverfe. 

II. 
B, La D. 4 la feconde cafe de fon rou 
N. Le F. de la dame a la quatri^me cafe du 

cavalier du roi adverfe^ 

12. 
B. La D. st fa troifieme cafe. 
N. Le e. du roi prend le pion. 

B. Lc C. du roi a fa cafe. ^ 

N. La D. ^ la cafe du roi advetfe, donftant. 
^chcc. 



t M 1 

14. 

B. Le R. fe retire. 

N. Le F. du roi prend le cavalier^ (c* ^oit 
cnfuite gagner. 



C I N QJLJ lEME RENVOI 
Du gambit de la dami^ au buitieme coup des noirs* 

8. 
B. La T. reprend le fou. 
N* Le. P. du cavalier de la dame^ deux pas« 

.9- 
B. Le C. a la quatrieme cafe du fou dc la 

' dame adverfe. 

N. Le R. roque, 

10* 

B. Le P. de^la tour de ladame^ deux pas. 

N. Le C. de la dame ^ la troifieme cafe d0 

fa tour. 

B. Le C. prend le cavalier. 
N. Le F. reprend le cavalier « 

12. 
B. Le P. de la tour prend le pion. 
N. Le F. reprend le pion. 

B. Le P. du cavalier de la dame^ un pat. 
N. Le P. du fou du roi prend le pioH. 

S. Le P. du cavalier de la dame prend le pion« 
N. Le F. a la feconde cafe de fa dame. 



f H3 1 

15; 
B. Le F. de la dame a la quatriem? cafe da 

cavalier (lu roi adverfc. 
N. Le P, prend le pion. 

16. 
B* Le P. reprend le pion* 
N. Le R, ^ la cafe de fa tour. 

B. Le F.-du roi a la troifieme cafe de fa dame* 
Ntf Le P. de la tour du roi, un pas. ' 

18. 
B. Le P. de la tour du roi, deux pas. 
N. Le P. de la tour prend le fou de la dame. 

19. 
B. Le P. reprend le pion. 
N. Le C. a la quatrieme cafe de fa tour. 

20. 
B. Le F. ^ la troifieme cafe du cavalier du 

roi adverfc 
N. Le C. ^ la quatrieme cafe du fou du roi 
adverfe. 

21. 
B. La D. ^ la feconde cafe de fon fou. 
N. Le C. prend le fou pour ^viter le mat. ^ 

B. La D, reprend le cavalier. 

N. Le P. ^la quatrieme cafe du fou de fon roi. 

B. La D. donne echec. 
N. Le R. fe retire. 

24. 
B. Le P. du cavalier du roi, un pas. 
N. Le F. prend le pion. 



( t44 J 

% La D. prend Itf fou* 

N. La D. a Ik troifieitoe caft du* foil de ion foi« 

26. 
B. La T. de la dame i la troiiieme cafe de la 

tour de la dame adveffe^ 
N. La D. prend H dbme. 

27. 
B. Laf T. de la dame repreind k dMtie* 
N. La T. da roi k la feconde eafe dt foh f6vu 

28. 
B. Le R. ^ fa fceonde cafe. 
N. Le P. de la tour de lat d^me, deux pfts« 

29. 
B. La T. de la dame i U ti^Oifieifte cftib da 

roi adverfe. 
N. Lc P4 de la tour, twif pas. 

B, La T. prend le pion. 
N. Le P. de la tour, uh pas. 

B. La T. du roi a la cafe de la tour de fa dame« 
N. Le P. de la tour, un pas. 

B. La T. d la troiiieme cafe de fon roi« 

N. La T. du roi a la troiiieme cafe de fon foil. 

33- 
B. Le R, ^ la troiiieme cafd de fa dame^ 

N. La T. donne cchec. 

34- 
B. Le R. a fa quatrieme cafe. 

N. La T. prend la tour. 



I 



[ 145 J 

35- 
B. Le R. reprend la tour. 

N« La T. k la troifieme caf^ de la tqur de ia 
dame. 

B. Le R. a la quatrieme cafe de fa dame. 
N. Le R. a la ifeconde cafe de fon fou. 

37- 
B. Le R. a la troifieme cafe du fou de fa dame« 

N. La T. donne ^chcc, 

p. Le R, i la qugtrieme cafe da cavalier de 

fa daoie. 
N. La T. prchd le pion. 

.39- 
B. La T. prend le pion. 

N*. Le R. a fa feconde cafe. 

40. : 

B. Le P« du fou de la dame, iin pjas. 
N. Le P. du cavalier du roi, deux pas. 

41. 
B. La T. a la feconde cafe de la tour de h 

damcadverfe. 
N. Le R. d la. cafe de fa dame. 

42, 
B. Le R. a la quatrieme cafe du cavalier df 

la dame adver/e. 
K. Le P. du cavalier, tin pas. 

'43- 
B. Le R. d la troifieme cafb du fou de la 

dajne adverfe. 

N. La T. donne echec. 

L 



I 146 1 

44- 
B, tiC P- couvre r^chcc. 

N. Lc P. prcnd Ic pion, 

B. Lc P. reprpnd le pion« 
N. Le R. i fa cafe. 

46. 
B, L$L T. i la feconde cafe da pavaller du toi 

adverfc. 
N. La T. a la troifieme cafe de fa tour. 

47- 
B. Le R. a la feconde cafe du foa de la dame 

adverfe, & gagnera la partly cn pouifaot 

fon pion a dame, 



SIXIEME RENVOI 
Du gambit 4^ la datne^ au dixieme coup dts ijancu 

10. 
B. Le P. du fou da roi prend le pioo« 
N. Le C. prend le pion du roi, 

B. Le C. reprcnd le cavaliert 
N« La D. donne echec. 

. "* .J 

3* L^ Ct a Ifi troifieroe cafe du cavalier Q9 

fon roi. 
N* Le F. de la dame ^ la quatrieme C^^ ^^ 

cayjlicr du roi advcrfe. 



[ 147 ] 

. V 13- 
B. Le F. du roi a la feconde cafe de fon roi. 

N. La D. prend le pion de la tour du roi. 

14. 
B. La T. du roi 4 la cafe de fon fou. 
N. La D. prend le cavalier) & donne ^chec. 

B. Le R. i la feconde cafe de fa dame. 
N. Le C. de la dame a la feconde caie de ia 
darne^ 

16. 
B. La T. prend la tour. 
N. La T. reprend la tour. 

B. La D. ^ la cafe de fon roi. 
N* La T. a la feconde cafe du fou du roi 
adverfe^ & g^gne la partie. 




Lij 



ANALYSE 



DU 



JEV DE5 ECHECSi 

SUPPLEliJIi KTT 



A L'BDITtON D£ i749< 






F 



[ 150 ] 



MANIERE DR JOUER, 

Cinnpojile de quatre Fariantes & de cinq Renvois. 



B. Le P. du roi> deux pas. 
N« De m^mc. 



<. \ 






t. Le F. 'du folt'la qhatrledie cafe du £(K 

de fa dame, {a) 
N. De ipfSoM. d^l r ^ .. '■ 

,'K>-i no. •'•^I'.'.r..: (VT ^ 

B. Le P. du fou de la dame, un pas. 

N. La D. a la feconde cafe de fon roi. [c) « 



B. Le C. du roi ^ la Jrolfieme cafe de fon 
fou. (^ ^ 

N. De inline, (e) 43 



* 

B. La D. a la fccondc cafe de fon roi. 
N. Le P. de la dame, un pas. (fj 



NOTES. 

{a) C*cft la mcilleure place que peut 
occuper le fou du roi, dans les premiers coupt 
d'une partie ; dans ce pofle, il bat fur le pion 
du fou du roi adverfe> fur lequel pion fe forme 
g^n^ralement toutes les premieres attaques^ 

(i) Les noirs pouvant jouer de deux autres 
manieres, nous en formerons deux parties 
diffi^retiteSy fou$ le nom de variantes cy^aprh. 

[c) II yous empSche d'^tablir deux pions 
de front, & d'occuper le. centre; il y a fur ce 
coup, trois autres manieres de jouer pour les 
noirs, ce qui fera le fujet de deux variantes 
& d'un renvoii 

{i) Si vous avie2 jou^ ce cavalier ^ la 
deuxieme cafe de vptre roi, vous auriez perdu 
la partie. Sujet d'un renvoi. 

{/) S'il avait pris le pion du fou de votre 
roi, il aurait mal joue. Nouveau fujet d'ua 



renvoi. 



ffj S'il avait attaqu^ le pion du fou de 
votre roiavec fon cavalier, il vous aurait donn^ 
Je terns d'etablir vos pions au centre. Autra 
fujet d'un renvoi. 



^' 



{ 15* J 



6. 

B. Le P« de la dame, un pas. (g) 

N. Le P. du fou dc la dam^ Un paSk {i) 



7- 

B. Le P. de la tour du rot, an pai. 
N. De mdnie. (i) 



B« Le F. de la dame i la troiOetiit caie dc 

fbn roi. (>() 
N. Le F. du roi prend le fou. (7) 



\ 



B. La D. reprend le fou. 
N« Le F. dc la dame i la troifieme cafe dc 
fon roi. 



% » 



\ «53 J 



N O T B «. 

{g) Si vous aViez pouflfZ cfc mSlne picn 
deux pas^ vous auriez pu occuper le . centre 
pour un moment ; midts vous n'auriez jamais 
pu vous y ibutenk : vous le verree par rni 
renvoi « 

{b) S'il avait jou<^ le fou de ti dame k la 
quatrieme cafe du cavalier de votre roi, il 
aurait fallu pouilcr^ fur fe ^haiiqx, k pidn 4e 
la tour de votre roi» unpat?; il-ixit&ut jtmds 
laifler g^ner vos pieces par la diredion des 
fous^ lorsque vous pouvez faire autrement. 

(i) Ccs pions ont ct^ joucs reciproque- 
ment^ pour emp^cher les fous de venir ge« 
ner les cavaliers. 

{k) Lorsque le pioa de votre dame ne peut 
pas dter la diredion du fou du rot adverfe 
fur le pioB du fou dte votre roi, 11 faut con- 
ferver le fou de votre darne^ pour le pofter i 
la troifieme cafe de votre roi^ cette pi^ce ^tant 
la feule qui puiiTe s oppofer avec fucc^s au fou 
du roi adverfe. 

(/) S'il eiit retir^ le fou de fon roi^ au lieu 
de prendre votre fou, 11 aurait perdu un temst 
lors qu'il t'agit d'^changer des piices^ il faut 
toujours prendre en premier. 



\ 



I 154 1 



10. 

B, Lc F. du roi prcnd Ic fou, 
N. La D. reprend le fou. {m) 

. II. 

B. LeC.de la dame i la feconde cafe dc 

fa dame. 
N. De m6me. 

12. 

B. Le R. roque avec fa tour. 
N. De m6me. (/?) 



• 



[ ^5S 1 



N O 



S. 



(m) Vous pouvez jugcr de Tutilitc du plon de 
la tour du rpi poufT^ au feptieme coup ; car il 
pourrait pr^fcntement attaquer votrc dame avcc 
le^ cavalier de fon roi, & enfuite poufler deux 
pas le pion du fou de fon roi, pour le remcttrc 
enadion. Ces inftans font pr^cieux a faifir, 
fur- tout dans les parties oil Tadverfaire voua 
force de fortir vos cavaliers^ devant vos pions. 

{n) Cettc partie eft ^gale, les Wanes; ont 
conferve Tavantaga du trait ; celui des deux 
joueurs qui pourra plut6t remettre en a^ion 
le pion du fou de fon roi, en le pouifant deux 
pas^ aura Tavantage de la pofition. 






sf 






* 



t «s« 1 



PREMIER RENVOI, 

Cmmen font fur k trctfieme cwp des miri. 



fi« Lc P. du fou de la dame^ ua pas. 
N* Le C. de k daikic i k troiiieme cafe dA 
fon fou« (tf ) 



B« Le P. de la dame, demc paa. 
N. Le P. da c oi preod le pioii. {h) 



B. Le F* du roi prend le pion du fou du roL 
N« Le R« prend le fou. {c) 



B. La D« i la quatrieme caie de la tour d« 

roi adverfe. 
N. Le P. du cavalier du roi, un pa8« 



i 



B. La D. prend le fou da roi« & aim t^ 
beau jeu. 



.A --4 



• ^^— ^ 



t »57 ) 



NOTES. 

{a) n joue ce cavalier pour vous empicher 
de pottfler deux pa« le pon de votre dame, 
S'll jouait lepioQ du fou de & dame ua pa$, 
en place de ce cavalier, le coup que rous tulc? 
jouer fubiifterait ^galemf at. 



(6) 11 aurait pA parer ce coup, en retirant 

le fou i la • troiiieme cafe du cavalier de f^ 

' dame $ ce qui fera UQ fupplement i te renvoi* 



(c) S*(l ne pfeod pas voti e fou, il faut iilora 
prendre le cavalier de fon roi, & poufler le 
pion du cavalier de votre dame deux paa, en 
attaquant fon fou, & enfuite poufler fur le 
PfvaUer dt £i dame, pour reprendre k pion 
tvec le pion du fou de votre dam^e. 



y 



SUPPLEMENT 

Au premier renvoi, fur le quatrieme mp 

des noirs. 

« 
A 

B. Le P« de la dame, deujc pas. 
N. Le.F. du roi a la troifieme cafe du cava- 
. Her de fa dame. 

6. Le C. du roi a la feconde cafcde fon roi. \ 
N. Le C. du roi i la troifieme cafe de fon fou. 

6, 
B. La D. a fa troifieme cafe, 
N, Le R. roque. 

7; 
B. Le P. du fou du roi, deux pas» 

N. Le P. du roi prend le pion de la dame, ^ 

8. ' 

B. Le P. du roi, un pas. {a) 

N. Le P. de la dame, deux pas. (^) 

B. Le F. du roi a la troifieme cafe du cava- 
lier de fa dame. 

N. Le C. du roi a la quatrieme cafe du roi 
adverfe. 

10. 

B. Le P. du fou de la dame prend le pion. 

N. Le^ Pr du fou du roi, deiix pas. (f) 

-' \ II. 

B. Le C, de la dame i la troifieme cafe de fon 
fouv 

N. Le F. de Ift <iamc \, la troifieme cafe de 
fon roi. (i) . ^ 






[ 159 ] 



NOTES. 

y 

(tf) S'il retire far ce coup le cavalier de fbn 
roi, ii vous procure le moyen d'^tablir vos 
pions au centre. 



(^) II profite de Tinftant pour barer le fou 
de votre roi» &: procurer un iitabliflement au 
cavalier de fon roi. 



(r) II poufle ce pion deu^c pas^ pour pou- 
voir placer le fou de fa dame i la troifieme 
cafe de fon roi. 



[i) Dans cette pofition, les noirs ont aufli 
beau jeu que les blancs. II y a, \ la verit^^ un 
pion pafli^ & foutenu du cdt^ des blancs ; mais 
cet avantage e(^ compenf<^ par le pofte qu oc« 
cupe le cavalier du roi des noirs, qui ne 
peut 6tre depofle que par une pi^ce pour pi^cei 
au quel cas les pions des noirs fe reuniraient 
ati cencre, en lui donnant ^galement un piotii 
pafie ainfi qu'aux blancs. 




SECONP RENVOI 

Stir & quatrieme cofif des hUmcs, 

B. Le C. fltt roi i )• iecoii4fi cafe ^ fitn roi.(tf) 
N. Lfi F. 411 rqi prond k jmoo, &: dqaoe ^fx., 

5- 
B. Le R. prend le fou. 

N. La D. a la quatrieme caie de Ton fou, don* 

nant ^chec* 

9. (<f P« 4o }» 4^P)^* 4«H3( pa«. 

N. La D. prend le fou, 

7. 
6. Le C. de la dame 4 la troifieme caje de 

ia tour. 
^, )ya P. i la troiiicme cafe de fon roi. (i^) 



TROISIEME RENVOI, 

^ur U quatrieme coup des blancs, • 

4. 
B? Lf C^ 4i) foia U trpUii^fiic «9fe 49 fon fgi)* 

^. 1^0 F. du roi pnM)4 )«. piPUt <S( ddivi« 
N> l^ft P, .% 1ft ^ngtrif me /c%& ijf fon £09^ 

dbnnant ^chec. 



t 1^1 1 



N 



{a) Cette place ferait la veritable pour lei 
cavaUer, fi Ton oe perdait pas un pioa fur co 
coup, parce qu'il ne g^ne point la marche 
dcs pioAs. , 



» 4. 



{6) Les noir? doivent gagner, ayant Tavan^ 
tage d'un pion & ^ne bonne pofition^ 



» » 



(a) 11 n'eft point de&vantageux de ne pou- 
voir pas roquej: lorsque vos pieces peuvpnt 
fortir facilement: c'cft fouvent in6me ua 
ayantage, pourvCi que ie roi foit en furet^. 

M 



I i6» 1 
6. 

B. Le p. de la dame^ deux pas. 
N. La D. prend le fou. 



id le vl 



B. Le C. du roi prencf le pion adverfe. 
N. La D. i la troifieme cafe de fon roi. 

^ . o. 

ft. La D. Il la troifieme cafe du fou de fon roi« 
ff. Le 1^ de l4 dame, un* pas, 

•B. Le C. du roi a la troifieme cafe de fa dame. 
N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou« 

B. La T. du roi a la cafe de fon roi. 
N. Le R. roque. 

II, 
B. Le F. de la dame a la quatrieme cafe du 

fou de fon roi. 
N. Le P, du cavalier de la dame, un pas* 

B. Le C de la dame a la lecbnde cafe Be ii 
dame. 

N- X^ F. de la dame ^ la feconde cafe de fon 
cavalier: (^) 



NOTES, 



(6) Dans cette pofition les blancs ont 
Favantagc, Icurs pieces etant mieux fortify 
& mieux difoofees. 



& mieux di/pofees 



V 



[ i63 ] 

4^U A T R l;E:M! ERE N.V.O f, 

jiu cinquienie coup^ des notrs. z,*^ : . .. 

B. La D. \ la feconde cafe de fon'roi. 
N. Le C. du roi a la quatrieme cafc* du- ca- 
valier du roi adverfe/ 

• •' . • , ' • 6.- ' - • * ■ 

B. Le P. de la dame, deux pas. • ' " 
N. Le P. du roi prend le pion. 

7- 
^. Le P. du fou de la dame reprend le pion. 

N. Le F. du roi donne cchec. 

8. 

B. X.e C. de la dame ila troifieme cafe dc fon 

fou. {a) / . • 

N. Le C.idu^^roi^ I3 €roifiam« cafe de fon 

fou. {b) 

N O 't . E . S. . 
{a) S'il .prend ce -cavalier avec fort fou> 
votre Jeu en fef ait - nieiHeur, -parce gue C€ 
coup porterait vos pions au centre. 

.(^)^fciiyoue pourriez pouiTfr le.piofl de 
votre.Voi un pas,.ce qui vous gagnerait deux 
coups ; mais une fois ce pion poufTe^ il pour- 
rait propofer d'echanger deux fbis de pion, 
en pouiTant un pas le pion de fa dame, aihfi 
que celui du fou de fon roi. Votre pion 
alors refterait feul &{^par^. Mais il vaut 
mieux lai0er vos deux pions de fronts pour 
Ivitcr d'ouvrif le jeu. 

M ij 




C i«4 1 

M. XeF. dtt r6i I la trdifteme caA de ft 

dame. 
N. Le R. roque. {i) ' 

B. Le R. roque« 

N- Lc P. dc la dame, ua pai. 

B. Le P. de la tour d.u. roi, un pas* 
N. De mfeme^ 

It. 
B* Le F. de la dame a la feconde cafe de & 



CINQJJIEME REl^VOI 
Aujmeme ix>up des bktWn 

B, Le P. de la damc» deux pat, 
^. Le P» du roi prend le pioo. 

7. 

Bi Le P/du fou de la daitie repmiid le pofi< 
N. Le F. du toi doane ^chec« 

B. Le F. de la dame couvre T^chec* 
N. Le F. prchd Ic fou. 

9- 

p. Le C« de la dame^reprend le fott« 

N. Le P* de la damei un pas« {«) 



t i<^S } 



N O T B 8. 

(c) II roque pour attaquer le pion de votre 
roi avec fa tour. II eft done necefTaire de 
roquer auffi, pour pouroir le fbutetir^ en cat 
d'atjtaque^ avec la tour de votrte rox. 



{d) n eft Evident que les blancs ont Tavan* 
tage, ayaot trois coups deplus que les noirs^ & 
les ptons plus avanc^^. H faut ftulement s'oc- 
cuper du c6t^ des blanc$> ^ pouvoir d^gager lo 
pion du fou ilu toi, le plut6t poillble. Ce coup 
d^dera entierement la partie pour les Uancs. 



{a) Cette partie eft abfolument ^gale ^ vos 
pions du centre fe trouvent rompus. On peut 
cependant rifquqr ces fortes de debut avec ua 
joueur^ auquel on fait avantage* 

M iy 



PREMIERE VARIANTE, 

Sut- leficond Coup des noiri. 

I. 
B. Le P. du roi, deux pas. 
N. Dc ineme. 

2. 
B. Le F; du roi \ la quatrieme cde du fou de 

fa dame. 
N. Le C. du roi \ la troiiieme cafe de fon fou. 

3- 
B. Le P. de la dame, un pas. 

N. Le F. du roi a la quatrieme cafe du fou 

de fa dame. 

4- 
B.' Le C. du roi a la trpiileme cafe de (on 

fou. [a) 

N. Le P. de la dame, un pas. 

5* 
B.* Le P. du fou de la* dame, un pas. 

N. Le R* roque. {J>) 

6. 

B. Le P. de la tour de la dame, deux pas* 

N. Le meme. (c) 

7- 
B. Le R. roque. 

N. Le F. dela dame a la troifieme ca{b de 
. Ion roi. \d) ' ' . 

■ - O. 

B.. Le F; du roi prend le it\x. ' 

N. Le P. reprcqd le feu. 



^ « « >. ' t * 



* « * 



• • • 

N O . T E S. 

V 

(a) Quoi qu'il faut cvitcr de fortif \c$ 
pieces devant les pions, autant qu'il eft po{Iibl<^, 
Jc crois cc coup indifpenfable dans la fituatfon 
prcfcnte, pour confervcr Tavantage- du trait. 
Vous pourriez neanmoins fur ce mSmc coup 
pouiTer deux pas le pion du fou dc votre^ roi. 
Cette partie^ quoique dangereufe, efttr^s 
bonne^ contre un joueur au quel on fctait 
avantage. , ^ 

{i) Si, au lieu de roquer il avait joue le 
fou de fa dame d la quatrieme cafe du cavalier 
de votre roi, il aurait fallu jouer votre dame a 
la troifieme cafe de fon cavalier ; ce qui vous 
procurerait le gain de la partie : mais s'il jouait 
ce mSme fou a la troifieme cafe de fon roi, il 
faudrait le prendre avec le votre, & cnfuite 
jouer toujours votre dame 4 la troifieme cafe 
de fon cavalier. 

{c) S'il n*eut pas poulT^ ce pion, le fou dc 
fon roi eiit ^te forc^ par les v6treSi 

(J) S'il avait jou^ ce mSme fou ^ la qua- 
trieme cafe, du cavalier de votre roi, il aurait 
fallu pouffer le pion de votre dame un pas ; 6c 
s'il avait pris le cavalier de votre roi avec fon 
fou, il aurait fallu reprendre avec le pion da 
cavalier, pour mettre mieux en jeu vos tours^ 
qui alors pourraient attaquer les pioas qui 
couvrent le roi adverfe# 

M iv 



V 



% • • 



I i68 3 

9. 
B. La D. i la troifieme cafe de Ton cavalier.(^) 
N. La D. k la cafe de fon foa. 

10. 
B« Le P. de la dame, un pas. 
N. Lc P. du roi prend le pioa. 

II. 
B. Le P. du fou de la damerepreod le pioo. 
N. Le F. de la dame a la troiiieme cafe de fon 
cavalier, (f) 

12. 

B. Le C. de la dame i la troiiieme cafe de 

fon fou. 
I^. De m£me. 

B. Le F. de la dame a la troifiemc caie de 
fon (oi. * 

N. Le C. du roi ^ la quatrieme cafe du ca- 
valier du roi adverfe. 

B. Le P. de la tour du roi, un pas. (^) 
N. Le C. du roi prend le fou. * 

15- 
B. lie P. du fou du roi reprend le cavaliefr 

N. Le P. de la tour du roi, un pas« {b) 

16. 

B. Le P. du cavalier du roi, dcu;^ pas. 

N. De rnSmc. 

B. La T. du roi \ la ieconde cafe de fon io'A* 
N« La D. k & feconde cafe. 

18. 
B. La T. de la dame a la cafe du fou de fon roi* 
r N. Le R. a la feconde cafe de fon cavalier. (0 



[ i69 ]• 

NOTES. 

(e) Votre dame attaque deux pioas, & il nc 
pcut les foutenir tous deux qu en jouant fa» 
dame i la cafe du fou. Cette pofition fubfifle 
fouvent dans les premiers coups d'une partie 
quelconque, & fouvent Tadverfaire fe trouve 
dans rimpoflibilit^ de pouvDir foutenir le« 
deux pions a la fois. 

f/J S'il avait jou^ ce fou a la quatrieme cafe 
du cavalier de votre dame^ il aurait fallu 
foutenir le pior^ de votre roi avec votre dame. 

{g) Des pions doubles, qui ne font point 
f<£pares» ont la meme valeur que les autresi 
quelquefois, m^me, c'eft un avantage. 

(i6) II joue ce pion pour ^empecher votre 
cavalier de ventr attaque r le pion de fon roi. 
II aurait ^t^ force de le defendi:e avec fa tour, 
ce qui vous aurait donh^ le terns de doublet 
vos tours fur la colonne du fou de votre roi. 
II eft bon d'obferver, que prcfque dans tous 
les C2LS, celui qui pent fe rendre maitre d'une 
ouvertore avec fes tours doublees^ a toujoura 
Tavantage. C eft done a Tadverfaire de ne 
jamais ceder ces fortes de pafTages. 

(/) Dans .cette pofition les blaiics doivent 
s'occupcr i faire poufier un pas le pion du roi 
adverfe, pour pouvoir placer un cavalier ^ la 
quatrieme cafe du fou du m6me roi, foutena 
|>ar deux pions ; ce qui devrait d^idcr la parttfli 
en faveur des blancs, Les noirs doivent done 
chercher le moyen de doubler les deux tours 
en oppofition, & de pouflcr le pion du foodc 
. la dame deux pas^ pour le cemettre en a<ftion. 



C 170 1 

SECONDE VARIANTE, 
Sur kfccond coup des noirs, 

I. 

B. Le P. du roi> deux pas. 
N. Dc mcmc. 

2. 
B. Le F. du roi a la quatrieme cafe du fou de 

fa dame. 
N. Le P. du fou de la dame^ un pas. {a) 

3- 
B. Le P. de la dame, deux pas. 

N. Le P. du roi prcnd le pion. {il) ^ 

R La D. reprend le pion. 

N« Lc P.. de la damey un pas. {c) 

B« Le P. du fou du nti^ deux pas. 

N. Le F. de la dame a la troiiieme eafe do 

. ion £oL {d) 

6. 
B. Le F. du roi prend le fou. 
N* Le P. du fou du roi reprend le fou. 

7- 
B. Le P. du fou de la dame^ deux pas« 

N. Lc P. de la dame, un pas. {e) 4^ 

8. 

■ 

B. .Le P. du fou de la dame prend le pion* 
N. Le P. du roi reprend lc pion- /fj 



i 



I 



t '7' i 



N Q T E S. 

. {a) II fe prepare k pouiler le pion de fit 
dame deux pas, pour 6ter la diredtion du fou 
de, votre roi, occupcr le centre avec fes pion^, 
& regagner fur vous Tavintage du trait, ^ 

(^) II aurait pu en fuivant fon projet ppufler 
le pion de fa dame deux pas; ce qiii ferale 
|ujet d'un renvoi. 

(c) S*il avait joue le cavalier de fon roi a la 
troifieme cafe de fon fou, il aurait fallu at- 
taquer ce cavalier avec le pion de votre roi, & 
par ce coup vous auriez gagn^ plufieurs traits, 

m 

(J) Ne pouvant pas 6ter la diredion du fbu 
de votre roi avec le pion de fa dame,,il oppofe 
le fou de fa dame au fou de votre roi. Si^ .^q 
lieu de ^ce coup, il avait poufle deux pas le 
pion du fou de fon roi, il aurait falla poaife; 
le pion de votre roi. 

m 

(e) II joue ce coup pour rompre vos pions 
4u centre, ou pour poiivoir s'y ^aklir lui-m^mo 
en force du cote de fa dame. II aurait mat 
jou^, de pouiTer fur votre dame le pion du fou 
de la fienne. Sujet d'un renvoi. 

fjy II jouerait mal de reprendre avec le 
pion du fou de fa dame, * fes pieces fe trouve- 
xaient refcrmces, & occuperaient moins de ter- 
rein que les vdtres. 



I 



I t7i 1 

B* Le P. du roi, un pas. 

N. Le P. du £o\i de la dame, un pts. 

lO. 

B. La D. ^ la fcconde cafe da fon de foA 

roi. (g) 
N. Le C. de la dame II la troiiieme cafe de 

fon fou. 

II* 
B. Le C. du roi ila troiiieme ca(e de fon fou« 
N. Le P. de la dame, un pas. {Jb) 

12. 

B. Le R. roque. 

iN^. La D. ^ fa quatrieme cafe. 

B. La T. du roi i la cafe de (k dwnt. (#j 
N. Le R. roque. {i) 

14. 
B. Le P. dii cavalier de la dame, un pas* 
N. Le C. du roi d la troifieme cafe de fa tourer 

B. Le.C. de la dame ^ la troifieme cafe d« 

jfa tour. 
N. Le F« du roi ^ la ieconde cafe de fon roi. 

16. 
B* Le P. dd la dame i la fecondc caib du. 

cavalier de fa dame. (/) 



a 



I »75 I 

••»"*^'» •-' •• «-. 

NOTE S. 

p 

{g) Ce ferait maljoud 4c doQDCir,^checflV9e 
votredame: il ne taut jamais T^loigher d^ 
centrCi mais au contraire la maintenir fous 
vos pionsy furtout dans le commaiiccmeiic 
d'une partie* 

(S) S'il avait poufle le pipn du fou de fa 
dame il aurait tris mA joni : nous ferons 
voir^ par un renvoi fur ce coup, combieni dans 
un groupe de pions, H importe de pouifer 
en avant celui qui eft en t^te. 

(i) Ce coup eft tres important, pour Tem- 
p6cher de poufter le pion xiu fou de ia dame^ 
qui lui donnerait deux pions de front fur votre 
terrein, & lui procurerait une fortie avanta« 
geufe pour le fou do ibn'roi, 

[k) S'il avait pouflH le pton du cavalier de 
fa dame detix pas, vous auriez gagn^ un pion 
«n attaquant la dame avec le cavalier de la 
▼dtre. 

(/) Cette partie eft tr&s ^gale« La pofition 
de Vvut lift auffi bonne que celle derautre; les 
deux fous font g^n^ reciproquement, & les 
(ouis hot Ubret. 



t '74 J 

PREMIER RENVOI • 

De cettefec^nde yariante^ fur le troifieme coup 

' des mirs/ 



\ • \ 



, • 3- . 
B. Le P. de.la damp> iieux pas. 

rr:.l>e* m^hie. 

fi/'Le P. dferBi prend Ic pion: • 

N. Lc P. du fou dc la dame rcprend Id pidn. 

B. Le F. dru roi doone echcc. , (tf) 
N. Lie F. coHVfe r4chec. 



-• . * • 



< I 



> > I 



B. Lc F. du roi prend le fou* 

N. Le C. de la dame reprend le fou. 

7- 
B. Le'P. de la dame prend le pion. 

N'. Le C; de la dame reprend, lc pion. 
B. La D. a la feconde cafe de foh roi. . 

B. Le C. de Kdaxne a}a troifieme cafe de foo 

fou. 
N. Le R. roque. 



10. 



B: Le F. d&^ la dame i la quatriemt cafe do 

fou dft fonVoi. ' ^ 

N. Le C. de la dame a h troifieibe . cafe de 

fon fou. 

ti. 
B, Le R. roque. (c) 



[ 175 1 



(a) Sly au lieu de donner Fechec^ vous 
aviez retire ce fou a la troifieme cafe de votre 
dame, vous auriez perdu Tavant^eiJu trails 
ainfi que celui dc la pofijtion, parce qull & 
fcrait cxnpare dii centre, en ppuflant le pion dc 
fon roi. 



» • - 

* (i) Sll avatt foutfcnu cc cavaKcr dc toutc 
autre maniere^ il Taurait perdu, en poufTant 
imm^diatement deux pas le pion du fou dc 
votfcrou -- . ^ . '. .. 






} J 






(c) Dans cette pofition, ks bkncs doivent 
s'dccuper principalement de deux chofes : la 
premiere, de ctihfervcr le fou de la dame, qui, 
far. fa direction j gene Ic roi adverfe: la 
feconde, d'attaquer le pion de }a dame, qui, 
^tant fepar^ des autrds pions, ne pent plu^ 
^tre ibutenu quc'par des pieces. II dk toujours 
avantageux d'attaquer un pion f<^pare, ne 
fttt-ce que pour occuper Ics pieces dc votre 
adverfairct . ' 



I i7« 1 

SECOND RENVOI 

De la feconde vsriante^ fur le Jlftieme ctntp 

des noirs. 



7- 
B* Lc P. du fou dc la dame, deux pas* 

N. Le P. du fou de la dame^ tin pas. (4) 

8. 
B. La D. ^ fa troifieme cafe, 
N. Le C. du roi k la troifieme cafe de ion fou. 

9- 
B. LeC.de la dame i la ^oifiemc caic de 

fon fou, 

N. Dc m&me. 

10. 

B. Le P. de la tour de la dame^.un pas. {b) 

N. Le F. du roi 4 la feconde cafe de fon roi. 

II. 
B. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon foa. 
N« Le R, roque. 

B. Le P. du cavalier du r<M| un pas. {c) 
N; Le C. de la dame a la quattiemtf cafe tk 
fa tour, {d) 

B. Le F, de la dame i la trotfieoie cafe da 

fon roi. 
N. Le C. de la dame a la Uoi&m^ cafe da 

cavalier de la dame adverfe. 



[ ^rt 1 



NOTES. 

{d) Ce coup decide le gain de la partie. . II 
ne faut plus lui laifler Toccaiion de poufTer le 
pion de fa dame« Si vous pouvez y ptrvenir# 
le fou de fon roi reflera enferm^, & vos pieces 
occuperont beaucoup plus de tef rein quecellet 
de votre adverfaire. 



\ 



(^) Cc coup eft cflfentid, parce qu'il attralt 
attaque votre dame avec le cavalier de la fi-- 
enne, ce qui lui aurait donn^ une pi^e 4v 
plus fur la quatrieme cafe de fa damo^ pour 
pouvoir enfuite poufler k pion de l&*damff, 66 
par ce moyen d^gager fes pieces. 



(r) Si vous aviez forti le fou de vdtK dtfme 
\ la troifirme caie de fon roi, il aurait jou4 
le cavalier de fon roi 4 fa cinquleme cafe pour 

i>rendre votre fou, ce qui aurait mis en liberty 
e fou de fon roi : d'aillenrs^ il oil avantagemC 
de conferver un fou de meme couleur quo 
celui de Tadverfaire, autant qu*il eft poflible. 
.. Les directions des fous font a craindre> pres* 
que dans tous les cas^ & Ton ne peut biea 
s'en garantir qu'en oppofant les fous aux fous. 



{i) n joue ce cavalier pour T^chan^ 
€ontre votre fou# 

N 



[ 178 1 

H- 
B. La T. de la dame a la cafe de fa dame. 
N. Le C. du roi ^ la quatricme cafe du ca- 
, valier du roi adverfe. 

»5- 
B. Le F. de la dame i la cafe du cavalier de 

fon roi. {e) 
N. Le P. de la tour de la dame^ un pas. ffj 

i6. 
B. Le P. de la tour du roi, un pas. 
N. Le C. du roi k la troifieme caie de ion foa. 

»7- 
B. Le F. de la dame i la troifieme cafe de 

fon roi. 
N. Le C. du roi i la quatrieme cafe de k 
tour. 

i8. 
B. LeC.de la dame i la feconde cafe de 
' fon roi. 

N. Le C. de la dame a la quatrieme cafe de 
la tour, ^(g) 

19. 
B. Le R. roquc. (A) 



X 



E 179 ] 



I 
I 



NOTES. 

{e) Toutes ces marches toe font pa$ ^ 
craindre;. elles ne rompent point votre centre^ 
& vous ferez retirer ces m£mes cavaliers, 
quand vous jugcrez a-proposs ce qui peut 
vous prouver que les veritables attaques ne 
fubfiftent qu'avec plufieurs pieces reunie$t 
& bien rarement avec une ou deux. 



^yj II joue ce coup pour empScher le ca- 
valier de votre dame de venir attaquer le pion 
de la iienne. 



{g) Au lieu de jouer ce cavalier, 11 aurait 
pu le foutenir eil jouant fa dame ^ la troifieme 
cafe de fon cavalier, alors vous auriez po\iS6 
le pion du cavalier de votre roL 



{if) Dans cette pofition les blancs doivent 
gagner, s'ils peuvent emp^cher le pion de la 
dame adverfe d'avancer, en ne fe preffant 
point de poufier les pions de la droite, que 1q 
roi ne foit a pojrt^e de les foutenir. 

N i} 



1 



[ ^^9 ] 

TROISIEME RENVOI, 

De laftcondt variante^ fur Tonzieme coup in 

noirj. 

B. Le C. du roi d la troiiieme cafe de Ton foiu 
N. Le P. du fou de la damc^ un pas. 

12. 

B. L€ P. de la dame i ta troifieme cafe dc 

foA roi. 
N. Le P. du roi donne ichcc. 

B. Le C. de k dame 4 la troifieme cafe de 

fon fou. (a) 
N. Le.C. du roi k la feconde cafe de fon roi. 

14. 
' B. Le R. roquc avcc fa tour. ' 
N. Le C. du roi A la quatrieme caie. deiba 
fou. {i) 

B. La T. de la dame a la cafe de ia damc.(r} 
N. Le C« du roi pcend le fbu« 

l6. 
B. La D. reprendlc cavalier. 
N. Le C. de la 'dame a la feconde cafe dc 
fon roi. 

B. Le R< 4 k caie'de fa tour. {J) 
N« Le F. du ^oi pread U cavalier. (#) 

B. Le P. 4u cavalier de la dame rq^resd k b^ 
N. Le R. rqyje. f/J 



( '8i J 



N O T E 5. 

{a) S'il prend votre cavalier, Ic pion de ia 
dame doit inceiiammcnt .vous appartenir^ 
parce qu'il ne peut ^tre foutenu par aucua 
autre pion, & que yous pouvez Tattaquer par 
toutes vos pieces. 

(i) II joue ce cavalier pour fe defaarailer de 
votre fou, & fe procurer par la fuile une di<- 
redtion du fou de fon roi» fur votre dame & 
fur votre roi ; ce qui ferait fort a craindre^ 

{c) Vous joue2 cettc tour pour Fobliger k 
foutenir le pion de fa dame, ou d prendre le 
cavalier de la votre. 

(J) Vous aoriez pu prendre le pion de fa 
dame avec votre cavalier, & jouer enfuite 
.votre dame k la quatrieme caie, de votre roi, 
pour forcer fon cavalier ; mais il altrait d^- 
gage fa dame par ^hec, ainfi ce coup eft 
neceifaire. 

{e) Ne pouvant plug foi^tenir le pion de fa 
dame, il fe trouve obligd de prendre votre 
cavalier pour conferver ce mSme pion. 

ffj Dans cette pofition, les blancs doivent 
gagaer : il s'agit feulement de qe pas laifler 
remcttre en aftion le pion de la dame adverfe, 
6c de foutenir le centre fans le preiTer d'avancer 

vos pioxis. 

N iij 



( l82 ] 

TROISIEME VARIANTE, 

Sur le trolfierae coup des noin, 

I. 

B. Le P. du roi, deux pas* 
N. De m£me. 

2. 

B. L6 F. dtt roi \ la quatrieme cafe du fou de 

fa dame, 
N. De m&xne. 

3- 
B. Le P. du fou de la dame^ un pas* 

N. Le C. du roi ^ la troiiieme cafe de fonibu, 

B. Le P« de la dame, deux pas. {a) 
N. Le P. du roi prend le pion« 

B. Le.P. du fou de la dame repreod Ic 

pion. {i) & 
N. Le F. du roi domie ^chec. {c) 

6. 
B. Le F. de la dame couvre reehec. 
N. Le F« du roiprend le fou. 

7- 
B. Le C. de la dame reprend le fou. 

N. Le P. de la dame, deux pas., {d) 

8. 
B. Le P. du roi prend le pion. 
N. Le Ci du roi reprend le pioa« 



/ 



[ i83 ] 



NOTES. 

{a) Vous pourriez ne poufler ce pion qu'un 
pas ; mais alors votre pofition ferait la m^mcy 
que celle indiquee dans la premiere variante. 



{i) Vous pourriez, au lieu de prendre, 
poufler le pion du roi un pas ; ce qui ferait 
un tr^s bon coup contre un joueur au quel 
on ferait avantage* Sujet d'un renvoi. 



(c) La premiere partie de Tancienne Edition 
prouve, qu'en retirant ce fou a la troifieme 
cafe du cavalier de fa dame, on donne liberty 
a fon adverfaire d'^tablir fes pions au centra* 



{J) S'il n'avait pas joue ce coup, il vous 
I aurait donn^ le terns d'occuper le centre avcQ 
; vos pions. Lavantage qui en refulte eft 
ififfifamment prouv^ dans Tancienne edition^ 
comme dans celle-ci. N iv 



I '84 J 

9- 
B. l>a D. ii. U troiiieme caie de fon cava« 

lien (e) 

N. Le P. du fou de la dame^ uh paa. 

10. 
6« Le C. du roi k la ieconde caie de foft rcL 
N. Lc R. roque* 

II. 
B. Le R. roque avec ia tour. 
N. Le C. du roi i la troifieme cafe du a- 
valier de fa dame, f/J 

12. . 
B. Le F. du roi a la troifieme cafe de fa dswit. 
N. Le F, de la dame a la troiiieme caibdc 
fon roi. 

B. La D. ^ la feconde cafe de fon fou. 
N. Le P. du cavalier du roi« un pas. 

B. Le P, du fou du roi, deux pas. (j) 
N- De memc. {Jb) 

B. Le C. de la dame i la troiiieme cafe da 

fou de fon roi. 
N. Le C. de la dame ^ la feconde cafe de & 

dame* 

16. 
B. Le C. de la dame a la quatrieme cafe do 

roi adverfe. 
N. Le C. de la dame 4 la troifieme cafe da 

fou de ion roi. (1) 



[ IBs 1 







NOTES. 

% 

\ 

{e) Vous pourricz donner fcchcc avec votre 
dame \, la feconde caie dc votre roi ; maid ce 
coup lui donnerait le moyen de fortir le fou de 
fa dame. D'ailleurs^ ilfaut toujour s evlterde 

I)lacer fa dame fur la m6me ligne de fon roi, 
orsque cette ligne eft ouverte^ & degarnie de 
pions. 



(f) II joue ce cavalier pour pouvoir ibrtir 
le fou de fa damo^ ou pour fe defaire du fo« 
de votre roi; 



{£) Vous pouiTez ce pion pour rompre let 
pions qui couvrent fon roi. 

■ 

J, (ift) Ayant peuffil le pion du fou de fon roi 

^ deux pas» il faut chercher a poller uh de vos 

cavaliers 4 la quatrieme cafe du roi adverfe. 
\ Pans ce poile» il ne pent £tre'derang^ par 

aucune piece^ qu'il ne foit pris, & alors vous 

reuniflez vos piens au centre. 



(i) II oe veut pas rcunir vos pions en pre* 
nant votre cavalier. 



{ 



r 



[ i86 ] 

17- 
B. La T. de la dame a la c$de de fa dame. 

N. Le C. dA roi ^ la quatrieme cafe de fa dame« 

i8. 
B. La D. ^ fa feconde cafe. . {i) 
N. Le P. de la tour de la dame, deux pas. 

19. 
B. Le C. du roi ^ la troiiietxie cafe du fou de 
fa dame, (/) 



RENVOI 

De cette trojfieme variante, fur U cinquitm 

coup des blancs, 

5- 
B. Le P. du roi, un pas. 

N. La D. a la feconde cafe de fon roi. {a) 

6. 
B. Le P. du fou de la dame prend le pion. 
N. Le F. du roi donne echec. 9C 

B. Le F. de la dame a la feconde cafe de fa 

dame, [b) 
N. Le F. du roi prend le fou. 

8. 
B. Le C. de la dame rcprend le fou. 
N. Le P. de la dame, un p^s.- {c) ^ 



[ i87 ) 

NOTES. 

(k) Ce coup eft n^ceflaire poiir empechcr 
fon cavalier de venir i la troifieme cafe de 
votre roi. 

(/) Dans ces pofitions rcciproques, jc don- 
nerais la preference aux blancs, en raifon du 
pofte qu'occupc le cavalier de la dame. Cc- 
pendant, je ne crois pas que cet avantage foit 
aflez confiderable pour decider la partie. C'eft 
aux noirs ^ ne pas prendre le cavalier avant 
que d'avoir pr^alablement dctruit un des pions 
qui foutient le cavalier ; ce qui peut avoir lieu 
en 6changeant le pion du fou de fa danie» 
contre le pion de la dame^ & alors les deux 
jeux feront ^gaux. 



(^i) S'il avait retire fon cavalier, ce feul 
coup aurait pu vous procurer le gain de la 
partie, 

(i) Vous pourriez couvrir cet echec du 
cavalier de votre dame, en le portant k la 
troifieme cafe de fon fou; & s'il jouait 
enfuite le cavalier de fon roi i la quatrieme 
cafe de votre roi, vous trouveriez le moyen 
de foutenir votre centre. Dans cette pofition, 
le meilleur coup qu'il pourrait jouer, ferait de 
poufTer deux pas le pion de fa dame. . 

(c) S'il avait \>oviff6 ce pion deux pas^ 
votre centre fe fut trouve en furete. 






[ i88 ] 

9- 
B, La D. a la feconde cafe dft fon foi. (d) 

N. Le P. de la dame prcnd le pioa. 

lO. 

B. Le P. de la dame reprend le pion. 

N. Le C. du roi a la feconde cafe de fa dame. 

II. 
B* Le P. du fou du roi, deux pas. 
N. Le P. du fou du roi, un pas. 

12. 

B. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou. 
N. Le P. du fou du roi prend le pion. (0 

QJJATRIEME YARIANTE, 
Au troifieme coup des noirs. 



I. 



B. Le P. du roi, deux pas. 
N. De mcme. 

2. 

B. Le F. du roi i la quatrieme cafe du fou 

de fa dame. 
N. De m£me. 

3- 
B. Le P. du fou de la dame, un pas* 

N . La D. a la troiiieme cafe du foo de ibo 

roi. (a) ^ 

6. Le C. du roi i la troiiieme cafe de foa 

fou. (^) 
N. Le C. de la dame a la troiiieme cafe de 

ion fou. (c) ^ 



1 

V 



[ »89 j 

NOTES. 

(J) Si vous aviez pouffi^^ deux pas 1e plon 
du fou de votre roi» il aurait pu ronipre vos 
pionsy en pouiTant deux pas le pion du fou 
de fa dame. 

. (e) On peut roir par ccs coiips^ que les 
noirs ayant joue tous les coups anrec jixAcffe, 
font parvenus^ i rompre les pions du centre 
des blancs. Pair ce renvoi^ mon but eft de^ 
prouver, combien^ lorsqu'on a . deux pions 
de front au centre, il eft dangereux d'en 
poufterun, avant que Vadveriaire axt propof^ 
d'^changer un des pions, qui peut iervir 4 les 
rompre. Si, au lieu d'avoir pouiT^ feulement 
un pas le pion de ia dam^ ainfique cclui de 
fon foua & qu'il eut poufte deux pas I un des 
deux, votre centre fut refte en furcte. 

{a) Com me il pourrait au lieu de ce coup 
jpuer fa dame» k la quatriemc cafe de la tour 
de votre roi, nous en ferons le fujet d'un 
reavoi, 

(6) tl vous force i fortir le cavalier de votre 
roi devant votre pion; mais il f^udra, apr^sles 

{>remiers coups, -vous occupcr dcs^ moyens de 
e remettre en adijoQ . . Vous^auriex pu parer foa 
coup avec votre dame ; mais elle eft mieux ^ 
fa cafe, parceque dans cettepkce, ellcvouf., 
fert d pouvoir poufter en force le pion de cette 
m£me dame fur le fou de ion roi. 

{c) II joue cc cavalier pour vous empfecher 
de poufler deux pas le pion de votre dame : ce«. 
pendant qc coup peut fe Jiazarder. Sujet d'ua 
renvoi. 






[ 190 ] 

B. Le P. du cavalier de la dame, deox paS.(i/) 
N. Le F. du roi a la troifieme cafe du ca* 
valier de fa dame. 

6. 
B. Le P. de h tour de la dame, deux pas. 
N. Le P. de la tour de la dame, un pas. {e) 

7- 

B. Le P. de la dame, un pas. 
N. De mfemc. 

B. Le P. de la tour du roi, tin pas^ 
N. De meme. 

B. La p. I la feconde cafe de fon roi. 
N. Le F. de la: dame a la troifieme cafe de 
fon roi. ffj 

10. 

B. Le C. de la dame ^ la troifieme cafe de fa 

tour. 
N. Le C. du roi a la. feconde cafe de fon rou 

II. 
B. Le F. du roi prend le fou. 
N. La D. reprend le fou. {g) 

12. 

B. LeC.de la dame k la quatrieme cafe de 

fon fou.'. ^ 

N. Le R. roque avec fa tour, (i) 

B. Le C. de la dame prend le fou. 

N. Le P. du fou de la dame prend le cavalier. 



J 



[ 191 3 



NOTES. 

{J) li n'cft pas toujours avantageux de 
poufler les pioos des ailes^ & il ne faut pas s!y 
livrcr l^gercment. 



(e) S*fl avait pouflK ce pion deux pas, il 
aurait fallu poufler le v6tre fur fon cavalier, 
felon la regie prefcrite, d'avancer toujours le 
pion attaqu^. 



/TV Ne pouvant parvenir a dter la dire<^ioii 
du rou de votre roi par fes propres pions, il 
fe fert du fou de fa dame pour remplir cet 
objet. 



{g) II pourrait reprendre ce fou du pion» 
£c ce ne ferait point mal jou^« 



^ (6) ' S*il avail roquc du cdtd de fa dame, il 
vous aurait donn^ Tavantage de la pofition/ 



I >9a 1 

B. Le F. de la dame k la troifieme cafe de 

fon roi. 
N. Le C. du roi i la cafe du fou de fadame« 

B. Le R. roqne avec fa toar. 

N. Le P. du fou du rot, deujc pas. 

1-6. 
B. Le P. du roi prend le pion. (0 
N. La D. reprend le pion. (i) 



PREMIER RENVOI, 

De cette quatrieme variante, Jur k troifiemi 

coup des noirs. 



3- 
B. Le P. du fou de la dame, ua pas. 

N. La D. a la quatrieme ca& de k tw|r da 

roi adverfc. 

B. La D. a la feconde cafe de fon roi. 

N. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon foiu 

B. Le P. de la dame^ un pas. 
N. Le C. du roi a la quatrieme cafe du ca« 
valier du roi adverie. 

6. 
B% Le P. du cavalier du roi^ ua paa. (tf> 
N. La D. d la troifieme caie du fou de iba 

TOi. {b) 



[ ^93 1 



NOTES. 

(/) Si vous n'avicz pas pris cc pion, il raurait 
encor avanc^ un pas fur votre k>u qu'il aurait 
^pofte; ce qui liu aundt facility le moyen 
d'attaquefi avec fes jpions^ le cote de vctre r oi« 



(i) Dans la pofition pr^fente^ les blancs 
doivent s'occuper ^ ^changer . le pion du fou 
du roi^ contre celui du roi adrerie/ & tdora 
Tavantage fera du cdt5 des blanc$« 



{a) On pourrah jouer fur ce coup le cava* 
lier du roi a la troifieme cafe de fon fou. 



'% 
% 



(3) Si, au lieu de retirer fa dame, il avait 
pris le pion du fou de votre roi, en donnant 
^hec, il aurait fallu prendre fon fou avec 
votre dame, & vous auriez gagn6 une piice« 

O 



( »94 ] 

7- 
B« Lc C. du roi 4 la troifieme cafe de & 

tour, {c) 

N. l^e P. de la dame, un pas. 

B. Le P. du fou du roit ua pas. ' 
(<}• Le C. du rot 4 la troifieme cafe du xoi 
adverie. (d) 

9- 

B. Le P. de la dame prend le cavalier* 

N. Le F. du roi prend le fou. 

10. 

B. La D. prend le fou du roi. 

N. Le F. de la dame prend le cavalier^ 

II. 
B. Le C. de la dame I la feconde cafe de & 

dame. 
N. De m6me. (<) 









[ m ] 



NO T E S. 

(r) Quoique la troifiame cafe des tours, ne 
foit pas la meilleure fortie des cavaliers, ello; 
devient n^anmoins necefTaire daiis cettb 
position* 

{J) S'il avait retir^ ce cavalier, il aarait 
£dlu jouer le v6tre qui eft attaqud, a la feconde 
cafe de fon fou, & jouer enfufte^ le fou de 
votre dame ila troiiienie caie de votre roi, 
pour vous defaire du fou de fonvrgL 

{e) n eft Evident que les blahcs ont plu- 
fieurs coups fur les noirs : la raifbn eft, que 
les Boirs ont forti la dame trop t6t, & -qut 
d^s la fituation pr^fente, elle n'occupe pas 
oncor la cafe oil elle devrait 6tre« 



. t 




• • 



Oij 



[ '96 ] 



Autre MANIERE «b JOUER, 



I. 

f 

B. LcP. duToi, dcaxpas. 

N. Le P. du foa de la dame, deux j^as. (a) 



f «^ v^ 



B. Le P. da foQ du rof, deox pM. 
N».Le.C^ dfijladatne.ii.la trcnfieme ..^diie it 
&>n fou. . (A). 






B. L&C du foj 'i la ^iiiemc Qfik ^ Ion fock 
N. L*P. dii roi/. un pas. 



B* Le P. dtt fou de-kdanie, un pas. {c) 
N. Le P. de la dame» deux pas. 



5- 
B. Le P. du roi^ un pas. 
'N. Le P. du fou du roi, deux pas. {d) 



t ^97 ) 



NOTES. 

(^) Cette^ mantcM d'ouvrir k jau, lortqu'on 
n a pas le trait, eft abfolumeni d6£cn£iVCf 
fans toutefois Stre la meilleure, furtout li Ton 
fait avantage i mais «tle eft tres bonne pour 
ppiiYoir jipprdcier |es forces d(na adyerfain?/ 
dont on ne connait pas le jeu» 

• 

{i) II aurait pu fur ce coup vqus forcer k 
jbuer le gambit, en poufTant deux pas le pion 
de fan roi; lequel pion vous n'auriez pu 
prendre fans vous expofer i recevoir de fa dame 
un ^chec^ qui lui aurait procure le gain de la 
partie. . , 

' A. 

{c) Vous auriez pu poufler deux pas le 
pion de votire dame pour T^changer contre 
celui du fou de fa dame : ce coup pent fe jouer, 
& ne ferait point mauvais, mais en ce cas il 
faudrait conferver le fou de votre dame pour 
pouvoir s'oppofer au befoin au fou de fon roi, 
ui pouvant venir occuper la quatrieme cafe 
u fou de fa dame, vous emp^cherait de roquer 
i votre droitc & g^nerait toutes vos pieces. 



* t 



I 



(d) II aurait pu, au lieu de ce coup^ poufler 
un pas le pion de fa dame: alors il aurait fallu 
prendre fon pion av« k vdtre, pour Tempfi- 
cher d'etablir la meme pofition du c6te de fa 
dame, laquelle pr^cifement fe trouve du c6t^ 
dc yotre roi, 

Oiij 



[ '98 1 

6. 

B. Le P. de k dime, deux pas. 

N. Le C. da roi a la tromeme cale de (k 

. tour, (e) 

7- 
B. LeF.de la dame i la troifieme cafe de 

fbn roi. 
N. La D. ^ la troifieme cafe de ion ca« 

vaKcr. f/J 

B- La D. a (a ieconde caie, 
N. Le C. da roi k la feconde cafe 4e toa 
fou. Cj) 

* 

9- 

B. Le P. de la dame prend le pion du £ou.(^^ 
N. Lc F. du roi rcprend le pion. 



10. 

B*. Le F. de la dame pread le fbii* 
N. La D. reprend le fou. 



B. Le C. de la dame k la troifieme cafe de fa 

tour. (/) 
N. Le P. du cavalier du roi» deux pas. (Jt) 




C 199 1 

NOTES. 

(e) II aurait mal jou^ de prendre le pion 
de votre dame, parce que cela faciliterait la 
' ibrtie da cavalier de votre dame. De mdme 
que vous joueriez mal en prenant fon pion 
avec le votre^ parce que cela procurerait une 
place importante au fou de fon roi. 

fyj II attaque le pion du cavalier de votre 
dame dans le deflein de vqus le faire poufTer 
un pas ; mais il vaut mieux le foutenir, parce 
que li vous Tavanciez^ il pourrait, en avan* 
" 9ant deux pas le pion de la tour de fa dame^ 
former avec fucc^s fon attaque ^ votre gauche. 

(g) Si avec ce cavalier il avait attaque le 
fou de votre dame» il n'aurait pas fallu lui 
laifler faire, pi^ce pour pi^ce ; vous auriez 
dd alors retirer votre fou, & forcer enfuite 
fon cavalier a la retraite. 

(i6) Le cavalier de votre dame ne pouvant 
fbrtir fans Stre en rifque de doubler un pion. 
ou d'avoir votre dame forcce, il faut abfolu-- 
ment vous defaire du fou de fon roi. 

(/) Vous jouez ce cavalier pour qu'il vi^nne 
joindre celui de votre roi a la quatrieme cafe 
de votre dame. Cc pofte, dans la poiition 
pr^fente, eft le plus avantageux qu'il puifle 
occuper. En g^^ral, lorsqu on a deux ca- 
valiers, il eft tres effentiel, d'^tablir entre eux 
une communication reciproque, & de les 
pofter fur des cafes, ou les pions de Tadver- 
faire ne peuvent ni les attaquer, ni les forcer 
i la retraitc. 

{i) II poufle ce pion pour rompre votre ccn« 
tre, &. vous joueriez mal de prendre fon pion. 



[ 2O0 ] 
12. 

B. Le P. da cavalier da roi, on p«. 
N^ Le P. dc U tour da roi, deux pas. (/) 



B. Le P. de la tour du roj, deux p^s. 
N. Le P. du cavalier du roi prend le pion do 
fou. {m) 

B. Le P, du cavalier du roi cejumd le pioo. 
N. La T. du roi a la cafe de fon cavalier, (ij 



15- 

B. Le C. du roi ^ fa cinquteme cafe. 
N. Le C. du roi i la troificme caie dt h 
tour, (o) 

• i6. 

B. Le C« de la dame ^ la feconde cafe de 

fon fou. 
N. Le C. du roi a fa cinquieme cafe. 



'7- 

B. Le C. de la dame a la quatrieme cafe de 

fa dame. (/>) 
N. Le R. a fa feconde cafe. 



I VH ) 



NOTES. 



(/) II poufTe ce piofi'^ defTein de faire une 
ouverture d la tour de fon roij, & & voub lui 
donniez le terns de le poufTer eacor un v^b, il 
pourrait forcer & rompre la queue des votres« 

■ 

(m) Le cavalier de votre roi, pouvant fe 
poller i fa cinquieme cafe^ foutenu par deiqc 
pionsy prend rotre pion, pour procurer aa 
cavalier de foo roi^ un pofle femblable, 

{n) II joue cette tour pour s'emparer de la 
ligne, & c'eft ici un exemple des cas oil Ton 
peut facrifier une tour pour une autre piece. 
Je fuppofe que vous ne fermi^z point cettc 
ligne avec votre cavalier ; il porterait fa tour 
d la quatrieme cafe du cavalier de votre roi ; 
appuy^e & foutenue de deux pions^ elle ne 
pourrait 6tre prife qu'en reunifant fes pions. 

{o) II joue ce cavalier dans le deifein de lui 
faire occuper un pofte fexnblablc a celui qu'oc^ 
cope le v6tre, 

• 

(/) Par ce coup, vous 6tez la direction de 
fa dame, & vos deux cavaliers ie trouvent 
r^unis pour attaquer & prendre le pion de 
ion roi* 



B. Le F. du roi II la (econde cafe de ion roi. 
N. Le F. de U dame k' la fecoade cafe do 
iadame. 

19- 

B. Le R. roque avec fa tour, (a) 

H. La T. de la dame ila cafe de fbn fou. 



20. 

B« La T. de la dame a la cafe de fon fou. (r) 






•».. 



• [ io3 ] 



N 



S. 



{q) II ferait dangereux de roquer a votre 

Suche^ parce qu'il pourrait aiicment former 
ttaque fur votrie roi, II faut d'ailleurs, dans 
cette pofition, que votre roi vieone occuper 
la troifieme cafe de fon cavalier pour contentr 
celui du roi adverfe, & eu m£me tems fouteoir 
vospions, 

(r) Cc coup .eft n^ceiTaire pour rcmpecher 
de fe rendre maitre de la ligne en prenant votre 
cavalier pour lefien. Cette pofition lui fairait 
gagner 1^ partie : ilfaut toujour s oppofer les 
'tours 4 celles de Tadverfaire^ ,& ne jamais lui 
C^er les ouvertures. Dans cette fituation. 
Its deux parties font d peu pr^s ^gales. Les 
blancs neanmoins ont une forte d'avantage, 
en ce qu'ils ont un pion avanc^ fur le terreia 
des noirs. 



^'■a 



X 




:*: 



i' ,i 



•-? 



I 



*■ 



>• 



^ 



ii 



GAMBIT DE SALVIO. 

I. 

B« he P. 4tt roi, deux pas* 
N. Dc m^me. 

2. 

Bv Le P. du fou da roi, deux pas. 
N. Le P. du roi prend le pion. 

3- 
B. Le C. du roi 4 la troiiieine cafe de Ion fou« 

N. Le C^ du roi^ deux pas. 

B. Le P. du roi k la quatrieaM cafe du fb« 

de fa dame. 
N. Le P. du cayalier du rtn, un pas« 

B. Le C. du rot k la quatrieme caft du foi 

adverfe, 
N. La D. donne ^chec. 

6/ 
B. Le R. d la ca(e de Ton fou. 
N. Le C. du roi a la troiiieme cafe de^ fon 

fou. [a) 

7- 

B. La D. a la ca{e de ion roi. {i) ^ 
N. La D. prend la dame, {c) «c* 

8. 

B. Le R. prcnd la dame. 

N. Le C. prend le piondu.roi. {J) €» 

,9' , . 

B. Le F. du roi prend le pion & donoe echec. 

N. Le R. i fa fecondc cal'e. {e) j 



C 205 1 

« 

NOT E S. 

{a) Le do3eur Salvioy dans fon traite dtn^ 
prime sL Naples en 1723, nous indique cctte 
d^fenfe du gambit; mais fans app'roifondir 
auCime combinaifoo, la multiplicite des coups 
qui naiflent & fe fuccedent a chaquc initamt 
dans cette piaitie^ peuvent avoir 6t6 pour lul 

un obftacle d'analife & de calcul. 

• • • • • « 

(B) On peut jouer ce coop de diffeTttitts 
irikiiieres ; ccpttidant> il n*y a que deux ma- 
nieres qu'on puifTe Jiazarder : la premiere 
ferait de prendre le picOi avec le ibu, & donnor 
^chec ; la feconde ce ferait de jouer le piofi 
de la dame deux pas. Sujet de d^ux renvois. 

{c) Sll avait poufHi le pica du cayalier de 
fon roi; au lieu de prendre votre dame, il 
Aurait fallu pteil4re alcJrs l6 j)ioli du fou de 
fon roi, en donnant ^chec, & jouer eiiftiite 
votre cavalier a la troifieme cafe du fou de 

vetrc roL 

J. .. ..^.-.» -"- . . i. 

{d) S*il ei^t poufle le pioii de )fd dan^un 
^n^. au'lieu de pfoidce ^votiie pion avec £6tk 
cavalier, il aurait fallu alors prendre ^ le pion 
du fou de fon roi avec votre cavalier, ic facri- 
Asr bos doux pi^&Ipbar deux |&oa6 & uA 
tour. Sujet d'un renvoi. ^ 

(^) S*il avait jou^-fbn* roi ^la^eaie dfe' SSl 
dame, il aurait fallu retirer le fou de votre 
roi, pour donner le double echec avec votre ca« 
valier, ou pour lui faire perdre un terns. 



[ 



I 2o6 } 

lO. 

B. Le F. do roi a la troifieme cafe da Ct« 

valier dc ia dame, (f) 
N. Lc C. du roi \ la troifieme cafe dc foo 

fbu. {g) 

B. Le P. de la dame^ deux pas. 
N« Lc P. de k dame, un pas. {b) 

B. Lc C. du roi ^ la troifieme cafe de fa dame. 
K. Le P. da roi, ou du gambit, un pas. (i) 

B. Le P. da cavalier da roi prcnd le pion* 
N. Le P. reprend le pion. 

B. Le R. ^ la feconde cafe de fbn foa. 
N. Le P. de la dame \ la ^uatiieme cafe da 
cavalier du roi adverfe. 

B. Lc F. de la dame d la quatrieme cafe dtt 

cavalier du roi adverfe. 
N. Le C. de la dame a la feconde cafe de ia 

dame. 

B* Le C. de k dame a k fecondb .cafe de & 
dame. 

^. La T. de la dame a k cafe de foo roi. (i) 



I r 



t 107 J 






NOT.' e: S. 

(f) Dah8cettet>bfiti6n, Vousde:(W2rgagiieii 
oa un pion, 6a I'^hange de la. tour do fon roi 
pour votre cavalier. 

{g) Sll avait poufle Ic pion de ia dame un 
pas, il aurait fallu attaquer ia tour avec votre 
ocv^r, . & pi;«ndfe'eiiruite le ]»ofi^?'&tdf md[ 
avec le m6me cavalier, en laifTant; fa tottr en 
prife par le foqrde votre roU j:.l ;?: £ . :: i.f . , I 

■ 

(^) Ce ferait mal jou^ que d'attaquer fa tour 
avec votre cavalier, par(;e qu'il n'aurait au-- 
cune retraite & finirairj^ar Itre forc^« 

"^ i(<)' n pouffe ee pidn» *Ae' poWiiit^pIus \€ 
foutenir. J[l . faut le prendtb '&is ^h^liter^ 
parce que tout pion f^par^; ^TaVaAct^'/hf^viti-V 
terrein, doit £tre perdu. * 

(i) Dans cette pofition, les blancs ont cer« 
t«inement Tavan^e* l^ura. pf^^j^sjiitaiit qiieuir 
difpoft^^ I cepeho^m t, 'cett^ de joiner 

k gambit^ n!eft pas. avantageufe contre ufr 
joueur au quel on doftnerait une pi^ce ; quoi-^ 
que cette partie foit tres bonne en jouant but 
ibut. 



i 208^ t 



P R ETM IE RT R EN TO I 



I 



t *^ 



7. 

■ 

N. Le R. i & fccoifile^siftf. <i*) 



'.* 3r. 



^ - « » 






• • • • • 



1... . ; . • J - 



1^. Lc F. du rmkU troidetoe cftTe da onvjdier 

' dicta, d^Vpk'^) .. ^,}' . . fr : . 
N. 1*. R.' Hc'la dam«, ud pa». U) , 



K. Le C.'da TcIl U q&Mrifeme fciafe de i^ 
' tour," 



10. 



B. La D. ^ la cafe de Ton roi* 

N. Le P. dtt cavalier du roi» un pas. {e) 



NO T E S. 

(a) Salvio fait rctiret le roi k la cafe de la 
dame, mais dapres plufieurs combinaifons : 
je crois que le roi eil mieux Joue a fa deuxictne 
cafe. Cepeildanty pour qu on puifle mieu^ 
juger de ce coup, je le ferai jouer de Tune 6c 
de Tautre maniere, en ajoutant une variante 
fur le feptieme coup des noirs. 

(6) Vous etes force de retirer ce fou, pour 

} ^viter la.pcrte d'une pi^ce* 

- {c) S'il avait pris le pioh de votre roi avcc 
fon cavalier, vous auriez du .jouer votre dame 
i la cafe de votre roi, pour propofer dame 
pour dame; ce.qui remettrait votre jeil eti 
etat de defenfe. Mais, au lieu de pouiler ce 
pion, s'il avait jou^ fon cavalier a la qua- 

^ trieme cafe de la tour de fon roi, il atirait 
fallu prendre le pion du cavalier de fonf roi 
. avec votre dame, lui laiiTer donner enfuite 
r^chec double, prendre fon cavalier avec votre 
pion, & facrifier votre tour, alors votre pa* 
fition ferait tr^s bonne. 

{d) C eft une mauvaife retraite pour votre 
cavalier; mais (i vous aviez attaqu^ fa tour, 
votre pifecc aurait et^ forcee : c'cft le roi ad-* 

> verfe, jou^ a fa deuxieme cafe, au feptieme 
coup, qui vous jette dans cette portion em- 
barraffante. ^ 

{e) S'il avait donne Techec double avec fon 
cavalier, vous auriez gagn^ une piece en re- 
tirant votre roi ; & dans le cas qu'il eut fait 
dame pour dame, vous auriez mis fin k fan 
attaque. 

P 



f 



[,4ro 1 

II. 
B. Le R. a la caie de fon ca?alien ffj 

N. Le F« du roi a la feconde caic de ion 
cayalien (^) 

12. 

B. Le P» da fou de la dame» un pas« 
N. La D. a la quatrieme cafe du cavalier de 
ion roi. 

B. LfC F. da roi a la cafe de ia dame. 
N. Le F. de la dame i la quatrieme cafe da 
cavalier da roi adverfe» 

14. 
B. Le F. du roi prend le fou. 
N. La D. reprend le fou. 

B. Le P. de la tour du roi, un pas. {&) 
N. La D. a la troifieme cafe du cavalier de 

ion roi. 

16. 
B. La D. a la &conde cafe de fon roi. (/) 
N. Le C. de la dame a la feconde cafe de Cz 

dame. 

B. Le C. du roi a la cafe de fbn roi. (i) 



a 



J 



[ 211 ] 



N O T E S. 

(f) Cc coup eft elTentiel pour d^gsrger la 
tour de votrc roi. 



{g) Si vous preniez ion pion avec le votrc, 
il vous donnerait dans Tinftant ^chec^ & mat. 

' {V) II vaut mieux poufler ce pion que de 
prendre, parce qu'il etablirait fur votre terrein 
le cavalier de fon roi. 

(/) II ny a pas d*autfe moycn pour pro- 
curer une fortie aux pieces de yotre gauche^ 
que d'amener le cavalier de votre roi ^ la 
troifieme cafe de fon fou. 

{K) Dans cette pofition les noirs ont Tavan- 
tage: cependant la partie n'eft pas fans 
jrefTource pour les blanch, parce qu ils peuvent 
parvenir a occuper le centre avec leurs pions» 




• • 



pij 



{ 212 ] 

VARIANTE Du PREMIER RENVOI, 
Smr Itjlptieme coup its noirs. 

7- 

B. Lc F. do roi prend Ic pion» & donne ichtc. 
N. Lc R. a la cafe dc fa dame, au lieu de le 
joucr a (a feconde cafe, {a) 

8. 
B. Le P. dc la damCt deux pas. {i) 
N. Lc P. du roi^ ou du ganibit, un pas. (r) 

9; 
B* Lc C. de la dame a la troifieme caie de 

ioo fou. {d) 

N. Lc P. de la dame, un pas. 

10. 

B. Lc C. du roi a fa troiHeme cafe de fa Jaoie. 
N. Lc P. du roi prcnd lc piou du cavalier. 

II. 
B. Lc R. reprend lc pion. 
N. La D. donne echec. 

12. 

B. Le R. a la cafe de ion cavalier, [e) 
K. Le P. du cavalier du roi^ un pas. 

B. L« C. du roi a la quatrleme cafe de ion 
fou. ffj 



— ^ X 



[ ^^3 1 
NO T E S. 

{a) Vou9 n*ctes plus forc^ dc rctirer Votrc 
fou, comme dans le precedent renvoi, de forte 
qu'il peiit, en occupant cette cafe, empScher 
le cavalier du roi adverfe de fe pofter a la qua- 
trieme cafe de la tour de fon roi. Coup dan* 
gereux. 

{6) Si vous aviez retire le fou de votre roi 

{)our donner I'^chcc double avcc votre cava- 
ier, 11 auraitalorsjou^ fon cavalier a laquatri* 
erne cafe de la tour de fon roi, & vous aurait 
abandonne fa tour pour gagner la partle. 

(r) II avait deux autres manieres de jouer 
ce CO up. La premiere ferait de poufTer le pion 
de fa dame fur votre cavalier, pour Tobliger 
a la retraite : la feconde ferait de prendre le 
pion de votre roi avec fon cavalier; dans 
lequel cas, vous devriez propofer de faire dame 
pour dame, en jouant la votre a la cafe de 
votre. roi. 

{d) Si vous aviez pris fon pion avec le v6tre, 
il aurait gagne la partie. 

{e) Si vous aviez retire le roi k la ieconde 
cafe de fon fou, il aurait gagne la partie, en 
vous donnant echec avec le pion du cavalier 
de fon roi, & au coup fuivant, un fecond 
echec avec le cavalier de fon roi. 

ffj Ce coup loblige a retirer fa dame, 6c 
vojis donne le tems de vous mettre en dfefenfe ; 
& fi vous pouvez faire dame pour dame, votre 
pofition fera encor meilleure, parce que vos 
pions occupent le centre, &c qu'ils font plua 

r avances que les fiens. 

P.*. 



f 



t »i4 1 

6BCOND RENVOI 
Sur kfeptUme cwp dei blancu 

7- 
B* Le P. de la dame, deux pas« 

N. Le P. dc la dame, un pas. la) 

8. 

B. Le C. du roi i la troifieme cafe de fa daine, 

N* Le P. du roi, ou du gambit, un pas. 

B. Le C. de la dame \ la troiiieme cafe k 

ion fou. 
N. Le p. du roi, ou du gambit, prend lepioiu 

B. Le R. reprend le pion. 

N. La D. donne ^chec, &c. {b) 



TROISIEME RENVOI 

Sur k buitieme coup d^s noiru 

8. 
B. Le R. prend la dame, 
N. Le P. de la dame, un pas. (a) 

9- 
B. Le C« prend le pion du fou du roi« 

N. Le P. de la dame, un pas. 

lo. 
B* Le F. du roi prend }e pion de la dame. (4 

N« Le C. du roi prend \% fou. 



I 



[ 215 ] 



NO T E S. 

(a) S'il avait pris le pion ide votrc foi, vous 
auriez dajouer votre dame a la deuxieme cafe 
de yotre roi. 



(i) II eft inutile d'aller plus loin : vout 
rentrez dans les m6mes coups de la yaiiante 
du premier renvoi^ avec cette difference, que 
vous avez un pion de moins. 




(a) Sly au lieu de ce coup, il e\it jouc le ca- 
valier de fa dame ^ la troifieme cafe de foi^ 
fou, il aurait fallu prendre fon cavalier avec le 
vdtre^ & enfuite foutemr le pion de votre rov 
en poufl^t ua pas celui de votre dame. 



ii) II vaut ' mieux prendre fon pion que 
de lui laifTcr prendre votre fou, parce que 
fon cavalier refte en prife^ 



II. 
B. Le C. du rot prend la tour, 
N. Le C. du roi a la ' troiiieme cafe de (ba 
fou. (c) 

12. 

B. Le P. de la dame, un pas. 
N. Le F. du roi a la fecoude cafe de (on ca« 
valier. 

B. Le P. du fou de la dame> un pa9. {d) 
N. Le F. du roi prend le cavalier, (e) 

14. 
B. Le F. de la dame prend le pIon« 
N. Le P. du fou de la dame, un pas. 

B» liC C. a la deuxieme cafe de fa dame, ffj 






[ 217 1 



NOTES. 

{c) II pouvait, avec ce m6me cavalier^ at- 
taquer le pion du fou de votre dame ; *auquel 
cas il aurait fallu le d^endre par le cavalier 
de la votre. 

{d) Ce coup eft n^ceflairet parce qull aurait 
pu prendre le pion de votre roi^ en facrifiant 
ion cavalier, & prendre enfuite avec fon fou 
le pion du cavalier de votre dame. . 

{e) J] aurait pu ibuteuir le pica du roi» 
ou du gambit, mais pour deux ou trois coups 
feulement. ^ 

f/J Dans cette pofition, il vaudra mieux 
avancer le roi fous les pions, que de roquer ; 
ic alors votre jeu fera meilleur que celui do 
votre adveriairc. 






^4 




C 2i8 ] 

SUPPLEMENT 

Au premier gambit delidition de 1749* 

■ 

I. 

B. Le P. da roi, deux pas. 
N. De tn£me. 

B. Lc P. du fou du roi, deux pas. 
N. Le P. du roi prend le pion. 

B. Le C. du roi ^ la troiiieme cafe de fon fou* 
N. Le P, dii cavalier du roi, deux pas. 

B. Le P. de la tourdu roi, deux pas. 
N. Le P. du cavalier du roi, ua pas. 

5- 
B. Le C. du roi ^ la quatrieme cafe du roi 

advcrfc. 
N. Le C. du roi a la troiiieme cajfe de fon 

fou. {a) 

6. 
B. Le P. de la dame, deux pas. (A) ^ 
N. Le P. de la dame, un pas. . 

7- 
B. Le C. du roi a la troiiieme cafe de fa dame. 

N. Le C. du roi prend le pion du roi. 

8. 
B. Le F. de la dame prend le pion du 

gambit {c) 
N. La D. a la feconde cafe de foQ rq^. 



I «i9 } 



NOTES. 

(a) Dans Tancienne ^dition^ je his poufler 
aux noirs le pion de la tour du roi deux pas. 
Cettc partie fe trouve dans le premier renvoi 
du premier gambit. II y a deux autres ma-^ 
nieres de jouer, qui ont ^te omifes> dont jc fais 
ici deux parties differentes : la. preniiere^ ea 
faifant jouer aux noirs le cavalier du roi a la 
troifieme cafe de fon fou ; la feconde, en leur 
faifant Jouer la dame a la deuxieme cafe de 
{i)ii roi. 



(i) Vous anriez pu prendre le pion du ca- 
valier de fon roi avec le v6tre ; mais vos pieces 
alors fe trouveraient gcnees : 'fen ferai nean- 
moins le fujet d'utf renvoi. 



{c) Dans la fituation pr^fente, il a un pion 
de plus que vous ; c'eft celui du fou de fon 
roi : mais il faut confiderer, que Ce pion qui 
devrait former la t^te, fe trouvant en arriere^ 
reftera inutile^ tant qu^il ne pourra pas de-^ 
border la qisatricme cafe du fou de votre roi. 



[ 220 ] 

B. La D. ii la feconde cafe de Ton roi. {d) 
N. Le F. du roi a la feconde cafe dc foa 
cavalier. 

ID. 

B. Le P. du fou de la dame, un pas. 
M. Le P. de la tour du roi» deux pas. 

II. 

B. Le P. du cavalier du roi, un pas. 
N, Le P. de la dame, un pas. 

12. 

B. Le F. du roi a la feconde cafe de fon ca- 
valier. 
N. Le P. du fou du roi, deux pas. {e) 

B. Le C. de la dame a la feconde cafe de £l 

dame. 
N. Le F. de la dame a la troifieme cafe dc 

fon roi. 

B. Le R. roque avec fit lour. f/J 
N. Le C. de la dame a la troiiieme cafe df 
fon fou. 

B« Le R. i la feconde cafe de fa toun 
N. Le R^ roque^ {g) 



[ 221 ] 



NOTES. 

(d) Telle autre pi^cc qu*il cut joue, . vous 
auriez du toujours jouer ce mSme coup, i, 
jmoins qu'il nc vous eut mis quelques pieces 
en prife. 

(e) n arme fon cavalier de deux pions i 
mais il faut bien fe garder de prendre cette 
piece, parce qu'alors vous reuniriez fcs pions 
au centre, & dans ce cas le pion du fou de 
fon roi qui maintenant efl: inutile, fe trou* 
verait, dans uh pofte qui devrait lui procurer 
le gain de la partie. 

fjy II vaut mieux roquer de ce c6tc qu*i 
votre gauche ; parce que votrc roi fcrvira ^ 
foutenir le pion de fon cavalier dans le cas 
qu'il prenae k fou de votre dame. 

{g) Dan$ cette pofition, ks deux parties 
font a-peu-pr^s egales : les blancs doivent 
s occupcr a porter toutes Icurs forces fur Ic 
pion du fou du roi adverie, pour le prendre : 
k$ noirs, au contraire, doivent chercher a 
faire prendre le cavalier du roi, afin de reunir 
Icurs pions au centre. II eft aif^i de voir par 
ce i^mbit^ qu'il n'eft pas avantageux de 
poufler deux pas le pion dt la tour du roi att 
quatrieme coup. 



I 

[ 



[ 222 ] 

RENVOI 

Sur k Jixieme CQup ies hlanct. 

t. 
B. Le C. du roi prend le pion du cavalier. («) 
N. Le C. da roi prend Je pion. {Jtl) 

7- 
B. La D. ^ la feconde cafe de fon roi. 

N. De mSme. (r) 

8. 

B. Le C. de la dame a la troifieme caie de foa 

fou. [d) 
N. Le C. du roi i Ta troifieme ca/e du ci« 

valier du roi adverfe. 

B. La D. prend la dame. 

N. Le F. du roi reprend la dame. 

ID. 

B. La T. du roi a fa feconde cafe. 
N. Le P. de la Adsnt^ deux pas. (^) 

II. 
B. Le C. du roi a la quatrieme caie du rot 

adverie. 
N. Le P. du fou de la dame^ un pas. 

12. 

B. Le P. de la dame^ deux pas. 

N. Le C. du roi \ la quatrieme cafe de fon fou* 

B. Le C. du roi a la troifieme cafe de fon fou. 
N. Le F. du roi a la troifieme cafe de fa dame. 

B. Le F. du roi 4 la troifieme cafe de u 
dame. (J) 



■ 



It 



. [ 223 ] 

NOTES. 

{a) Si vous aviez jou^ le fou de votre roi 
^ la quatrieme cafe du fou de votre dame^ 
pour attaquer le pion du fou de fon roi, il 
aurait alors jou^ fa dame a ladeuxieme cafe de 
Ion roi, & votre pofition neYerait pas bonne. 

(i) II aurait trhs mal jouc de prendre votre 
cavalier avec le iien. 

{c) II eft forc^ de foutenir fon cavalier de 
la dame, pour ne pas le perdre: cependant 
il aurait pu fans danger le foutenir du pion de 
fa dame, en le pouiTant deux pas; dans ce cas 
vous auriez retire le cavalier de votre roi a la 
deuxieme cafe de fon fou • 

{d) Vous jouez ce cayalier pour TempScher 
de pouiTer deux pas le pion de fa dame ; car 
fi, contre toute attente, il jouait ce mSme pion, 
vous pourriez le prendre fans danger. 

(e) S'il avait Jou^ le cavalier i la quatrieme 
cafe du fou de (on roi, il aurait fallu attaquer, 
avec le cavalier de votre dame, le fou de fon 
roi, pour vous en defaire, & s'il avait enfiiite 
pris le pion de la tour en donnant echec, vous 
auriez pris fon fou avec votre tour, pour lui 
donner Tcchcc double avec le cavalier de 
votre dame. 

{yj Dans la pofition prefente, les deux 
parties font i-peu-pr^s egales. Le pion du 
gambit doit 3tre pris i la longue, ^tant fi^par^ 
Jc ne j^uvaQt 6tre foutenu que par des pieces. 



[ an 1 

V'ARIANTE 

De eette mhiu par tit du gMibittJur k dnpieme 

coup des tuirs. 

■ 

I. 

B. Le P. du roi, deux pas* 
N. De meme. 

2. 

B. Lc P. du fou du roi, deux pas. 
N. Le P. du roi j)rend le pion. 

B. Le C. du roi a la troifieine cafe de Ton foQ» 
N. Le P. du cavalier du roi, deux pas. 

B. Le P. de la tour du roi, deux pas. 
N. Le P. du cavalier du roi, un pas. 

. . ^• 
B. Le C. du roi a la quatrieme cafe du roi 

adverie. 
N. La D. a la ieconde cafe de fon roi« 

6. 
B. Le P. de la dame, deux pas. {a) 
N. Le P. de la dame, un pas. 

7- 
B. Le C. du roi prend le pion. 

N. La D. prend le pion du roi, & donne echec« 

8. 
B. La D. couvre Techec. {6) • 



Mia 



C a*^ I 



NO T E S. 

(a) Si VQus afJM puis le pkm avec votre 
cavalicri ii n'iaBrait pM pri^ k jHon de votm 
roiy en vou9 donnant ^mc avee (a dame : it 
aurait peuflS^ deax pas le pion dtt foa de ib» 
roi fur votre cavalier^ <jue vous auriez alors 
retir^ i la deuxieme cafe du fuu de yotre roi ^ * 
& enfuite il ayr^it pris le pionde votre roi 
avec le pioh de fort fou, ici qui lui donneratt 
Tavantage de la portion. 



* 

{6) Dans cette pofition il faut faire dame 
pour dame« c'eft ce qu'il y a de mieux^ pout 

!)ouvoir enfuite prendre le pion du gambit : 
es deux parties font ^g^des ; & Von peut voir 
que cette manicre de jouer le gambit, n'cil 
point intercifante, & qu'elle ne produit pa9 
ics reffources, ni la multiplicity de variations, 
du gambit de Salvio, 



I 226 I 

MAT D'aNB TOUR et d'um FOU, 

CONTKE UNB;TOUR.(fl) 

Situation 'dtt UoMcs. ' '^ ^ 
Le K. i la troi^nte caie du rai adverfe, 
IaTAU cafe 4u fott dje;ia .dame, 
l« F. a U qoatrieaie c^c du roi a4v«rie. 

• Situation 4^4 noirr. 

Le R. a fa cafe. 

La T, a la (ccaDde cafe de fa dame. 



• • • k 



' < -^ 



• • • 



I, 

B. La T. donne echec. 
N. La T. couvrc Tcchcc, 

2. 
B. La T. a la feconde caie du fou de la damo 

adverfe. 
N. La T. a la ieconde cafe de la dame ad-^ 

vcrfc, (^) 

3- 
B. La T. a la feconde cafe du cavalier dc la 

dame adverfe. (c) 

N. L^t T...a la c^fe dela dame adverfe. (d) 

B. La-T. iTa feconde cafe du cavalier du roi 

■ adverfe: ' 

K- La T. ^ 1^ cafe dn fou du roi adverfe«(^) 4:1 

B. Le F. i la troifieme cafe du cavalier 6q 

' fon roi; - 

N. Lc R« a la cafe dc fon fou. f/J 4a 



i 



t *^-Z 1 

NOTES. 

bL(4)iIEVin5 r^ditipii ^ A749 j'^^ do™6 oettp 
fituation comtne la meilleure pour leS; noira, 
& la feule ou ils fe troitiv^nt^en Asf^nfoj maiar 
comme pluiieurs amatours m ont paru defirer 
C9finaitte- Ics. oio^eds de peduire les .noirs dan? 
la^. pqiitioil' .a^uelle* on: troi|vera ci-apres des 
inftru£tions pour y parvenir. 
.:d{&) Pour qw yous puiffie^ parvenirau mat,: 
il faut forcer votre adverfaire a jouer fa tour 

» a la cafe de votre:4%nie^ ou ^ la trdfieme cafe 
de votre dame. Dans Tune ou dans I'autre 
pifcela partie doit jre>gagA?r %,coups.comptes. 

{c) II eft forc^ aduellement de joucjr fa. tour 
U«/;ife:4? vfttre dMnc^jOU a l^^wfiome pafe- 
de votre dame. 
I {d) Vous Tavez obUg^ de jouer fa tour fui^ 

' Tune des cafe^ qyi ^9it le fjiire perdre : iAais ce 
n*cft pas aifez; car il fau# que votre tour ne fc 
trpuve di^nti^ 4^ votr.e:rt¥y Kju&dc laino^rcho 
d'un caralicr. Si vous Jqukz votre tour a la 
fcconde cafe du fou de fa dame, il jouerait fa 
tour a f a^' feoondo caie de^ votre dame^ & cela 
ferait loujoiirs a recommcncer, au lieuqu*en 
paflant vbtrc tour k dloite, vbus le forcez pour 
parer le mat, a joucr fa tour a la cafe du fou 
dti vt>tne roi : iSf ce^t^ cafe n*eft pa$ pieijleurc^ 
que la cafe de fa dame. 

(e) Comme .jl aurait pu jou^r Ic rpi i la 
cafe de fon fou, nous en ferons le fujet d'ua 
renvoi. - r » ' . . ' r t 

(f) II aurait pu jouen la tour a la troifieme 
c$fe du fou de' votre roi. Sujet d'un nouvean 
renvoi, Q^ij 



r 



$ 



{ US J 

6. 
IL La T. a la qnatfkiiM cafe da cardkr da 

fen roi. 
N. Le R. i £i cafe, (g) 

7- 
B. La T. i la qnatrieme cafe da fett cle fa daflMi 

N. La T. i la cafe 66 k dame adv«rfe. {i) « 

8. 

B. Lc F. i la qdatrieme cafe de Id tour k 

fon roi. 

N. Le R. li la cafe dt fen fou« 

9- 
B. Le F. a la troificme cafe du fott do ml 

advcrfe* 
N. La T. donne &hcc k la cafe du ni adwic, 

lo. 
B. Le F* couvie T^chec. 
N. Le R. a la cafe de fen cavalier. 

If. 
B. La T. ^ la qaatrieme cafe de b tour dA 
fen roi» & gagneiX 

PREMIER RENVOI, 
Sur k quatriane coup des noirs.^ 

4- 
B. La T. d la feconde cafe du cavalier da 

roi adverfc. 
N. Le R. a la cafe de fen fou. 

5- - 

B. La T. ^ la feconde cafe de la tour du t(» 

adverfe. {a) ' 

N. La T. a la cafe da cavalier du roi adv^<^ 



J 



I m 1 



N O T E S.' 



^g) H j!^iDcne,^n roi pc^ur 
iivrir I'ichec de votre tour. 



couvrir '*' ' 

/ 



(i) n aurait pu jouer le roi \ la cafe de fodi 
fbu« Sujet dtt dernier renvoi. 



^W'WRo^^^W^ 




{fy Vous Tobligez par ce coup \ jouer fa 
4oiir ^ la cafe du ca^sdier de votre roi, pour 
parer le mat i ce qui vous procure le moyeo 

de prendre fii tcmr pour rien« 

Q^iij 



r 



C 23<^ 1 

6. 

B. La T. ^ la fccondc cafe du fou de la dame 

advcrfe* (A) 
N. Lc R. d la cafe de fon cavalier. 

.7. 
6. La T. donne ^chec a la cafe ' du fou de h 

dame adverfe. 
N. Le R. a la ieconde cafe de fa tour. 

8. 
. B. La T. donne echec i la cafe de la tour 
du roi adverfe^ . & gagnera. 

SECOND RENVOI, 

Sur k c'mqmeme coup des nows, 

t 

B. Le F. a la troifieme cafe du cavalier dc 

fon roi. 
N. La T. ^ la troifieme cafe du fou du roi 

adverfe. 

6. 

B. Le F. a la troifieme cafe de ladameadveric« 
N. La T. donne ^chec. 

, 7- 
B. Le F. couvre Techec. 

N. La T. a la troifieme cafe du fou du roi 

adverfe. {a) 

8- • 

B. La T. donne echec ja la. fecondeicafc dfli 

roi adverfe. / ., . 

N. Le R. a la cafe de.fba fou. • {b) 



it -«St ;] 









. I .. ;. 






(^) Lc feulmqyeft 'de,parer le mat efl de 

•joue^ fon- r» i4a trafc ^e fon cavalier i 6ar ^*ll 

vous donnait &hec aVtc faf folir*, "vous t:oi\- 

fcrvcriez tauie46tt"6attaquccxit:ouyrant avw 

fotrc fou% . ! I 

) ^ • ■ J * ^ • • •, • • 









*f •» 



/• X 



i .•'. 



• . » • 




1. > 



»> 'J • 



! ■ 



4 < 



J. 



• 4 



) ' 



1 .• 



(j) S*il avait jou^ fon roi it la cafe de Ton 
fou, V0U6 auriez ]o\xi votre tour \ la feconde 
taib de la tour defon roi^ pour donner mat le 
coup fuivant. 



i[^) 8'il avait jou^ itn roi k la cafe de fa 
dame» il aurait fallu jouer votre tour d la 
ieconde cafe du cavalier de fa dame^ pour 
donner mat I9 coiip fuivant. 



I *3a ] 

9- 
fi. La T. i la ieconde cafe du ibu de la darao 

advene. 
N. Le R« ii la cafe de ion cavalier. 

lOb 

B. LaT«doofie ^chocila fecondc iaik in 

cavalier da jni odverfe. 
N.UiL^kcafedeifbaibii. (c) 

ii« 
B. La T. i la quatrieme cafe du cavalier dl 
fbn roi. 

12. 

B. Le F. i la quatrieme cafe du fou de fiu 
roii & gagnera la partii» 



TROISIEME KEVVOh 
Sur kjeptieme tmp Jes nmrs. 

7- 
B. La T. ^ la quatrieme cfife du fou de ft 

dame* 

N. Le R. d la cafe de fou fou. 

8. 
B. Le F. i la quatrieme cafe du roi adverfej 
N. Xie &• a k cafe de ion cavalier. 

B. LaT. \ la quatrieme cafe de la tour flfi 
fonroi^ &gagncra« 



i «33 1 



NOTES- 

(r) S'il avait jou^ fon roi ^ la cafe de Ik 
tour, vous auriez ga^^ & low en donnant 
r^ec 4 la dbcomutSm 



{d) S'ilavait jou^j(atourSllalrQiifi6mecafe 
devotre roi, pour emp6cher T^diec de votie 
fovL, il aurait fallu jouer la v6tre ^ la quatrieihe 
cafe de la tour de votre roi, pour donner mat 
fie fioup fuitant. 




t »34 1 
M A N I E R E 

he forcer Us Noirs i prendre lajuuatton dmnie 
d-JevoAF, poi&foife le mat de la tour & du 
fou cantre une tour. 



•I 



SrrUAtlON DBS blanc^« 

I>e R. k fa quatricme caib. * . . 

Lc F. a la troifieme cafe de ion roi. 

La T. i la iecoode cafqde la tour de fa dame. 

SITUATION DBS KOIRS. 

Le R. i & troifieme cafe. 

La T. i la feconde cafe de fa dame. 

1. 

B. La T. a la feconde cafe du cavalier de & 

dame, {d) 
N. La T. a la cafe de ik dame. 

2. 

B. Le F. a la quatrieme cafe du fbu de ibn 

roi. {b) 
N. La T. i la cafe de fbn roL 

3- 
B. La T. doime echec. 

N. Le R. a la feconde cafe de fbn fou. 

B. Le R. a la quatrieme cafe du fou du rot 

adverfe. 
N. La T. a la feconde cafe du roi adverfe. 

B. LaT. \ la cafe du cavalier de fa dame, (r) 
N, La T. a la feconde cafe du fou du roi adverfe. 



C[^2|5il 



.•> 



• * 



i I 






:! . 



# ^ « 



{a) Si vous aviez dbnn^' Wdiec avcc volje 
tour, il aurait couverr avec'la'fienne; m'ais 
par ce coup il eft oblig^ de ramener fa tour ^ 
ci^ qui vduB ph)Ctire k* moycn de faire ufa|^e de 
votrefou. • • . 






* r 



« • 
» * 



r • 



• Ik 



t. 



i . . L r. 



(^) Ne pou^vant plus cpuvrir V^chec do 
votre tour, vous forcerez fya roi a rejirograder; 



rj 






'- 4, ♦ 



(r) Ce coup eft eflentiel pour faire le mdme 
ufage de votre fou que ci-defTus ; c'eft-4-dire, 
pour rempScher de couvrir Techec, que vous 
donnerez avec votre toun 



6. 
B. La T. donne 6chec. 
N/Le R' 4 la cafe de Ton fiw. (/) 

B. he K. h U iffafficm^ aA, 
|!f. Lp R. ^ fa C9&. (/) 10 

B. Le F. k\tLXfUi$tkfma£ifh m ^vfiffk^^ 
N. La T. i la feconde cafe du fou 4e Aw ini. 

9. 
B. La T. donne ^hec. 
N. Le R. i fa feconde cafe. 

lO. 

B. Le R. ^ la quatrieme cafe de la dime 

adverfe. 
N. La T. ^ la cafe du foa da rdi adverie. 

II. 
B. L» T- ^oaat idkec i la feconde cafe da 

ctvdwr de la dame tdverfe. 
N. Le R. ^ ^ cafe. 

12. 

B. Le R. i latroifieme cafe da roi adverfe, (c 
(c tFoave dans la pofition dona^ d-devaaU 



^St 



t H7 i 



N O T E 8. 






{J) S'U atait redt6 le rol 4 fk cafe^ it aintft 
fallu avancv votf e roi, <Sti face du fien, & laifler 
voei« foft en prife. Datu )a pDiitibii'daiiellc^ 
k difficctlt^ cofiiifte 4 placev votM ibu 4 la 
quatrieme cafe du roi adverfe ; ce que votte 
adverfaire emp&:hefa» en laiffiiift ^a roiim^ 
Mobile, &e]i jcmafifc altefiMttii^iseat fib toitt 
de Ja feconde cafe i la premiere caft du foa 
de votre roi. 



tf • ' 



■ 

{e) S'il vous avait donn^ F^chec avec fa 
tour^ il aurait fallu jouer votfe roi ^ la qua^ 
tribme ca£» de la dadie adverfey k votMfou 
aurait 6t6 libre; mais comme il aurait pu joner 
fon roi a la cafe de fan cavalier, nous en kroii^ 
le fujet d'un renvoi. 



IT 



t ^^ 1 

RENVOI 

Sur lefeptieme coup des noirs. 

.^ ci J. O i . 

B. Le R. i fa quatrieme cafe. 

J8« JiriRfU Ja cifa de^oh i»val*«r; ! ' (^ ; 

{f . :Xra/T. -i la fecpode caic.du fou de fon roi; 

QniUftil^A'i^ kvcafctdu cgy^iJctde fa dame. '. .; 
{iltiL^T.^ k laif^0oti)de:aafe.du /ou du £q% 

B. Le R. ^ la quatrieme cafe de la dame adverfe. 
N. Le R. a la feconde cafe de fon fou. 

."> < • ' ' • T T ' * ' - - 

Bx Lfi:T. :d9nne'echcQ. : j; . 

. 2Sr^ Le R. A 1^ troificme cafe de fon c^vali^r./ 

T.ff ..' • '.!•.'. . ' 12.. ,..;• ':. -r 

pK.i'a T. donV-^phecj fa la feconde cafe :du 

cavalier du roi advcrfe, ' .- 
N. Le R. a latroifieme cafe de fa tour. 

13- 
B. Le R. a la troiGeme cafe du roi adverfc. 

N. La T- a la feconde cafe du roi adverfc. 

B. La T. a la cafe du cavalier de fon roi. 
N. la T. a la feconde cafe du fou du roi 
adverfi. 

IS- 
B. Le F. a la troifieme cafe du fou du roi 

advcrfe. 
N- Le R. a la quatrieme cafe de fa tour. 



I ^39 H 

16. 

Vtl V»i T/ donno^^chec a la qua/tneme cafo'dt! 

cavalier du roi adverfe. 
N. Le R. i \^$ff;^pi?it caih^d^ fa tour. 

6. Le R. a la feconde .cafe ' do .|bq .dn tpr 

advcrfe. f?.) ..'1; 1 jf^ /: j,;!/, ,. ,,* o . * ^ .1 

N. La T. a la feconde cafe du fou de la dame 

advcrfe. .iVv-s^/i •:;.,' , 

B. La T. d la quatrieme cafe du cavalier dc 
la dame adverie. 

N- ta T;ldoiinc!^checv.^ ?/-',, [ /c\ 

» 

19. * ', 

B. Lrf F, touvrePfehec.'-**' *^ — - -^ ^ ' -I 
N. La T. k la feconde-eafe de fa dame. 

B. UT.'aia-crari^ai cavkHcr'dfe h 'dant^ 

adyerfe. ,r ,^ ^ ,. ^ , , , , 

N. lire R? a ^ qvaxi'iemi x:sSt dhh tour. ~ 

B* La TI i la quatrieme cafe du caivilief de fk^ 

•»i « » •■» »x • . , . . . , , . ^ ' -^ 

. ^ N .0 T E. 

(<2) On peut voir par ce renvoi, quc,ljors* 
qu'(>^nfl.fettf?iu)f?jias,dans la fituatk?n pr<J^^ 
fentee ici, il fe trouy^ differgntes manieres 
(ift fOfS^ef *J^ m^. ., I) faut feukment obferver, 
que le fou doit ecre toujours pres de fon roi* 
pour le couvrir ea Cits d'^ghec, ' . 




C «4» J 
MAT sir FOU et &tr CAVALIBIU 

Situation des Umcs^. 
Le R. i fa quatrieme calb. 
]>P. du roi k fa cinTe. 
Le C. de la dame a fa cafe, (if) 

Situation des noirt. 
Le R. ^ la troifieme cafe de ion fou. 



I. 
B. Le F. ^ la quatrieme cafe do foil de ft 
dame. 

N. Le R. i la troifieme cafcr de fbo caYalief « 

• . . . 

2. 

B. Le R. ^ la quatrieme cafe de fbn fou, . 
N» Le R. ^ la troifieme cafe de foa *iou« 7 

3- 
B. Le C. a la troifieme cafe dii fpu de £» 

dame. 

N* Le R. a la troifieme cafe de fon cavalier. 

^ . . . i . i 
/, , "4* 

B. Le CI 'ala* quatrieme date At fon foi. (i) 
N. Le R. a la troifieme cafe de fa tour. 

B. Le R. i la quatrieme cafe du fou du roi 

idVcrfS. » / • "-. 

N. Le R. d la feconde cafe de fa tour, (r) 

^ 6. i 

B. Le R. d la froifieme cafe dn ibii du roi 

advcrfc. 
N. Le R. a la cafe de fa tour, {d) 



t a4» J 



NOTES. 

(tf) Le mat doit fe donner dans le coin de 
la couleur du fou> & lorsque le roi adveVfe 
€c retire dans le coin oppofe, on pent en dix^^^ 
ou bien en vingt coups forcer le mat. 



{S) Le cavalier doit fervir ^ 6ter au roi 
ftdveffe, les cafes contraires i la couleur du 
fott* 



{t) S'il atrait jou^^ le roi i la quatriemc 
cafe de ik tour, 11 aurait fallu donner ^chec 
avec le fbu i la feconde cafe de votre roi ; tfi 
dors, s'il aTance fon roi du c6te da coin de la 
couleur de votre fout vous trouvetez facile- 
ment le mat en peu de coups « 



(J) S'll avait jou6 fon roi i la troifieme 
cate de fa tour, il aurait fallu jouer votre foU 
d la feconde cafe de votre rci, pour forcer fon 
^91 ^ gig^tr le coin noir d'ou votre cavaltcr 
doit le faire fortir. 



I 

■ 

I 



t 24* 1 



7- 



N, Lc R. i la ftconde cafe de fa toar« 

8. 

B. Le C. i la feconde cafe da fou da rai 

sdveife. (f) 
N. Le IL 4 la cafe de fbn cavalier, (f) 

9- 
B. Le F. 1 la troifiemc cafe de fa dame* 
N« Le IL 4 la caffe de foa fou. 

10. 

B. Le F. i la fcomde cafe de la tour da loi 

advcrfe. 
N.LeR.a&carc. 

II. 

B. Le C. i la qoatrieme cafe da roi adverfe. 
N. Le R. i la cafe de fcm lba« (;)• « 

12. 

B« Le C. domie cchec i la feconde cafe de b 

dame adverfe. 
N. Le R. d fa cafe* 

13. • 

R Le R. ila troifieme cafe du roi adfer£?« 
N. Le R. i la cafe de fa dame. 



f ^i ) 



N O • T fi S. 



(e) Dans <elft pofitioq k mat eft fbrc^ 
i^ans 1 8 oa bien dans 20 coups. 



^J Votre cavalier empfeche foh rbi 3e 
^ revcnir dans le coin r pr^fentement^ c'eft 4 
votre cavalier d'^ter ^ fon r oi toutos le^ cftfe» 
' noires^ & votre iba 6tera les cafes hlz^cha^. 



{g) Comme il anrait pa jouer foa rei iU. 
cafe de fit daoae^ j*eA fais tummsoL 



t M4 I 

14- 
B. Le R. 1 la troifieme caie de la dame act* 

VCflC. ' 

N. Le R. i ft caib. 

B. Le P. donne deface. 

N. ]> IL i la cafe de ia d4me« 

B. Lc F. i la feconde cafe da fba du loi 

adverfe. 
N. Lc R. i la cafe du fou de fe dame* 

B. Le C. a la qtiatrieine cafe da fou de la 
dame adverfe. 

N« Le R« i la cafe de fa d^mei. 

« 

1 8. 

B. Le C. donne ^hec d la feconde cafe' da 

cavalier de la dame adverfe. 
N« Le R. i la cafe du ibu de iadame. 



19. 

B. Le R. i la troifieme cafe du fou de h 

dame adverfe. 
N. Le R. d la cafe du cavalier de fe dame. 

20. 

B« Le R. i la troifieme cafe du cavalier dela 

dameadverfe, * - 

N. L6 R. i k cafe du fbu de fa dame. 



i 



-^21. 

B. Le F. donne (^chec. 

N. Le R. i la cafe du cavalier de (^ dame. 

22. 

B. Le P. ^ la feconde cafe de la dame adverie. 
N. Le R. i la cafe de la tour de fa dame. 

23.' 
B^ Lc C. lla.quatrienie cafe du.fou de la 

dame adverfe. 
N. Le R. i la cafe du carftKer de fa dame. 

• • • 

B. Le C, donne ^hec a la troifieme caib de 

la tour de la dame adverie. 
N. Le R. 4 la cafe de h tour« 

25- 

9. Le F. donne echec & mat. 



RENVOI. 
Sur k onzieme coup des mirs^ 

B. Le C. \ la quatrieme cafe du roi adverib^ 
N» Lc R« 4 la cafe de fa dasne, 

12. 

B. Le R. 4 la troifieme cafe du roi adverfe« 
N. Le R. \ la feconde cafe du fou de fa dame^ 



1 



t M I 

B« Le C. i la feconde cde de la dame ad« 

verfe. (#) 
N. Le R* i la troilieme cafe du foa dc ik 

dame* 

B. Le F. i la troilieme cafe de fa dame. {A) 
N. Le R. i la ieconde cafe du fou de, fa dame* 

B. Le F. si la quatrieme cafe de fbn roL 
N . Le IL k la cafe de fa dame. 

i6. 
B. Le R» i la troifieme cafe de la domeai* 

▼erle» 
N. Le R. a fa cafe. 

17- 
B. Le F. donne ^hec. 
N« Le R. 4 la cafe de fa dame. 

18. 
B. Le F. da roi i la feconde cafe du fou da 

roi advcrfe. 
N. Le R. i k cafe do fou de& dame. 

19. 
B. Le C»i la t^aatrieme cafe du Ibu de la 
dame advcrfe. (c) 




( «47 ] 



NOTES. 

{a) II eft bon d'obierver, que le cavalier 
ne change pas f^ marche d'une maoiere o\| 
d'autre. 



(S) Si vous aviez donnd 4chtc avec votrc 
fou> il aurait regagn^ Tautre coin aVec fi>l| 
»oi ; ak»« ce coop aurait detrUit tottte votst 
attaque« . 



{c) U IS0: irmtilt d'^Uer pl^s loin. CettA 
fituation eft la mSme, que celle du dix fep« 
tieme coup de cette partie^ 




r 



PARTIE GAGNEE, P'UNB TOUR IT 
UN PI ON, CONTRB UN FOU. 

Situation des blanks ^ 
Le R. k ia quatrieme cafe. 
L,e P. de la dame k fa quatrieme ca(e« 
La T. i la cafe dc fa dame. 

Sknation dts tuirs. • ^ 

Ij^R.k& troifieme cafe. 
1^ F. da rai iU icconde ca& du fim de & 
dame. 

I. 

B. L^ T. k la cafe de la tour de (a dame, (a) 

N. Lc F. i lit cafe du cavalier de fk dame, 

z. 

B. La T» douie ^diec, 

N. Le F. couvre r6chec« {i) 

$• - ^ 

B. La T. ^ la troifieme cafe da cavalier dc 1< 

dameadverfe. (r) 

N. Le R. k la fecoode cafe de fa dame. 

B» Le R. ^ la quatncme cafe de la dame ad« 
vcrfe^ 

N. Le F. k la troifieme cafe du cavalier da 
roi adverfe, 

B. La T* donne 6chec i la feconde cafe da 

cavalier de la dame adverfe^. 
K. Le F. couvre T^cbec. 




t *49 I 



N 



T E St 



{if) Si yous^avie^ ppuiTe votre pion en don- 
nant ^chec, vous auriez procur^ le moyen 4 
votre adverfaire de faire Un refait^ comino 
vous verrez ci*apris. 



(i) S*il avait retir^ Con roi il aurait falla 
jcoer le v6tre en avant dc votre pion, Cette 
partie ne pent fe gagner qu'en ayan9ant votre 
roit & reduire celui de votre adverfaire fur la 
demise li^ne avant ^ pouiTer votre pion« 



(c) Par ce. coup, vous le mettez dans la 
nifceifit^ de reculer fon roi 6c de faire place au 
vdtpe. 



t «5o 1 

6. 
B. La T. \ la feconde cafe de la tour de Ics 

dame adverfe. 
N. I^ R. &'la dife du fou de ia 4ame. 

7. 
B. LeR. 41a troifieme. cafe da foil de la 
• dame adverfe. (^) , . . .. 



*» * 



PARTI E REMISE, d'one tour «T 

UN PI ON, CONTRE UN FOU. 

Situation des blancs. 

* 

Le R. i fa quatrieme cafe. 

Le P. de la dame \ fa quatrieme cafe« 

La T. a la cafe de fa dame. 

* Sitttation des mifs. 
ILre R. a % troiflcmc cafe. 
Le F. du roi ^ la feconde cafe du fou dc {% 
^' dame. * - ^ 



I. 

B, Le P. donne echec. {a) 

N. Le R. a la feconde cafe de fa dame. 

2. 
B. Le R. a la quatrieme cafe de fa dame. 
N. Le F. a la troifieme cafe du cavalier du 
roi adverfe. 

3- 
B. La T. i la cafe de la tour de fe dame. 

.N. Le F. a la quatrieme cafe du fou du roi 

adverfe. {b) 



r *s» 1 



N 



T E S. 



{d) La partie eft gagn^e dans cette pofition^ 
foit en pouflant le pioo^ foit ea fbr^actt le foo 



{a) Dans la pofition prefentei la partieuioit 
^trc, remife, par cc que votre roi ne pourra 
plus fe porter en avant de. votre pion^ en fup- 
pofant toutefois, que votre adverfaire joue 
tbus fes coups exa<ftement. 



{b) II eft eflentiel pour luf de tenir fon fou 
^ une certaine diftaace de votre roi pour pou- 
voir donner ^chec^ au cas que vous vou« 
hiffiez iooer le roi iur Tune des deux cafes 
noires a c6t6 de votre pion. 



B. La T. donne echec» 

N. Le R. k la troiiieme cafe de (a daine« (r) 

S- 
B. Le R. 1 fa quatrieme cafe. 

N. Le F. i la troiiieme cafe du cavdier da 
roi adverfe. (^) 

« 

B*. La T. k la deuxieme cafe du cavalier du 

roi adverfe. 
N. Le F. k la cafe du roi adverie pourpouvoic 

donner 6chec. 

7- 
B. La T. donne ^chec. 

N. Le R. a la feconde cafe de ia dame« . 

8. 

B. Le P. un pas. {e) 

V. Le R. a la troiiieme cafe du fou de ia 

dame. f/J 

9- 

B. Le R. k la quatrieme cafe du roi adverfe. 

N* Le F. i la quatrieme cafe du cavalier de 
la dame adverfe. (^) 

10. 

B. Le P. un pas, donnant echec de la tour« 
N. Le R. prend le pion, 

XI. 

B. Le R. i la quatrienie cafe de^la^dame ad« 

vcrfe. 
N. Le R. ii la feconde cafe du fou de fa 

dame, (i) 



[ 253 ] 



NOTES. 



(c) S'il avait couvcrt Tcchcc, vous auriez 
gagn^ la partie^ en avan^ant votre roi fur 1» 
caie noire en face de fon fou. 



I 

I 






(J) S'il avait joue fon fon a la feconde caie 
de la tour de votre roi, vous auriez gagn^ la 
partie, en jouant votre tour d la feconoe cafe 
du cavalier de fon roi. On doit obferver*que 
dans la defenfe de cette partie, le fou ne doit 
pas Stre trop ^loigne du roi adverfe.. 

m 

{e) Si vous aviez avanc^ votre roi, il vous 
aurait fait fetirer par un ^chec du fou. 

/[fj S*il cut jou^ tout autre coup, il aurait 
perdu la partie. 

(g) Dans cette pofition, votre pion fe 
trouve forc^. Votre roi ne pouvant plijs 
avancer fans couvi:ir votre tour. 

* 
(h) Lorsqu'on refte avec un fou contre une 
tour, il faut conduire fon roi au plus vite dans 
le coin de Techiquier, qui n'eft pas de la cou^ 
leur du fou ; c'eA la fcule place ou Ton peut 
Vaffurer du refait. 



[ ^54 J 

MAT DB LA TOUR SEtTU 

Situation des blancs. 
Lc R. \ fa quatrieme cafe« 
La T. du foi ^ fa cafe. 

Situation des noiri. 
Le R. ^ (a troifieme cale. 

I. 

B. La T. donne ^chec. 
N. Le R, ^ fa feconde cafe. 

2. 

B. Le R. ^ la quatrieme cafe da roi adverfe« 
N. Le R. ^ la feconde cafe de fa dame, {a) 

B. La T. i la troilieme cafe da cavalier da 

roi adverfe. {b) 
N. Le R. \ la feconcfe cafe du fou de ia dame. 

4- 
B. Le R. i la quatrieme caie de 2a dame 
adverfe. 

N. Le R. dla fecondecafeducavalierdefiidame. 

^ 5- 
B. Le R. ^ la quatrieme cafe du fou de la 

dame adverfe. 

N. Le R. d la feconde cafe de la tour de fe 
dame. 

6. 

B. Le R. \ la quatrieme cafe du cavalier de 
la dame adverfe. (r) 

N. Le R. ^ la feconde cafe du cavalier de ia 
dame. 



t H5 1 



M « 



N O T E a. 



(a) II faut que fon roi fe trouve en fact 
du v6tre pour donner F^chec avec yotrc tour 
par ce qu'alors, I'^chec oblige fob roi i c^tro* 
grader. 



{i) Si vous aviez jou^ votrc roi en face da 
fien, i) ferait revenu i la mSme place avec 
fon roi, au lieu que par ce coup s'il joue fon 
roi enface du vdtre, vou« pouvcz alors le faire 
r^trogarder par I'^chec de votrc tour. 



(r) Pr«^fentement, il eft obligfe de mettre 
fon roi en face du vdtre, ou d'abandonner la 
ligne. 




1 



7- 
B. La T. doont iditc k la leconde cafe do 

cavalier du roi adverfe. 

Ni Lc R. ^ la cafe du fou de fa dame. 

8. 
B. LeR. ^latroifiemecafcdttfoudeladiiiie 

adverie. 
K. Le R. a la cafe de fa dame. 

B. La T. ii la feconde cafe de la tour de la 

dame adverfe.* 
N. Le R. i fe cafe. 

10. 

B. LeR. ^ la troifieme cafe de la damt 

adverfe. 
N. IfC R. 4 la cafe de fea fou. 

B. Le R. ^ la troifieme cafe du roi adverfe. 
N. Le R. i la cafe de fon cavalier. 

12. 

B. Le R. i la troifieme cafe du fou da rot 

adverfe. 
N. Le R. i la cafe de fe tour. 

B. Le R. i la troifieme cafe du cavalier da 
roi adverfe. 
. N. Le R. ^ la cafe de fen 

B. La T. domie ^cfaec mat« 



I Hy ] 



/ 



PARTI E GAGNEB d'une D A M E, 

CONTRE UNE TOUR, ET UK PION* 



Situation des blancs* 

Le R. i la quatrieme cafe de fon fou« 
La D« d fa troifieme cafe. 

/ Situation des noirs. 

Le R« 1^ fa feconde cafe. 

Le P* de la dame ^ fa troifieme cafe. 

La T^ ^ la quatrieme cafe de fon roi. (a) 

1. 

fi. La D. donne ^hec i la feconde cafe de la 

tour du roi ndverfe* {6) 
N. Le R. d (a troifieme cafe. 



NOTES. 

■ 

(a) Ccttc partie efl un rcfait lorsque le 
pion n'efl pas forti de fa place; mais lors 
qu'il a ete poufle en avant, la dame doit 
gagner. 

^ (if) Sa dcfenfe confifte a ne point laiiTer 
pafler votre roi, & a jouer fa tour alter- 
nativement de la quatrieme cafe du fou de 
fa dame d la quatrieme cafe de fon roi, 
appuyde par fon pion. 

S. 



t asS 1 

2. 

B. La D. donne ichcc i la C9& du cavalicf 

db roi advcrfc. (r) 
N. Le R. a £i feconde caie» 

3- 
B. La D. a la caie du fou de la dame adveric^ 

N. La T. a la quatrieme cafe du fou de it 

dame. 

B. La D. donne ^hec i- la feconde cafe da 

cavalier de la dame adveffe. 
N. Le R. a ia troifieme cafe. 

5- 
B. La D. a la feconde cafe du cayalier cfa m 

adverfe. 
N. La T. a la quatrieme cafe de fon rai. 

6. 
B. La D. a la feconde cafe du fou de la dame 

adverfe. (i/) 
N. La T. a la quatrieme cafe du fou de fa 

dame. 

B. La D. a la cafe de la d^me adverfe. 
N. La T. i la quatrieme cafe de fon roL 

8. 
B. La D. donne echec a la cafe du roi ad- 
verfe. (e) 
N. Le R. a la quatrieme cafe de fa dame. 

9- 
B. La D. ^ la cafe du fou de la dame ad- 
verfe. ffj 
N. La T. donne echec. {g) ^ 



I m ] 



NOTES.- 

{c) Ce coup eft inutile ; je ne le fais jouef 
que pour demontrer la maniere dont on peut 
perdre ou gagner dee tems» 



(i/) Ceft cd coup qui decide le gain de la 
partie: il faut done commencef pr^alable- 
ment par prendre cette pofition. 



(e) Par Cfct ^chec vous obligez fon roi 
^ avancer fur fon pion: ce coup facilitera 
par la fuite le pafTage ^ votre roi. 



(/) Vous le mettcz dans h neceflite d'e- 
loigner f^ tour de fon roi, ou de livrer paf- 
fage 4 votre roi. 



(g) S'il avait joud fon roi i la quatrieme 
cafe de votre dame, il aurait fallu jouer votre 
dame ^ la troifieme cafe du fou de fa dame : 
mais, comme il aurait pu ^galement jouer fa 
tour i la quatrieme cafe de la tour de fon rei, 
pour emplcher votre roi de pafler, ce fera le 
fujct d'un renvoi. 

Sij 






( 26o 3 

lO. 

B. Le R. a la quatriemc caie du fou du roi 

adverie. 
N. La T. donne echec. 

B. Le R. a la troifiemc cafe du fou du roi 
adverfc. 

N. La T. a la quatriemc cafe du roi ad- 
verfc. {h) 

12. 

B. La D. donnc deface a la quatriemc cdbdi 

fou du roi adverfc. 
N. La T. couvrc rechec. 

B. La D. donnc echec a fa troificmc caic. 
N. Lc R. a la quatriemc cafe du few <k ia 
dame. 

B. La D. a ia iccondc cafe, (i) 

N. Le R. a la troifieme cafe du fou de fk dame. 

.15- 
B. La D. a fa quatriemc cafe. 

N. Lc R. a la feconde cafe de fa dame.(iS) p 

i6. 
B. La D. a la quatriemc cafe de ion fou. 
N. La T. a la quatriemc cafe du fou dc k 
dame. (/) 

B. La D. donne echec a la feconde cafe da 

fou du roi adverie. 
N. Le R. a la troifieme cafe du fou de i^ 

dame. 



[ 2di ] 



NOTES. 

[if) S'il avait joue fon roi a la quatriemc 
cafe dc votre dame^ il aurait fallu joucr votrc 
dame a la troifieme cafe du fou de fa dame. 



(/) All moment que votre roi pourra pafler 
derriere fon pion, la partic fera decidee en 
votre faveur. II faut, pour y parvenir, Ic 
forcer a jouer fon roi. 



(i) Comme il aurait pu jouer fon roi a la 
feconde cafe du fou de fa dame; autre iujet 
d'un renvoi. 



(/) S*il avait ^loign^ fa tour de ion roi» il 
aurait fallu chercher les moyens de forcer fa 
tour par un ^chec double. 

"4 



B. Le R. ! 
N. La T. < 

B. Lc R. i 

N. La T. ! 
djunc. 

B. La D. < 

dame ad 

N. Le R. i 

B. Le R. i 

N. La T. ! 

B. La D. < 

fou du ri 

N. Le R. i 

dame ad* 

B. Le R. J 

N. La T. J 

dame. 

B. La D. ( 
fimroi, I 



(m) Con 
ignorcr la 
dame coQt 
partie par i 



i 



[ 263 ]• 

PREMIER RENVOI, 

Sur te neuvieme coup des noirs. 

9- • . 

B. La D. a la cafe du fou de la dame adverfe. 

N. La T. i la quatriemc cafe de la tour dc 

^n roi, {a) 

lO. 

B. La D. donne ^chec a la cafe de la tour de 
la dame adverfe. 
^ N. Le R. a la quatrieme cafe du fou de la 
dame adverfe. 

II. 
B. La D. donne echec d la quatrieme cafe de 

fa tour. 
N- Lc R, d la troifieme cafe du fou de la dame 
adverfe, 

12. 

B. La D. donne ^chec a la troiiieme cafe de 

fa tour. 
N. Le R. ou il veut^ le pioo etant perdu, {b) 

NOTES. 

{a) Sa tour etant ^loign^e de«fon roi, vous 
devez la prendre par un doul^Ie echec, ou pouj* 
le moins prendre fon pion« 

{b) Le fujet de ce renvoi eft de prouver 
qu'il eft aife avec une dame de forcer, par un 
cchec double, une tour, lorsqu ellc fe trouvq 
^loignce de fon roi, 

S iv 



[ 264 ) 



SECOND RENVOI, 

Sur k quinzieme coup des noirs. 



6* La D, ii fa quatrieme cafe. 

N. Le R. si la feconde cafe du fou de ia daise, 



i6. 

B. La D. a la quatrieme cafe de fa tour. 
N. La T. i la quatrieme cafe du fou dt k 
dame. 

B. La D. donne echec a la feconde ca/e ck U 

tour de la dame adverfe. 
N. Le R. a la troifieme cafe du fou dc ia dame, 



l8. 

B, Le R. a la feconde cafe du roi adverfe^ (e 
gagnera. {a) 



NOTE. 

{a) Votrc roi pouvant prendre le$ dcrriw$i 
vous dtvcz gagncr la partic. 



[ 26s ] 

MAT DE LA DAME contre uneTOUR, 

Par forme de renvoi^ commenj^ant au 2^^^ 

coup des blancs. 

24. 
6. La D. donne 6chec a la quatrieme cafe de 

fon roi. 
N. Le R. a la troilieme cafe du cavalier de la 

dame adverfe. 

B. Le R. pr^nd le pioa, 

N. La T. a la feconde cafe du fou de la dame 

adverfe, 

26. 
B. Le R. ^ la quatrieme cafe de la dame 

adverfe, {a) 
N. Le R. a la feconde cafe du cavalier de la 

dame adverfe. 

27. 
B. ]^ R. a la quatrieme cafe de fa dame. 
I^. £e R. a la cafe de la tour de la dame 

adverfe. {b) 



N O 



S. 



{a) II eft inutile de donner des cchccs ayec 
votre dame, avant que votre roi ne foit pr^s du 
roi adverfe. 

{b) II yous donne fa tour pour rien j ^mais 
il ferait pat, ii vous la preniez« 



( 266 ] 

28. 

B. Le R. i la troiiieme cafe de fit dame. 

N. La T. i la fcc6nde cafe du cavalier de la 

dame adverfe. 

29. 
B. La D. donoe 6chec a la quatrieme cafe de 

fa tour. 
N. Le R. k la cafe du cavalier de la dame 

adverfe. 

B. La D. a la troifieme cafe de fa tour. 
N. La T. donue 6chec ^ la fecoade cafe de 
la dame adverfe. (c) 

B. Le R. ^ la troiiieme cafe du fou de fa dame. 
N. La T. donne echec i la feconde cafe du 
fou de la dame adverfe. 

B. Le R. k la troifieme cafe de fa dame. (^) 
N. La T. donne echec a la feConde cafe de 1^ 
dame adverfe. 

33- 
B. Le R. ^ fa troifieme cafe. 

N. La T. i la, feconde cafe du cavalier de U 

dame adverfe. 

.34^ 
B. La D. a la quatrieme cafe de fa tour, {e) 

Nt La T. k la feconde cafe du fou de la dahiQ 
adverfe. 

35- 
B. Le R. ^ la troifieme cafe de fa dame. 

N, La T. a la feconde cafe du cavalier de la 

dame adverfe^ 



[ 267 ] 



NOTES. 

(c) Votre dernier coup n*6toit pas Ic meil* 
Icur ; je ne Tai fait jouer que pour mettre 
fous les yeux les reflburces dc votrc adverfaire« 
Si vous preniez fa tour^ il ferait pat ; & c'eft i 
quoi on ne faurait faire trop d'attention dans 
cette Rn de partie. 



{J) Si vous aviez jouc votrc roi ^ la troi- 
Gtmc cafe du cavalier de votrc^ dame^ il aurait 
fait un refait, en vous donnant 6chec k la troi* 
Heme cafe du fou de votre dame* 



{e) Pr^fentcment vous pourrcz avancer 
votre roi fans danger de faire pat votre adver- 
fairc, 



r ^ J 

B. Le R. a U troiiieine cafe du fou de k 

dame. //J 
N. La T. ^ la iccoodc cafe de la tour da roi 

advexie. 

37- 
B. La D« doone ^hec a la quatrieme cafe da 

cavalkr de la dame adverie. 

N. Le R. a la cafe de ia tour de la dame ad- 

vcrfe« 

38. 

B. La D. donne echec i la troifieine cafe de 

la tour de la dame adverie. 
N. Le R. i la cafe du cavalier, (g) 

39- 
B. La D. domie fechec i la troiiieme cafe du 

cavalier de la dame adverfe. 
N. Le R. a la feconde cafe de la tour dc la 

dame adverfe. ' 

40. 
B. La D. donne echec a la feconde ca/c dc h 

tour de la dame adverfe. 
N. Le R. i la cafe du cavalier. 

4K 
B. La D. donne echec a !a cafe du cavalier 

de fon roij & gagnera. {6) 






[ 269 ] 



NOTES. 

(f) II eft forc^ d'eloigner fa tour de fon 
K)i;' ce qui doit vous procurer le raoyen de 
prendre fa tour par un double -^chec, ou de 
faire mat. 



[g) S'il avait couvert I'fechec, vous auriez 
donne mat a la cafe du fou de votre roi. 



(i) Cette partie ne peut fe gagner qu'ea 
obligeant I'adverfaire a Eloigner la tour, de fon 
roi, pour cnfuite . la prendre par un echec 
double. 




\ 



[ 470 1 

PARTIE REMISS d'un dame, ceMTHS 

VH% TOUR ET UN PION- 

Situation des blancs. 
Le R« i la quatrieme cafe de la dame advericr 
La D. i la troifiemc cafe de fon cayalier. 

Situation des noirs. 
Le R. ^ la cafe de (a dame. 
Le P. de la dame \ fa cafe. 
La T. ^ la troiiieme cafe de fon rou 

I. 
B. La D. donne 6cbec \, la cafe da cavalier 

de la dame adverfe. 
N. Le R. a fa feconde cafe. 

2. 

6. La D. \ la cafe da cavalier da roi zdverfcs 
N. La T. a la troifieme cafe du foa de {k dame. 

3- 
B. Le R. ai la qaatrieme cafe du roi adverfe. 

N. La T. i la troifieme cafe de fon roi^ don'* . 

nant ^hec. 

4- 
B« Le. R. i la qaatrieme cafe de la dame 

adverfe. (a) 

NOTE. I 

(a) Dans cette pofition la partie efl remife^ 
par la raifon que la dame ne peat pas prendre 
en arriere ni le roi, ni le pion> comme 
dans la partie precedente. 






[ ^71 3 

« 

PARTIB REMISE D'tJit TOUR Er vtt 

PION, CONTRE UNE TOUR, 

Om par tie perdue, fi celui qui na que la tour 

joue mal. 



SITUATION DBS BLANCS. 

Le R. i la quatricme cafe du fon du roi ad* 

vcrfe. 
Le P. d la quatrieme cafe de fbn roi. 
La T. a la feconde cafe de la tour du roi ad- 

vcrfc. 

SITUATION DES NOIRS. 

Le R. i fa cafe. 

La T. i la troifieme cafe de la tour de fa dame. 

1. 

R. Le P. un pas. » 

N. La T. a la troifieme cafe du cavalier de 
fa dame, [a) «r9 



NOTE. 

{a) En confervant cette ligne avec fa tour, 
il empfiche votre roi d'avancer ; & s'il quittait 
cette ligne avant que vous n'cufliez pouflc 
votre pion, il perdrait la partic, comme vous 
vcrrez par un renvoi, 



[ ^72 ] 

2. 

B. La T. 1 la fccoode cafe de la tomr dc h 

dame adverfe. 
N. La T. a fa troifieme cafe du foa de £i 

dame. {6) 



B. Le P. un pa& 

N. La T. a la cafe da fbu de la dame ad« 
verfe. (c) 



B. Le R. i la troifieme cafe du fou du ikh 

adveHc* 
N. La T. donne echec a la cafe da fou da loi 

advcrfe. {J) 



fS^^ • ^^ik 









i^^i 



t 273 ] 



K O t E 3* 

(S) II he doit quiitef cctte li^de aVec ia 
tour» qtt'au moment que vous pouiierez votrci 
pion. 



(c) S'il avait donn^ l^kkec, il ^Ufidt pittdu 
la parties 



(J) H doit continuer ^ voUs donnef des 
<$cpecs, pour vous faite abandonner votre pion ; 
& ia moment que votre roi viendra fur fa tour^ 
il attaquenl voitt pioh, & le prendra« 



•«t 5>J JS* 




1 m 1 

RENVOI, 

Sur k premier coup desnoir:\ ou une tour i 
pion gfgnenf coutre unf tour. 



1. 

S. Le P. UQ pas. 

K. La T. d la cafe de la tour 6e la dime ad- 
vcrfc. 

S. 
fi> £x R. ^ la troifieme caTe du f»tt S«, m 

advcrfr. (tf) 
N. La T. donne ^chec i la cafe du fou 
. adverfc. {b) 

3- .. ■ 

B. ^e R. i la troiGcme cafe da rtii adi 
N. Le R. i la cafe dc fon fou. {c) 

4- 
B. La T. donne rfchec. 
N. Le R. ^ la feconde cafe de Con can 

B. La T. a la c^le du roi adverfe. (i) 
N. La T. i la cafe du roi adverfe. 

6. 
B. Le R. i la feconde caie de la dai 

verfc. 
N. Lie R. ^ la ieconde cafe de fon fou. 

7- 
B. Le P. un pas, donnant ^chec. 
N. Le R. d la feconde cafe de fon 



i m i 

[a) Si vous avic2 jovfe Votre roi cri ifacc dii 
iltn, il aurait pu ie rcmcttre dans la pofition 

du refait^ en donnant I'echec avec fa tour« 

■ 

{6) G% avaii dorm^ :6cbfic i la troLSemfei 
taic dc la tour de fa dame# vaijs aufiez . cou:" 
Vert cet ^ehec avec votre pion ; et fi| au lieu de 
ibe coupi il eilt jou^ ibn roi A la cafe de & 
damei il aurait fallu alors donner .ecfaec avec 
votre toar, £c avancer enfuite votre roi A. la 
feconde cafe du fien^ 

• 

{c) S'il atrait laiill Ton fol K fa meme 
|>1ace^ il aurait fallu donner ^chec &; faire tour 
pour toui". 

(ii) Ce coup eft le feul qui puiffe vous 
ftfiurer le gain de la par tie; tput autre ne mene 

(e) S'il avait donned ichec avcc fa tour, il 
aurait fallu jouer votre roi k la feconde cafe 
de fon roi. 

//J S'il avait joue fon roi i la troifiemc 
cale de fon fou, il aurait fallu donner echec 
jtvec votre tour, & pouifer au coup fuivan^t 
votre pion. 

Tij 



• 4 

\ 



[ *76 1 
8. 
S. t#e R. k la (cconde cafe du roi adverfe. (^) 
N. La T. i la ieconde cafe du roi advcrfe« 

9- 
B. La T. i la cafe de la dame adverfe* 

N. La T. i la cafe du roi adverfe. 

lO. 

B. La T. i la ieconde cafe de fa dame. 
N. La T. i la troi£eme cafe du roi adverie. 

II. 
B. La T. domie ichcc a la ieconde cafe di 

cavalier de ion roi. 
N. Le R. i la ftconde caie de fk tour, 

12. 

B. Le R. a k ieconde cafe du fou do roi 

adverfe. ^ 
N. La T. donne echec. 

R Le R.,^ la cafe du roi adverie. 

N. La T a la troifieme cafe du roi advcrie« 

14- 
B. Le P. un pas. 

N. La T. i la troifieme caie de k dame ad«* 
vcrfe. {Jb) 

B. La T. a la ieconde cafe du fou de ia dame* 
N. Le R. a la feconde cafe de fon cava^ 

lier. (0 

i6. 
B. La T. ^ la feconde cafe du fou de la dame 

adverfe. 
N. La T. a la feconde cafe de la dame ad« 

vcric. 



\ 

\ 



[ ^n ] 



NOTES. 



(^) Si vous avlez poi|flH vctrc? pion» U 
partie aurait ^t^ remife. 



{h) II joue ce coup pour empdcher votre 
roi de fortir a fa gauche^ & pour le faire 
rentrer fous votre pion^ par un ^chec, au cas 
(^e vous vouliez le fortir a votre droite^ * 



(/) En AngkterrCj, oit le pat fait perdre la 
partie, vous pourriez jouer votre tour> le coup 
luivant, ^ la fecoAde cafe de votre dame. 



[ »7« J 

'7- 
B. La T. a 1> (cconde ca& de la darac a4« 

vcrie. 
N. La T. d b fcceniie f& in fmiiei it I4 
dame adverie. 

18. 
B. La T. ila cafe de Ik dame, 
K. La T. donqc ^chec. 

19. 
B. Lc R. i la fecondccaie deladameadverie, 
N. La T. donoe echec. 

20. 
B. Le R. i la troifieme pa& du toi adverfe, 
N. La T. donne echec. 

21. 
B. La T. count Viebce. 
N. La T. i la cafe du cavalier de A daiM. 

22. 
B. La T. i la ca(ii de h dmot tiwA, ^ 
gignen. 






t ^9 i 

PARTIE REMISE D*UNE DAME et oij 
PION, CONTRE UNE DAME. 

Le R, k la feconde cafe du cavalier du- roi 

advcrfe, , 
Le P. ^ la tFoifieme cafe du foi} du roi adverib^ 
• Laf D, ^ Ja tr6tik6ie cafe. 

Situation des noir^. 

£ L/C R. a la quatrieme ^afe du cavalier de U 
dame adverfe. 
I^ p. a k ^uatrieine cafe de ion foq^ 

It 

B. Le P. da fou du roi, un paa. (a) 
K. ^a D . dohne eche^ ^ la (quatrieme cafb ^tt. 
cav^ier de fon roi. 



N O T E. 

(^) Dans cette poiition le$ blancs doivent 
chercher Toccafion de faire datne pour dame i 
& les noirs, pouf 6viter T^change des dames^ 
doivent tenir le roi 61oign^ de celui de Tad^ 
vcriaire, afin de pouvoir xnieux donner dea 
i^chccs pcrpetuelst » 

T iv 



r 



I »«o ] 

2. 

B. La D. ooQvre T^cbec, 
fJ. La p. doone echec i la quatrleme cafe dt 
fim rei. 

B. Le R. i la cafe au cavalier du roi ad< 

vcrfc. (/J) 
N. La D. a fa ^uatrieme cafe. 

B. Le R. i la feconde cafe de la tour da loi 

advcrfe. 
N. La D. doone 6chtc a la, cafe de ia toordi 

raiad?er/e. 

, 5- 
B. La D, fx>uvre Vechec^ 

N. La D. donne^hec i la quatrieme cs&du 

roi advcrfe. 

6. 
B. Le R. ^ la cafe du cavalier du roi adFCffc. 
N- La D. doii(ie 6ghcc a la qy^triem^ cafe da 

cavalier du roi adverfe. 

B. La D. couvre r&:hec. 

N. La D. ^ la troifieme cafe de fen roi^ [c) 

NOTES, 

(i) II ne pent plus vous doaner d'echecs 
fans perdre la partie ; mais il peut ci][ipeche( 
Yotre pion de poufTer la dame. 

(r) n eft demontre clairement, que lorsgu? 
Techec ne fub^ft^ pzfi^ on peut eoip^clier te 
pion ^e faire dame^ 



PARTIE OAONES p'uAE DAME, cbN- 

TRE UN PION> PRB8 DE DAME. 

Situation des blancs. 
Le R. ^ U feconde cafe du cavalier de la damo 

adverfe. 
ly^ D. i la caie du fou de la dame adverfe. 

Situation def noirf. 
LrC R. d la feconde cafe dti fou du roi adverfe« 
I^e P. d la feconde cafe du roi adverie, 

I. 
B* La D. donne ^chec ^ la quatrieme cafe du 

fou du roi adverfe. {a) 
N. Le R. a la feconde cafe du cavalier du rot 

adverfe. 

B. La D. donne ^chec d la quatrieme cafe da 

cavalier de fon roi. 
N. I^e R. a la feconde cafe du fou du roi 

adverfe. 

, 3- 
B. La D. donne ecnec i la quatrieme ca£e du 

• fou de fon rqi. 

N. Le R. ^ la feconde cafe du cavalier du roi 

* * 

adverfe. 

NO T E. 

{a) Pour gagner cette partie, il faut pr^a- 
labletnent amener fa dame le plus pres pofr 
#bie du roi adverfe. 



t iU } 

B. La p. ^ la ir6i&eto6 cafe dt Ton F6i, 

N. Lc R. ^ la cafe du fou da roi adverfe* {i) 

B. La D. donne echec a la troiiicme cafe du 

fou de ion roi. 
fr. Lc" R. a la cafe du roi adverfe. (c) 

6. 
B. Le R. a la troiiieme cafe du fou de la dame 

adverfe. 
N« Le R. i la feconde cafe de la dame adverfe^ 

B. La D» donne echec i la quatrieme cafe do 

la dame adverfe. 
N. Le R. i U* feconde cafe du fou de la damqi 

adverfe^ 

B. La D. donne ^chec a la quatrieme cafe de 

fon fou. 
N. Le R. a la feconde cafe de la dame adverfe. 

9- 
ft. . La. D* donne (ich^c k fa quatrieme cafe. 

N. Le R. a la feconde cafe du fou de la damo 

adverfe* 

B. La D. i la troifieme cafe de fon roi. {d) 
N. Le R. ^ k cafe de la dame adverfe. 

II. 
B. La D. donae ^chec a fa troifieme cafe. 
N« Le R. a la cafe du roi adverfe^ 

12, 

B. Le R. i la quatrieme cafe de la damf) 
adverfe. {e) 



[ *83 ] 



-NOTES, 

(6) C'eft ce coup qai vous procure Ic gaio 
de la partie, parce que vous le forced i JffttciF 
foil roi fous foQ pion« 



(^) Son pion ne pouvant pas faire dame^ 
toas deve2 profiter de cet ixiftwt pour amencr 
votre roi pres du fieo* 



{d) C'eft tdu)ouf8 ce coup^ qui le f6rc| 
^ joupr le roi fous fon pion. 



{e) Vous coQtinuerez l^s m^Aes coups 
jusqu'^ ce que votre roi foit pris de fon pion^^ 
'^]ors la partie eft gagn^e, 



\ 



^ I 



r «84 I 

PARTIE ftEMisE D*UME DAME, comtrk 

CS PION PEE6 DE DAME. 



Sitvaticn Jes bland. 
Lr R. i U aaitricme cafe da foade (a dame. 
La D. i k teoMide caic de foo roi. 

SitWMimm des tmrs. 
Le R. a la caic da cavalier du roi adverfe. 
Le P. a la &conde cafe da fbu du roi adverfc. 

I. 
B. \a D^ doQQC tchcc a la quatrieme cafe da 

caralier de fiba roL 
K. Le R. a la fecondc cafe de la tour du it)i 



2. 

R La D. a la troifieme cafe du fou de ion toU 
N. Le R- a la cafe du cavalier du roi ad?crfe« 

3- 
R. La D. donoe ecbec a la troifieme cafe^ du 

cavalier de Ton roi. 

N. Le R. a la cafe de la tour du rot adverfe.(j) 

NOTE. 

\c) Dins la partie preccdente, vous forccz 
iQZi roi a vcnir fous ion pion ; mais il peut 
ici le laifler en prife fans danger, puisqu^ 
vous le Icriez pat, en prenant fon pion ; c^ 
cui doitiuire un refait« 



C s85 ] 
Autre REMISE d'une DAME, contre 

UN PION, PRES DE DAME. 

Situation des blancs. 
Le R. a la quatrieme cafe du fou de fa daxne« 
JLa D. a fa quatrieme cafe. 

Situation des ndiri. 
LrC R. alafcconde cafe du cavalier dti roiadverfe. 
Le P. ^ la feconde cafe de la tour du roi adverfe. 

I. 
B. La D. donne echec a la quatrieme cafe du 

cavalier de fori'roi. 
N. Le R. a la feconde cafe du fou du roi adverfe. 

B. La D. a la troifiemecafedelatourdefonroi. 
N. Le R« ^ la cafe du cavalier du roi adverfe. 

3- 
B. La D. donne 6chec 4 la troiueme cafe du 

cavalier de fon roi. 

N. Le R. a la cafe de la tour du roi adverfe. (^) 

N O T E. 

{a) Etaqt force d'6ter votre dame de cettc 
ligne pour faire place a fon roi^ vous n'auriez 
jamais le terns d'amener le v6tre. Alors cela 
doit finir par un refait. 

II efl bon d'obferver, que les pions des deux 
fous & des deux tours, a une cafe de la dame, 
font partie remife, contre une dame ; & que 
les pions du roi, de la dame, & des deux ca« 
valiers, doivent perdro dans une pareille pg* 
fition. 



L 



PARTIE REMISE d'un PIOK stiit, 

0« bien gagnie^ Ji ceiui qui ria que U rot ni 

joue pas epcaSementk 

SITUATION DBS BLANC^« 

Le R. a la quatrieme cafe de Ton fotii 
Le P. a la quatrieme cafe du fou du roi ad^ 
verfc. 

SITUATION DES NOIRS. 

Le R. i la troiiieme cafe da fon fou« 

B. Le R. i fa quatrieme cafci 

N. Le R. 4 la feconde cafe de fon fou. (a) 

2. 

B. Le R. 4 la quatrieme cafe du roi adverfeg 
N. Le R. a fa feconde cafe. 

3- ^ 
B« Le P. un pas^ donnant echec^ 

N. L^ R« a la feconde cafe de fen fou. 

B. Le R. i la quatrieme cafe du fou du rdi 

adverfe. 
N. Le R« k la cafe de fon fou. (Jf) *^ 

B. Le R. d la troiiieme cafe du roi adverfeg ' 
N. Le R. a fa cafe, (r) 

6. 
B. Le R« \ la quatrieme cafe du fou du roi 

adverfe. 
'N. Le R. ^ la feconde cafe de fon fou. -{d) 



[ «87 1 



NOTES. 



{a) II faut toujours r^tirer Ic roi en face da 
jiion dfi radvq-faire^ pour pouyojr >oppofef foa 

Voi aiu fieh. 



{&) S'il avaif f^fif^^ fon roijtiitiPar^i 9»^A^ 
cafe du cavalier de fon roi^ il aurait perdu la 
partie^ Sujet d'un rp^oi 



i •♦ 



{c) Si vous poufliez votre pion dan^ la.pofi-* 
'*tk)h adtuelle, rous ne pourriez pas le jfouteair 
*£ilis 'faire pat. 



(^) ,Sa d^fenfe cbnfifte ^ oppofer fon roi au 
vdtre i car fi^ au contraire^ vqus pouviez op« 
pofer votfe roi au iien^ vous gagneriez la 
partie. 



f 



t 



t *w ] 

7- 
B. Le R. i la quttrieme cafe du cavalkr do 

roiadverfe. 
N. Le R. i la cafe dc fon fou. {e) 

8. 

B. Le R« ^ la troifieme cafe da cavalier da 

rot adverie. 
N. Le R« ^ la cafe de fon 



B. Le P. un pas, donnant echec. 
N. Le R. i la cafe de (on fou4 

B- Le R. eft oblig^ d'abandonner le piom 



NOTE. 

(/) II ittire toujours fon foi en face do 
Totre pion, ce qui dcoide entierement le re^ 
fidt. 



9 



i ^^9 ] 



R E N y O I 

Sur k quatrietAe coup des noirsi 



B. Le R. ^ la quatrieme cafe du foa du roi 

adverfe. 
N. Le R. a ia caTe^. ou \ la cafe di) cavaliec 

de. fon roi* 

B. Le R. ^ la troifieme cafe du roi adverfe» 
N* Le R. k la cafe de fon fou. 

6* 
B^« Le P. un pas; • < 

N. Le R* 4 la feconde cafe da cavalier de fon 
roi. 

7- 

B. Le R. ^ la feconde cafe du roi adFerfe, & 
gaguert. («) > . . 



N 



E. 



w 

[a) On pent voir, par ces exemples^que le 
d!6fenfeur dolt toujoursrctirerfoft roi- en ftce^ 
du pion de fon adverfaire. 

U 



kv 



r 



[ 290 J 



PARTIE KBMisB d'um cavalier 

r f 

ZLOIGNE DS SON ROI» CONTRE UX 

PION PREs r« DAME. 



SituatiM des blancs^ 

Le R. i U fecoode ca/e de ia tour. 

Le C a la icconde cafe de la tour de ia dame. 



des noirs. 

Le R. i la tioifieme cafe du cavalier ^c h 

dame adverfe. 
Le P. a la traiicme ca& de la tour dela duw 

adverfe. 



I. 



B. Le C. donne ^chec i la cafe do foo de & 

dame. 
N. Le R. i la fecoode cafe du cavalier de la 

dame adverfe. 



2. 



B. LcC. doofle echec d la troifiemc cafe de 

fe^^me, 
N. Le R. d la fecoode cafe du fou de la dame 

adverfe* 



t 191 ] 

r 

, ■ - 3- • 

B4 Le C. i la quatcieme oaft du cavalier de fk 
dame. 

N". Le R. d la troifieme cafe du cavalier de la 
dan^e adverfe. 

• 4. 
B. Le C. 4 la troideme caie de (a dame<- (a) 

NOTE. 

- (a) n ne peut pas poufler fort pioii, tatii 
tccevoir I'^chec double de ^otrc cavalier i 
ftinli c'eft un refait* II eft bon d'obferver quo 
dans dcs pofitioiu femblables, lorsque le ca- 
valier lie peut pa^ donner ^hec, ni edipficher 
Ic pion d'avancer, il doit fe trouv«r au ftcoad 
coup un ^hec double. 




V'4 



r 



I «^ J 

PARTIE REMISE^ OV GAGNEE DE DEUX 

PIOKS, COHTRB UN. 

Sf (nation des bhmci. 
Lc R« a £i quatricme cafe. 
Lc P. du fou du roi a & quatricme caie« 
Lr P. dtt cavalier du roi a h dnqDiexne cafe« 

Situaim des noirs. 
Lc R. a (a^troiIiciBecafe; 
Lc P. du cavalier du roi a fa iroififoic'Calb^^A) 



I. 
B. Le R- a la quatriemc cafe de fa dame. 
N. Lc R* a IjL uoifieme cafe dc fit daoie.(^)4a 

B. Le R. a la troificme cafe de fa d2mc. 

N. Lc R. a la feconde cafe dc fa dame, (r) «£} 

3- 
B. Lc R. a la troffieme tafe fie fon rai. 

N. Lc R. a fa fccOndc cafe, {d) 

B. Lc R. a la quatrieme cafe de fa dame. 
N. Lc R. a la troiiiemc cafe dc fa dame. 

B. Lc R. i fa quatrieme cafe. 
N. Lc R. a fa troifieme cafe, (r) 



E, ^3 ] 



NOTES. 

{a)' Dans la pofition prefente, fi c'etait aux 
noirs a jouer^ la partk ferait g^gn^e pour les 
blancs ; & ii c'etait aux blancs a jouer^ la 
partie ferait rcmife. 



' ' {i) S'il avait jouc foo roi i la quatrieme cafb 
du fou de fon roi, vous auriez regagne le coup 
fur lui ; ce qui vous aurait donnie la partio, 
Sujct d'un renvoi. 



(^) S'il avait joue fon roi i la quatrieme 
cafe de fa dame, il aurait perdjA la partie«' 
I^ouveau fujct d'un renvoi. 



{d) II fe confecve les moyens de s'oppofcr 
a votre roi, lorsque vous voudrez Tavincer, 
f^it ^ fa q^atrieme cafe^ ou foit a U quatrieme 
cafe de votre dame. 



" (f) Vbtreiidverfairejouant lesi coups jufles» 
ccttc partie eft un refait* 

TT ••• 

U uj 



C «94 ] 



PREMIER RENVOI, 

Smt kfremkr coup des noirs. 



» 



\ 



I. 

B. Le R. i la quatiieme ca& de fa dame. 
N« Lc R. i la quatnemc cafe de /on foo« 

B. Lc R« a ia troifieme ca/e. 
N. Le R« i /a troifieme cafe, (a) 

3- 
B. Le R. i la qaatiieme caie. 

N- I/C R« a la troifieme cafe de fiidamc. (^) 

4- 
B- Le P. da foo da roi^ un |ias« 

N. Ij^ p. prend le pion. {c) 

5- 
B. Le R. reprend le pion. 

N. Le R. a ik feconck cafe. 

B. Le R. a la troifieme caie da cavalier dq 

roiadFcrie. 
N, l4e R. a Jacaie de fon foo« 

B* Le R« i h ibcoade cafe de la tour da ni 
adverfe^ & gagnera. (d) 



t ^95 1 V 4, 

■ '■% 



N O T E S. 



1 

(i) S'il avait }on6 fon roi ^ fa feconde cafe, 
ou d la feconde cafe de fa datne^ il aurait fallu 
avancer votre roi* en face du fien^ pour par«^ 
vcnir a prendre fbn pion« 



{c) n aurait pA ne pas prendre votre pion^ 
mais cette autre maniere de jouer fe trouvera 
dans le renvoi fuivant. 



(J) Tputea les fois que le roi eft en avant 
d'un pion^ Tadverfaire ne peut pas emp6dier 
que Ton ne faiTe une dame. 

U iv 



k> 



{a) S*il avait jou^ fon roi i la quatrieme ^^ 

caie du cavalier du v6tre, il perdrait egale* 
ment la partie. 



* '^ 



t»^ 



^ 






.1 

3 
( 






■ C 



r 






• [ «9« I 

SECOND RENVOI, 

Sur lejeccnd coup its nabrs. 

%. 
R. Lr R. i U troiiieme ctfe de fa dame. 
N. Le R. a la quatrieme caic de (a dame. 

B. Le R« a fi troineme caic. {a) 
N. Le R. a ia troifieme cafe. 

4- 
B. Lc R. a ia quatrieme cafe. 

N. Lc R. a la troiiieme cafe de fa dame, [h) 

S- 
B, Le P. da fou da roi» on pas* 

N. Le K. a fa leconde cafe. 

6. 

B- Le P. un pas, donnant echec. (r) 

N. Le R. a la troifieme caie. 

. 7- 
B. Lc R f a U quatrieme cafe de fa dame. 

N* Le F! a la troifieme cafe de fa dame. (4/) 

8. 

B. Le P. du fou du roi, on pas. 

N. Lc R. a fa fcconde cafe. 

B. Le R« i Ii quatrieme cafe da roi adverfe, 
K. Lc R. prcnd lc piofu 

ID. 

£. Le R. a la troifieme cafe de \% dame ad^ 

veric, 
N- Lc R. a la cafe de fon fou» 




I 497 J . 



.NOTES. 

(a) Vou8 regagilez It coup fur lui^ patioe 
qu'il ne peift pas jouer fori roi eh face di| 
vdfre, II faut abfolumcnt qu'il retrogrades ' 
Ibit i fa troifieme cafe, ou i la troifiemc cafe 
de fa dame ; ^lors dans I'lin^ oa dans 1 autre 
cas, voire roi pcut prendre ToppoiitioQ du ficn. 



{&) S'il avait retire fon roi i fa feconde 
caijb, ou a la feconde ctife de & daine^ il aurait 
fallu avancer votne roi toujours jea face dot 
iien. 






{c) Si vous aviez pris ion pion avec )e vd- 
trei la partie aurait ete remiie. 



(d) Dans cette portion il a le coup fur 
vous, puisqu'il pcut Toppofcr d votre roi ; 
mais en facrifiant un pion vous pouvez re- 
gagner le coup fur lui, & un pion feul vous 
fuffira pour gagncr. 



f »9« 3 



II. 



B. Le IL a h troificme cafe da rot adveiib« 
N. Lt R. a k feooode ak dc fon cavalier. 



12. 



B. Le R. a la fecoode cafe du roi adverfe. 
K. Le R. a la cafe de fin cavalier. 

E. Ix IL a h troificme cafe du fou da roi 



!i. Le R. a la fecondc cafe dc fe tour. 

14- 
B. Le R. a la fecoode cafe da fea do roi ad« 



N.LtR. a b cafe de fit tour. 

IS- 
B. Le R« pccDd Ic pioa. 

N. U R. i la cafe de fen cavalier. 

i6. 
B. Le IL a la troi&me cafe da foo da roi 



t^.LttLihi cafe de fen foa, 

B. Le P. on pas, & pouflcra i dame fans op-* 
podtioo. 



^K^ 



t *99 3 ^ 

PART IE REMisB i>£ OEirx PION3 

8(EPAR£«« COMTR£ JD£UX PIONS VM». 

SituatiQn des bldncs. 
Le R. ^ la troifieme cafe de fa dame. 
Le P. du fou de la dame d la quatrieme caie 

du fou de la* dame adverfe. 
Le P. du cavalier de ladame a fa quatrieme caie« 

Situation des noirs. 
Le R. k la quatrieme cafe de fa dame. 
Le P. du cavalier de la dame i fa quatrieme caie, 
Le P. du cavalier du roi k ia quatrieme 
cafe, (a) 

B« Le R. a fa troifieme cafe. 
N« Le R. k fa quatrieme cafe. 

B. Le R. a la troifieme cafe de fon fou. 
N. Le R. d la quatrieme cafe do fon fou. 

3- 
B. Le R. d la troifieme cafe de fon cavalier* 

N. Le R« i fa quatrieme cafe, (i) 

NOTES. 

(a) Dani cette pofition» fi c'^tait aux 
noirs ijouer, la partie feroit gagn^ pour les 
blancs. 

(i) S'il avait jou^ fon roi ^ la troifieme 
cafe de fon fou^ il aurait perdu la partie en 
avan9ant votre roi fur ion pion. 



f 



I 3» ] 



B. Le IL a k qaitricnie cafe de fon cavalier« 
N« Lc R. i la troifiaoc calc de fop fou. 



B. Le R. a la trolncme caie de fbn cavalier, 
N- Lt R. a U c^uatricmc caie, {c) 

6. 

B. Lc R. a la troifieme caie de fbn fbu. 

N. Le R. i la ^lutricme caie de /on |bu« {d) 



NOTES. 

!,j) S*d arait jcue fon roi a la qnatriema 
';: de fon fou, voms auriez regagne Je coup 
r lu! i ce qoi vcus auraii prociuc le gain de 
la ririic. 






• {J^ Nc pouiunt pis ion pion, & nc vons 
l^uint p2s prendre Foppoiition fur fon Toii 
h rirtic doit ctrc rcmife. 




* • tf 



I ^I ]] 






03SE]R,yATJ0NS \ 






I • 



^-^ 



'fruk tfiS" ' 



FINS «E. PAJl^'ISS. 



\Jn pion feul nc doit pas gagner, fi le.T<4 
advcrfe fe trouye en oppofition. 

Uii pion fcuI peut gagner, fi le roi fe troi(V(^ 

• - . 4X. , • • • ^ 

en avant du. pion« , 

' Detix pions contre un, doivent gagner dana 
prefque tous les.cas ^ mais il faut gue oalui 
<^ui a les deufx.pioqs eyite d'^changer Tun dt 
fes pions coijtrc celui de fon aaverfaire^ 
'*' Uii pion i£ uhe piece quelconcjue doivent 
gagner* dan s^ tous les cas, excepte feulemfnt 
lbs pions des deux tours> ou il faut qu'un fou^ 
foit de la couleur de la cafe ou le pion peut 
faire dame ; car fi le fou fe trouve d'une cou- 
Jeiir contraife, la partie alofs eft remife. 

Deux cavaliers feuls ne* peuvent pas faire 
mat. 

Deux fous fculs, font mat. 



Une tour, contre tin cavalier, hit partie 

reflufe. 

Une tour, contre un fou, fait pardc remife. 

Une tour & un cavalier^ cofitre une tour, 
partie remife.. 

Une tour & . uxi fon,! contre une dame, 
partie remife. 

Une tour & un cavalier^ contre une dame, 
partie remife. 

Une dame, boqtre un fou & un cavalier, 
pent gagner la partie* 

Une tour, contre un foii & deux pions, 
partie remiie. 

Une tour, coiitre un cavalier & deux pion^ 
partie remife, parce que dans les deux caa oq 
ne pent pas empScher celui qui n'a que la 
tour de la facrifier pour les deux pions. 

Une dame, contre une tour & deux pions, 
partie remife. 



A"* 
k.'- 



R E G L E S Du J E U 



V 



I • 



.^1 



r 



Lcs Looc OQ ConftitatioDS d'aii Jco out et^ 
oriffl D cUcmcnr ctablics pour prevcnir ks 

pQisqa'ai drfiniflant cc qui eft va^ue, en 
ixmi cc qui fans cela pourrait etre incer^ 
too, cUcs mcttent £o a toufe qpinia- 
•fpelt &-toate dUputc. Ccs d6cret% fbndct 
d'abcrd for k raifon, cnfuite coafacr^ pif 
Tohg^ coofinncs cnfin par la pratique 
dcs meiDcim joueors & rapprobadon dcs 
antoirs ks plus cclebrcs, fe peuvent r^oire 
anxXVII. R^lesfiiivantes, quelaSocicte 
OQ C&^ dcs Echccs en Angkterre adopte 
pour ibn Code. 




R E G L E S 



I. 

'EcHiQ^iER doit 6tre toume de maniere 
que chacun des deux joueurs ait la cafe blanche 
B & ^roite, 

II. 

Celui qui fa||t^ avantage d'une pi^ce e(^ 
cenie d avoir le trait a moios qu'il a en foit 
autrement convenu. Dans les parties a but 
le trait fe tire d abord au fort, & devient enfuite 
altematif. 

IIL 

Si Ton a oubUfc un pion, ou one pi^ce, en 
commen^ant la partie, il fera au choix dc 
Tadverfaire de la recommencer^ ou de la 
continuer^en laiffant remettre la pi^ce oubliee. 

IV. 

Si Von eft convenu de faire avanJtage d'un 
pioQy ou d'une piece, &: qu'on ^it oublie de le 
faire en coinmen9ant ; il iera au choix de celui 
au prejudice du quel cet oubllaura etc fait, de 
continuer la partie, ou de la recooin^encqr* 

V. 
Quand on a touch^ une pi^oe,^on'eft oblig^ 
da la joueri d moinS de dire j'adoube, eii 
la touchant : mals, fi une piice wnait i ie 
deranger, ou a fe renverfer, if fera permis de la' 
relever,^ &c de la retpettre en plice. : 

X 



1 

\ 



4 



K E G L B S. 

VI. 

Si Von toache fine piice de ion adveriaire 
Cms dire j'adoube, U pent vous obliger de 
la prendre ; 6c fi cette piece ne pent pas 2tre 
prlie, cclui qui laora toucbee^ jouera fbn roi^ 
pouTant k faire. 

VIL 

Qoand on a quitte ia pihce^ on ne peut plus 
la rtprendre pour la joner ailleurs ; mais tant 
quelle n'eil pas abandonn<^, on eft maitrc de 
la poier ou 1 on veut. 

VIll. 

Cclui qui fcra une faufle marche jouera foa 
roi comme a Tartide VI. mais nulle faufle 
marche ne pourra £tre r^dam^ apres le coup 
joue de Tadveriaire, & la pofition fubfiflera 
comme fi la ditte £iufle marche (non re* 
damec) eut cte juAe. 

DC. 

Toot pion parvenu a la huitieme ou der- 
nicre cafe de rcchiquier pourra hire dame, 
ou telle autre piece qu'on jugera i*propos ; & 
ceU qoand meme toutes les pieces nibfifte* 
raient encore. 

Chaqoe pion t le privilege d'avancer de 
deux caics la premiere fois qu'on le remue; 
mais en cc cas il pent ^tre pris en pa£ant par 
lout pion qui ferait k portee de le prendre, s'il 
aeut eti fouSi que d un pas. 



- - ■- - - 



: 



R E G L E S. 

XL 

Le roi en roquant ne doit fauter que de deux 
cafes ; c'cft-d^ire, que la tour avec laquelle 
il roque fe mettra fur la cafe attenante im- 
mediatement au roi^ & celui cy fautant par- 
deiTus fe placera de Tautre c6t^ de la tour, {a) 

XII. 

Le roi ne pent pas roquer 6tant en echec,, 
ni lorsqu'il a remu^ ni lorsqu'il ^(Tuyerait 
un ^chec en pafTant^ ni avec une tour qui 
aurait remu6 de fa place ; & celui qui roque- 
rait^ ne le pouvant^ fera tenu de jouer la tour 
touch^e^ ou le roi, i fon choix. 

XIIL 

Si un joueur donne 6chec fans avertir, 
Tadverfaire ne fera pas oblig^ de le parer, & 
peut, par confequent^ jouer comme ii un tel 
cchec n'exiftoit pas ; mais fi le premier, en 
jouant le coup fuivant, difait alors, EcSec, 
chacun reprendra fon dernier coup comme 
faux, & celui qui eft en 6chec y remediera. • 

XIV. 
Si Tadverfaire dit ^cbec fans neanmoins le 
denner, & qu'en confequence vous touchiea 
votre roi ou toute autre pi^e, il vous fera 
permis de reprendre votre coup, tantque Tad- 
verfaire n'aura pas Jou6 le fuivant. 

(a) L'ancienne maniere de roquer dans biens desjptjrst 
& qui fubfifte encore dans .certains endroits, laiifait a 
yolonte du joueur tout Tintervile entre le roi & la touct 
inclufivement, pour y placer ces deux pieces. 



f : R B G L E S. 

xy. 

SI l*6n touchc une pi^ce qu^oQ nc peut paa 
jouer, fans fe mettre en echee, il faut jouer 
le roi; & ii le roi nc peut pas jouer, alorS , 
la faute fera fans conf<^quence. i 

XVI. I 

Lorsqu'on n'a rien 4 jouer, & que le roi 
€tant hors d'^chec, ne peut bodger fans s'y m 
mettre^ la partie eft pat. En Angleterre, cclai \ 
dont le roi eft pat, gagne \z. partie ; {h) en 
France, & dansplufieurs aatrcspays, ie pat eft 
un refait. 

XVIL 

Dans toutes les f^ns de parties^ lorsqu'un 
joueur ne parait pas pouvoir faire les mata 
difficilesy tels que celui du cavalier & du fou 
contre le roi, celui de la tour & du fou contre 
la tour, &c« fur la requifition de ladverfaire, 
on fixera, d cinquante coups de chaque cdte, 
la fin de la partie ; lesquels coups pafles, elle 
fera cenfee remife. 

• 

(i) Cctte regie eft etablie fur la d&i/ion de differens 
MteurS) & notamment elle fe trouve duis redttion da 
Calabrois, &c. imprime a Londres en 1656* 



N. 



V 






«{• 



•vf^J 



^f^ 





r 



f 






r.; 




:3 
•1 



f' 






t?1 



JIT-- 






Be ■ 



i 
en: 



ii'.i 



ll'- I' 



[ 



1^-' 



<v 



i 



^:' 












w